Test Here They Lie : la cité de la peur sur PlayStation VR

Test Here They Lie : la cité de la peur sur PlayStation VR

Pour accompagner son PlayStation VR, Sony propose Here They Lie, un trip horrifique et perturbant… mais qui manque d’ambition…

Publié le 19 octobre 2016 - 17:35 par Stéphane Ficca

La cité de la peur ?

Dans son line-up, le PlayStation VR propose un peu moins d’une trentaine de jeux, avec un choix vraiment très varié : simulateur automobile avec DriveClub VR, simulateur de Batman, le grand frisson avec Rush of Blood, le trip psychédélique avec Rez Infinite, le shoot spatial avec Gunjack et Eve : Valkyrie… Mais s’il y a un genre dans lequel le PlayStation VR excelle à l’heure actuelle, c’est celui de la peur.

here-they-lie-screen2

Ainsi, si Rush of Blood permet de se faire quelques frayeurs, la démo de Kitchen (Resident Evil VII) donne également un bon aperçu de la tension que peut procurer un dispositif VR, le joueur n’ayant alors aucune échappatoire visuelle, ni sonore (s’il joue avec un casque évidemment), pour un sentiment de frayeur inédit. Conscient du potentiel horrifique de son PS VR, Sony propose également l’inédit Here They Lie depuis quelques jours.

Concrètement, Here They Lie place le joueur dans un environnement très sombre, principalement en noir et blanc. Côté scénario, le mystère reste entier, et le joueur n’a d’autre choix que de progresser dans ce métro, et tenter de découvrir le pourquoi du comment… en prenant évidemment le soin de sursauter à de nombreuses reprises. Pas (beaucoup) d’action ici, Here They Lie demande principalement au joueur d’explorer les environs, d’analyser les différents éléments à l’écran, en usant de son regard, mais aussi de la manette Dual Shock 4.

here-they-lie-screen

A ce sujet, plusieurs possibilités de gameplay sont proposées, pour tenter de convenir à un maximum de profils, notamment ceux sensibles au fameux Motion Sickness. En ce qui concerne notre expérience, à condition bien sûr de ne pas abuser du stick droit, tout s’est déroulé de manière relativement correcte. Côté gameplay, Here They Lie ne laisse pas vraiment de liberté au joueur, contrairement à ce qu’il pourrait laisser croire, et ce dernier est plutôt bien guidé du début à la fin de l’aventure.

Durant son périple, le joueur rencontrera diverses créatures, qu’il faudra tenter de contourner, des ennemis assez énigmatiques d’ailleurs, un peu comme le reste de ce Here They Lie. Le titre se veut volontairement sombre et très anxiogène, et ce parti pris ne conviendra clairement pas à tout le monde. Parfois, le jeu vous demandera de faire un choix, avec toujours ce côté très sombre, peu importe le choix que vous effectuerez. L’ambiance est volontairement malsaine, et de ce point de vue, on peut dire que le pari des développeurs est réussi.

Si la patte esthétique de Here They Lie est plutôt réussie dans l’ensemble, il faut toutefois admettre que le jeu pâtit d’une réalisation technique très faiblarde, sans compter quelques séquences à la visibilité plus que réduite, la faute à un épais brouillard. Heureusement, la spatialisation sonore (via les écouteurs) est très réussie, et les bruitages contribuent grandement à cette ambiance pesante en permanence. En ce qui concerne la durée de vie, il ne vous faudra pas plus de deux ou trois heures pour arriver au bout de cette aventure pour le moins torturée.

Notre verdict

On attendait davantage de ce Here They Lie, mais ce dernier apporte malgré tout une touche très différente de la concurrence dans le traitement de la peur, ou plutôt de l’angoisse ici, avec un côté très oppressant et malsain. On regrette cependant une réalisation technique très faible, qui ne contribue pas à une parfaite immersion pour le coup. On aurait également apprécié davantage d’interactions dans le jeu, le joueur étant ici davantage spectateur que réellement acteur. Un trip psychologique à tester toutefois, si vous aimez les atmosphères bien (bien) glauques.

Publicité

Ailleurs sur le web