Test Honor 8, un smartphone Android à double capteur photo, à 399 euros

Test Honor 8, un smartphone Android à double capteur photo, à 399 euros

Notre test complet du tout récent Honor 8, un smartphone Android à double capteur photo, proposé à partir de 399 euros.

Publicité

Un capteur d’empreintes efficace et intelligent

Au dos de cet Honor 8, on retrouve également un capteur d’empreintes digitales, sur lequel va venir se placer, non pas le pouce de l’utilisateur, mais son index. Evidemment, il faudra en amont passer par les réglages pour enregistrer son/ses empreinte(s) digitale(s), avec un smartphone qui pourra alors se déverrouiller en un temps record.

Honor-8-touch-id

Publicité

Le capteur d’empreintes digitales, situé au dos du smartphone. Efficace certes, mais pas toujours très accessible…

A l’usage, c’est assez bluffant, et l’efficacité du capteur, couplé à la vitesse de démarrage du Honor 8 permet de profiter d’une vélocité assez exceptionnelle à ce niveau. Toutefois, le capteur fait également office de bouton, sur lequel il sera possible d’effectuer un appui long, un clic simple, ou encore un double clic. Depuis les réglages une fois encore, on pourra assigner diverses actions à ses manipulations, et ainsi bénéficier d’un accès immédiat à telle application, à l’appareil photo, à la recherche Google… Excellent !

Honor 8 screenshot (3)

32 Go sur la boite, mais 24,08 Go réellement exploitables

Côté stockage, la version « de base » du Honor 8 permet de bénéficier 32 Go « théoriques ». En effet, un tour dans les options permet de constater que le smartphone ne permet en réalité de profiter que de 24 Go, le reste étant alloué au système d’exploitation et aux diverses applications maison. Il convient de noter que le Honor 8 est compatible Dual SIM, et l’utilisateur pourra alors caler deux cartes NanoSIM, ou bien opter pour un usage de type carte NanoSIM + MicroSD pour profiter d’un espace supplémentaire.

Page 3 : Et la (double) photo dans tout ça ?


Ailleurs sur le web


Publié le 31 août 2016 - 21:18 par Stéphane Ficca

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *