Test LG Watch Urbane sous Android Wear

Test LG Watch Urbane sous Android Wear

Notre test comlpet de la smartwatch Watch Urbane sous Android Wear signée LG.

Publié le 16 septembre 2015 - 17:33 par Stéphane Ficca

La G-Watch de LG en mode Urbane

Véritable pionnier (avec Samsung) sur le marché de la smartwatch sous Android Wear l’été dernier avec le lancement de la G-Watch, LG a rapidement tenu à rectifier le tir quelques mois plus tard avec la G-Watch R. Mais le coréen a tenu à peaufiner encore un peu plus sa smartwatch, en dévoilant en début d’année un nouveau modèle Urbane, à l’esthétique plus léchée que jamais avec un design circulaire, mais également un bracelet cuir à surpiqure. Bref, de quoi marier allègrement nouvelle technologie et tradition horlogère.

LG Urbane Watch 2

Publicité

Ainsi, on retrouve une smartwatch à écran tactile circulaire 1,3″, doté de la technologie P-OLED, et affichant une résolution de 320 x 320 pixels. Le coeur de la montre est également des plus classiques : processeur Snapdragon 400, 512 Mo de RAM, 4 Go de mémoire interne, Bluetooth 4.0… A l’arrière, on retrouve un capteur cardiaque à lecture optique, sans oublier un micro. Une architecture classique donc, mais contenue dans un boitier plus « shiny » que jamais. En effet, cette LG Urbane Watch se pare d’un boitier en acier inox chromé, pour un rendu nettement plus premium que la génération précédente.

LG Urbane Watch

Urbane-Watch-ZN4

La Samsung Gear Live, à côté de la Urbane Watch signée LG

Au premier coup, d’oeil, l’ensemble parait de très bonne facture et plutôt robuste, à l’image du bouton poussoir. A ce niveau, il ne s’agit en aucun cas d’un remontoir ou d’une Couronne Digitale permettant de naviguer dans les menus. Tout n’est que farce et illusion, et s’il est bel et bien possible de tourner le bouton, la pression reste sa seule et unique fonction. D’un point de vue design, on s’éloigne donc du côté très plastique des montres Android Wear, pour un rendu plus haut de gamme, même si cela confère à cette Urbane Watch un côté un peu « lourdaud » au premier regard.

Urbane-Watch-ZN2
La montre et son socle de recharge magnétique

Une fois la montre pleinement chargée à l’aide du socle de recharge magnétique fourni, il est grand temps d’allumer l’écran en pressant (fortement) le bouton pressoir. Bonne nouvelle : aucune barre noire n’est à signaler, on profite pleinement de la totalité de l’écran. Pas de surprise concernant l’OS, on retrouve le désormais célèbre Android Wear, avec toutefois quelques petites nouveautés comme le LG Pulse ici, qui va se charger de mesurer le rythme cardiaque du porteur en temps réel pendant un temps donné. Sympa. L’appairage au smartphone est toujours aussi rapide, à condition bien sûr de disposer de l’application Android Wear sur son smartphone Android… ou iOS. En effet, la montre Urbane Watch est compatible avec l’iPhone, comme certaines de ses congénères.

Urbane Watch iPhone
La LG Watch Urbane est utilisable avec un iPhone, mais on bénéficie alors de moins de fonctionnalités qu’avec Android

Au poignet, on a enfin l’impression de porter fièrement une « vraie » montre, et non pas un gadget connecté. A première vue pourtant, la LG Urbane Watch fait assez massive, mais cette dernière s’avère finalement ultra agréable à porter, grâce à son écran circulaire d’une part, mais aussi ses cornes (à condition d’avoir un petit poignet tout de même) et son bracelet cuir 22 mm. Certes, la qualité n’est pas extraordinaire, mais cela confère un style autrement plus élégant que les bracelets plastique ou silicone employés par la concurrence. A noter que le bracelet est au format standard, et donc interchangeable à loisir. Chaque notification est signalée par une discrète, mais néanmoins perceptible vibration. Pour être franc, il s’agit ici de la smartwatch la plus agréable et la plus discrète qu’il nous ait été permis de porter jusqu’à présent. Voilà qui est dit.

Urbane-Watch-ZN1

Une pression prolongée sur l’écran permet de choisir son cadran favori

Urbane-Watch-ZN3
Le bouton pressoir qui ne sert malheureusement pas à grand chose…

Côté autonomie, on reste dans la moyenne haute, avec une bonne journée d’utilisation, voire même un peu plus si on ne reçoit pas une multitude de notifications à la minute. Même en optant pour l’affichage permanent de l’heure (l’écran affiche alors en veille une version « light » du cadran pour économiser la batterie), l’ensemble tient de manière assez convaincante. Une fois la batterie (presque) à plat, il conviendra bien sûr de poser la montre sur le socle magnétique fourni. A ce niveau, on aurait préféré un port microUSB sur la montre, car si l’on vient à égarer le fameux socle, il devient alors impossible de recharger sa précieuse Urbane Watch. A ce sujet, la recharge est très rapide, comptez environ 1 heure pour refaire le plein d’énergie.

Urbane Watch

On aime :
+ Le design, massif à première vue, mais très élégant au final
+ Le cadre circulaire, idéal pour une montre
+ Android Wear, pas encore parfait, mais qui s’optimise au fil des mois
+ L’autonomie, même écran actif en permanence
+ Le capteur cardiaque
+ WiFi inside
+ Enfin une smartwatch élégante et agréable à porter !

On aime moins :
– La résolution qui pourrait gagner en pixels
– Le bouton pressoir
– Le chargeur magnétique
– Son prix : 349 euros tout de même…

Notre verdict

Inutile de faire durer le suspense, cette Urbane Watch signée LG nous a enfin permis de profiter pleinement d’une « vraie » montre connectée. Point de « gadget pour geek » ici, il s’agit d’une montre élégante, qui exploite au mieux les capacités offertes par Android Wear. A noter que la montre est compatible avec Android et iOS, mais qu’elle offre (logiquement) moins de fonctionnalités une fois appairée à un iPhone. Certes, Android Wear reste perfectible, certes la résolution est parfois un peu faiblarde (en fonction des cadrans notamment), mais force est d’admettre que cette LG Urbane Watch fait partie des meilleures représentantes de la gamme Android Wear. En ce qui nous concerne, à l’heure actuelle, si on ne devait en retenir qu’une, ce serait celle-ci.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *