(Re)Rise of the Fenix

Il avait fait l’effet d’une véritable bombe vidéoludique en 2006, Gears of War, des studios Epic Games, faisait alors toute la démonstration de la puissance de l’Unreal Engine 3 sur Xbox 360. Profitant d’une réalisation graphique époustouflante et d’une puissance de feu remarquable, le jeu offrait également une certaine dimension tactique dans son gameplay, avec un système de couverture dynamique, maintes fois repris par la concurrence. Le jeu place le joueur dans la peau de Marcus Fenix, un soldat à la tête d’une petite troupe, qui va devoir chasser les Locustes de la surface de la planète, une espèce sanguinaire qui a pris le contrôle depuis l’Émergence, 15 ans plus tôt.

Gears War UE

Aujourd’hui, Microsoft propose donc aux joueurs de (re)vivre les premières aventures de Marcus Fenix et son escouade, à travers ce Gears of War Ultimate Edition, version remastérisée de l’opus original. Un « énième remaster » hurleront certains, mais il faut toutefois préciser que cette Ultimate Edition ne se contente pas de porter le jeu sur Xbox One, contrairement à certains autres portages HD. En effet, Microsoft a pris le soin de peaufiner son oeuvre, et outre l’apport de la Full HD 1080p et de la cadence 60 images/seconde, ce Gears of War Xbox One bénéficie de nombreuses retouches, d’un strict point de vue graphique bien sûr, avec des textures plus riches, des effets de lumière revus, mais également des cutscenes retravaillées et dont la mise en scène a parfois été complètement chamboulée.

GoW-xbox one

Les visages ont également été remodelés, pour un rendu plus net et plus précis certes, mais certains regretteront peut-être un côté trop « lisse », avec des mines un peu moins patibulaires qu’auparavant. Le filtre un peu « sombre et grisâtre », caractéristique de la saga, est également atténué ici. Attention toutefois, si le travail effectué par Black Tusk Studio concernant ce remaster est remarquable, quelques détails laissent transparaitre des faiblesses, avec quelques textures nettement en deçà, des petits bugs d’affichage, une IA ennemie parfois simpliste… Rappelons qu’il s’agit ici du remake d’un jeu datant de 2006 tout de même. Certes, on est loin du remake époustouflant de Resident Evil à l’époque de la GameCube, mais on est loin également du simple « portage HD », et c’est tant mieux.

GoW-before-after

Concernant le jeu en lui-même, il s’agit toujours d’aller botter du locuste en masse, en prenant le soin de se cacher derrière un muret lorsque la menace se fait trop présente. On retrouve évidemment la possibilité toujours aussi jouissive de tirer à couvert, avec cette puissance de feu caractéristique, qui insuffle un sentiment de puissance assez unique. Le système de rechargement actif est lui aussi de la  partie, et c’est donc au joueur qu’est laissée la lourde responsabilité de recharger son arme, de manière plus ou moins efficace en fonction de son timing. Pas d’inquiétude, le Lanzor, et sa tronçonneuse intégrée, sont toujours de la partie.

GoW-xbox one 3

[youtube id= »0zpt931_kj8″ width= »620″ height= »360″]
Une comparaison des cutscenes, via Eurogamer

Le mode solo de ce Gears of War Ultimate Edition comporte un total de 5 chapitres, eux-mêmes divisés en sous-chapitres pour parvenir à une petite dizaine d’heures de jeu. Excellente nouvelle pour les amateurs de jeu en coopération, le jeu permet d’effectuer toute l’aventure accompagné d’un ami, que ce soit en local (sur une même console/TV donc), comme via le Xbox Live. Pour ceux qui apprécient le multi à plus grande échelle, ce Gears of War Ultimate Edition permet évidemment de s’adonner aux joies des Deathmatch et autres Team Deathmatch en réseau. Les maps multi ont elles aussi bénéficié d’un solide réajustement graphique, avec des textures retravaillées bien sûr, mais également un rendu général nettement moins « sombre ». A noter également un nouveau système de matchmaking, des serveurs dédiés, ainsi que de nouveaux modes en 2 contre 2.

GoW-xbox one 2

Notre verdict

Véritable baffe technique sur Xbox 360 lors de sa sortie en 2006, Gears of War profite d’un joli lifting sur Xbox One pour nous permettre de (re)vivre les aventures de Marcus Fenix, palpitantes de bout en bout. Ce « remaster HD » profite d’un vrai travail d’optimisation, avec de la Full HD 60 fps, mais aussi des environnements et des personnages retravaillés, sans oublier des cutscenes joliment remaniées. Ajoutons à cela à une aventure épique, jouable en coopération en local comme via Xbox Live, sans oublier un mode multijoueur complet, et voilà de quoi reprendre son pied comme il y a 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here