Test Motorola Moto 360, le compagnon Android idéal ?

Test Motorola Moto 360, le compagnon Android idéal ?

Pour accompagner son smartphone Moto X 2014, Motorola propose sa smartwatch Moto 360 ? Le compagnon idéal ?

Publié le 3 novembre 2014 - 18:57 par Stéphane Ficca

Quid de la première montre connectée signée Motorola

Parallèlement son tout nouveau smartphone Moto X 2014, Motorola propose depuis peu en boutiques sa toute première smartwatch, la Moto 360, attendue de longue notamment grâce à son design rond autrement plus élégant que les premiers modèles G-Watch de LG et Gear Live de Samsung, dotés d’un écran carré. Parvenue à la rédaction de Zone-Numérique il y a quelques jours, la montre signée Motorola est évidemment passée entre nos mains expertes. Verdict !

Moto-360-France

Publicité

La Moto 360 de Motorola est disponible en deux versions

L’heure est venue ?

Motorola décrit sa Moto 360 comme un produit « fidèle à l’image intemporelle de la montre-bracelet classique« . A ce niveau, si l’on peut être un peu déçu par le côté très « carré » des smartwatch de la concurrence déjà disponibles sur le marché, il faut avouer que cette Moto 360 dispose d’emblée d’un design plus accrocheur, plus passe-partout (malgré une taille un chouia imposante par rapport à une montre classique), mais offrant néanmoins les mêmes fonctionnalités qu’une Gear Live ou qu’une G-Watch.

Moto-360-bis2
Le packaging de la Moto 360 est absolument superbe

Au premier allumage, on est toutefois un peu déroutant par ce format LCD circulaire auquel nous ne sommes pas habitués. Comme le laissaient deviner les photos, on distingue bel et bien une partie sombre au bas de l’écran, c’est le capteur de luminosité. Ainsi, on bénéficie d’un écran rond de 1,56″, et d’une résolution de 320 x 290, soit 205 ppi. L’ensemble est très satisfaisant à l’oeil, même si l’on dénote un léger flou permanent, peut-être dû à ce format circulaire. Idem en ce qui concerne le contraste et la luminosité, pas toujours au top, sans compter les rebords biseautés de l’écran qui donne un petit désagrément visuel en fonction du cadran employé. Sous le capot, la Moto 360 abrite une mémoire interne de 4 Go, ainsi qu’un processeur TI OMAP 3 couplé à 512 Mo de RAM. De quoi profiter d’Android Wear de manière agréable, même si on dénote parfois quelques ralentissements et une navigation un peu moins fluide que chez la concurrence. A ce niveau, la montre bénéficie de la toute dernière version en date de l’OS, la 4.4W2, apportant une meilleure autonomie et la lecture musicale via Bluetooth.

Moto-360

Un design (enfin !) réussi

Notre modèle de test est doté d’un élégant bracelet en cuir, et contrairement aux modèles de Samsung et de LG, personne (ou presque) ne peut détecter au premier coup d’oeil que vous portez une smartwatch à 249 euros au poignet. Cette dernière bénéficie également de la norme IP67, et peut donc résister à l’épreuve de l’eau durant 30 minutes (à 1 mètre de profondeur). De son côté, l’écran est constitué d’un verre Gorilla Glass traité anti-rayures. Un petit bouton est présent sur le côté droit de la montre, semblable à la molette d’une montre traditionnelle, qui va permettre d’activer/désactiver le rétroéclairage. Pas forcément utile étant donné que l’accéléromètre active automatiquement l’écran lorsque l’on lève le bras, mais un petit « plus » esthétique malgré tout.

Moto 360 Maps
Google Maps est compatible Android Wear et si le smartphone affiche une carte détaillée classique, la montre affiche de son côté le suivi du parcours, et se met à jour en temps réel évidemment.

A l’usage, la Moto 360 impose d’entrée de jeu d’être appairée à un smartphone Android compatible Android Wear. A partir de là, il faut définir les applications que l’on souhaite retrouver sur sa smartwatch. La Moto 360 peut ainsi prévenir d’un appel entrant, de l’arrivée d’un SMS, d’une notification Skype/Facebook, mais aussi afficher un GPS via Google Maps (pratique en ville), ou encore la météo du jour. La montre peut également fusionner avec Google Now pour fournir encore plus d’indications à son porteur. Une véritable extension de son smartphone directement greffée au poignet donc, utile pour voir immédiatement l’identité d’un appel entrant, sans avoir à sortir le smartphone de sa poche par exemple. On peut également décider de répondre ou rejeter un appel directement depuis la Moto 360.

A l’instar de la Samsung Gear Live, la Moto 360 dispose d’un cardiofréquencemètre optique. Toutefois, contrairement à la montre de Samsung, celui de la Moto 360 semble très capricieux, et demande à l’utilisateur de rester parfaitement immobile pour fonctionner, et encore…

Moto-360-bis
Le capteur cardiaque de la Moto 360 se montre très (très) capricieux…

Moto 360 capteur
…et vous risquez de voir ce message très souvent

Une recharge à induction au top

Côté autonomie, même si la Moto 360 dispose d’une batterie un peu plus faible que la concurrence, elle parvient à tenir une bonne journée avant de devoir être rechargée. A ce niveau, on ne peut que saluer les équipes de Motorola, qui ont opté pour un système de recharge via induction (de type Qi) aussi efficace que pratique. En effet, il suffit tout simplement de déposer la montre sur son socle (peu importe le sens) pour lancer la recharge. Un vrai plus d’un point de vue pratique, bien loin du « clip » de la Gear Live. La LG G-Watch bénéficie pour sa part d’un système de recharge sympa (via un bloc magnétique), mais cette Moto 360 s’impose haut la main avec son système à induction.

Moto-360-bis4
Le système de recharge à induction de la Moto 360, juste génial

Sur le terrain, la Moto 360 s’avère donc parfaitement à l’aise, à condition toutefois de parvenir à maitriser Android Wear, toujours un peu balbutiant et compliqué à utiliser malgré les récentes mises à jour.

On aime :
+ Le design, discret et élégant à la fois
+ Le système de recharge, stylé et pratique
+ L’écran résistant aux rayures
+ La norme IP67
+ Le packaging, d’une classe folle
+ Google Maps sur sa montre !

On aime moins :
– Un léger flou permanent au niveau de l’affichage
– La partie noire au bas de l’écran
– Moins réactive que la Gear Live de Samsung
– Le capteur cardiaque en grève…
– L’autonomie

Moto-360-bis3

Notre verdict

A la question « la Motorola Moto 360 est-elle une réussite ? », nous répondons avec un grand « oui », et ce, malgré quelques petits défauts. Son look discret et élégant y est évidemment pour beaucoup et l’on peut enfin arborer une smartwatch de manière naturelle. A la question « est-elle indispensable à tout utilisateur d’un smartphone Android ? », nous répondons « non », comme pour les autres smartwatch actuelles d’ailleurs. Android Wear est encore trop balbutiant à notre goût, trop complexe à utiliser et il manque encore beaucoup de fonctionnalités pour faire de la smartwatch un objet indispensable au quotidien. On ne peut toutefois que saluer le travail de Motorola, qui livre la une montre connectée très réussie.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *