Mad Max à l’assaut de la PS4

Développé par Avalanche Studios, le jeu Mad Max souhaite permettre aux fans du célèbre héros post-apocalyptique de prolonger le plaisir, après un long-métrage Fury Road très réussi. Pour cela, le jeu propose évidemment de se glisser dans la peau de Max, au coeur d’un open world désertique relativement vaste et en phase de décomposition avancée. Pour la petite histoire, Max se fait dérober sa précieuse monture, et va devoir évoluer en compagnie de Chum, un garagiste aussi bossu que mystérieux, à travers des plaines désertiques peuplées de bons et de mauvais chasseurs comme on dit.

Mad Max PS4 bis

Dès les premiers instants, on ne peut que saluer le travail fourni par Avalanche Studios en ce qui concerne l’esthétique globale du jeu, qui rend parfaitement hommage à l’oeuvre de Miller. Les plaines désertiques sont absolument sublimes, avec au passage quelques tempêtes de sable parfaitement rendues, sans compter des effets de lumière bluffants. Bref, l’ambiance Mad Max est bien là, pour notre plus grand bonheur évidemment.

Mad Max PS4 bis2

Mad Max oblige, le jeu alterne les phases à pied et en véhicules, mais il faudra progresser dans l’aventure pour bénéficier d’une monture digne de ce nom. Le joueur est libre de personnaliser son véhicule grâce à la ferraille accumulée sur le terrain, mais on peut également décider d’upgrader les capacités (et le look) de Max. Si la Magnum Opus est la voiture de prédilection de Max, il sera possible au fil du jeu de déverrouiller d’autres bolides, baptisés Archanges. Open world oblige, parallèlement aux objectifs principaux, le jeu regorge d’objectifs secondaires, comme abattre des épouvantails, affaiblir des bases ennemis, fouiller des décharges à la recherche de la précieuse ferraille, participer à des courses… Cela permettra non seulement de faire baisser le niveau de menace des différentes zones, mais également de faire monter en puissance Max et sa voiture.

Mad Max PS4 bis3

Evidemment, le jeu propose son lot de rebondissements, avec des courses-poursuites bien sûr, mais également des phases d’action plus classiques, avec un système de combat proche de celui de Batman Arkham Knight, en plus simple néanmoins. L’élément « survie » est également mis en avant, puisqu’il faudra souvent trouver de quoi survivre, et notamment la précieuse eau, que Max stockera dans sa gourde. On pourra également se nourrir de patée pour chiens ou même d’asticots pour faire remonter la jauge de vie de Max. La gestion de l’essence est également de la fête, et il faudra prendre soin de surveiller la jauge pour éviter la panne sèche en plein milieu du désert.

Mad Max PS4

De par son terrain de jeu immense et au côté post-apocalyptique parfaitement rendu, on a de cesse de vouloir visiter telle décharge, aider tel allié, éliminer telle base, découvrir des reliques, des ornements de capots… A l’instar d’un Assassin’s Creed, il est fréquent d’évoluer plusieurs heures dans le jeu, sans faire bouger d’un iota l’aventure principale. Attention toutefois, tout n’est pas parfait dans ce Mad Max, et si la réalisation est impeccable, il faudra néanmoins faire avec un frame rate parfois limite, un Max un peu lourdaud, quelques bugs par-ci par-là, mais surtout une certaine répétitivité dans les missions.

Notre verdict

Certes, ce Mad Max ne révolutionne pas le genre open world en piochant les bonnes idées à droite à gauche, mais Avalanche Studios est parvenu à retranscrire fidèlement l’expérience Mad Max, avec son côté post-apocalyptique, sa violence omniprésente et ses déserts à perte de vue. Le gameplay manque parfois de précision certes, les missions sont un peu répétitives, mais si vous appréciez un peu l’univers, ce Mad Max mérite toute votre attention. On regrettera seulement que l’éditeur ait choisi de lancer le jeu en même temps que le mastodonte Metal Gear Solid 5, l’autre open world du désert…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here