Test Motorola Moto X, le smartphone performant et personnalisable

Test Motorola Moto X, le smartphone performant et personnalisable

Le nouveau Moto X 2014 de Motorola a-t-il les moyens de rivaliser avec les ténors du genre ? Éléments de réponse…

Publié le 3 novembre 2014 - 11:30 par Stéphane Ficca

Le Motorola Moto X 2014 est arrivé !

Dévoilé au tout début du mois de septembre au dernier IFA de Berlin, le Motorola Moto X 2014 (également baptisé « 2ème génération ») est enfin disponible. Rappelons qu’il s’agit du smartphone Android haut de gamme de chez Motorola et qu’il dispose notamment d’une option de personnalisation originale, qui permet de modifier à loisir le dos du smartphone, pour bénéficier par exemple d’une finition cuir ou bambou. Suffisant pour en faire un smartphone apte à concurrencer les Samsung Galaxy S5, iPhone 6 et autres Sony Xperia Z3 ? Réponse.

Moto X

Publicité

Première impression

« On n’a jamais l’occasion de faire deux fois une bonne première impression » peut-on entendre de la bouche de Benoit Poelvoorde dans Les Portes de la Gloire. Un adage on ne peut plus vrai lorsque l’on extirpe pour la première fois ce Moto X de son packaging, puisque l’ensemble ne transpire pas franchement le haut de gamme. Rien de désagréable attention, mais l’impression de prendre en main un petit concentré de technologie n’est pas franchement là. Toutefois, une fois cette semi-déception digérée, on retrouve un smartphone à la prise en main confortable, avec une courbure assez prononcée, mais en rien dérangeante.

Moto-X

Pas sexy le Moto X 2014 ?

Le Moto X 2014 affiche un large écran 5,2″ AMOLED permettant de profiter d’une résolution Full HD 1080p, mais sa prise en main est plus confortable que celle d’un Sony Xperia Z3, pour citer un smartphone à écran équivalent. La finition de ce Moto X 2014 est également nettement plus soignée par rapport à son prédécesseur, avec des rebords très doux et une coque arrière personnalisable. Notre exemplaire est doté d’une finition de base en polycarbonate plutôt agréable au toucher. Motorola a également revu le revêtement de la touche Veille, bien rapeuse, tout comme les haut-parleurs situés en haut et en bas du smartphone, qui ressortent légèrement de la coque, pour un résultat peu esthétique, et surtout peu agréable au toucher pour le coup…

Moto-X
Notez les haut-parleurs qui dépassent de la coque… pas très glamour…

Moto X side

Moto X back
Non, le « M » n’est pas un bouton, simplement le logo Motorola

Une fois allumé, le Moto X 2014 affiche une belle définition Full HD 1080p, nettement plus précise que la résolution HD 720p du modèle précédent. L’écran est parfaitement réactif, et on trouve très vite ses marques, d’autant plus que la version d’Android est presque dénuée de toute surcouche logicielle. En effet, à l’allumage, l’écran d’accueil est presque vierge de toute application, et c’est donc à l’utilisateur de façonner son smartphone, sans avoir à supprimer (parfois difficilement) des applications tierces parfaitement inutiles. Un bon point ! Toutefois, sur notre exemplaire, on remarque rapidement des blancs assez jaunâtres, et on est loin de la pureté d’un Sony Xperia Z3 à ce niveau.

Xperia-vs-Moto-X

A gauche le Sony Xperia Z3, à droite le Motorola Moto X 2014, tous deux en mode luminosité Max

Xperia-vs-Moto-X2

Xperia-vs-Moto-X4

Sous le capot, le Moto X 2014 embarque une puce SnapDragon Quad Core 801 de 2,5 Ghz, couplée à 2 Go de RAM. De quoi offrir une navigation parfaitement fluide. On retrouve évidemment la ribambelle de services « made in Google » comme Drive, Gmail, Chrome, Maps…. Une vivacité qui rattrape le côté un peu « cheap » de ce Moto X 2014, visuellement parlant. En effet, les applications s’ouvrent et se ferment en un clin d’oeil, et la majorité des jeux (même les plus gourmands) tournent sans le moindre accroc.

Bien sûr, Motorola a pris le soin d’implanter quelques services maison, des fonctionnalités pratiques et assez discrètes, contrairement à ce que peuvent faire Samsung et Sony notamment. Ainsi, on appréciera par exemple l’assistant vocal Moto Voice, ou encore le système Moto Display, qui permet non seulement d’afficher sur l’écran verrouillé diverses notifications, mais également d’y accéder directement en faisant glisser son doigt vers le programme désiré. Très « smart », le Moto X 2014 utilise son capteur de présence pour s’illuminer automatiquement lorsque l’on approche sa main de l’écran. Excellent !

Moto-X-3
L’interface Moto offre diverses options de personnalisation très pratiques

D’un point de vue « Téléphone », il est difficile de reprocher quoi que ce soit à ce Moto X 2014. En effet, l’interface est sobre et très simple d’accès, et ceux qui privilégient la téléphonie aux fonctions multimédia seront ravis. La qualité d’écoute est excellente, et le Moto X 2014 « fait le job » comme on dit. Pas de souci également niveau réseau, avec une parfaite accroche des réseaux 3G et 4G. A noter toutefois que malgré la présence de deux haut-parleurs frontaux, le Moto X 2014 ne permet pas de bénéficier d’un son stéréo. En effet, seul le haut-parleur du bas diffusera le son d’une musique ou d’une vidéo, tandis que le haut-parleur du haut sera employé uniquement pour les conversations téléphoniques.

Un mode Photo de base

Côté photo, le Moto X 2014 de Motorola embarque un capteur 13 mégapixels avec capture rapide et flash annulaire double LED. De quoi assurer des vidéos Full HD à 30 images/seconde, mais également de la capture vidéo 4K, des clichés haute résolution… Du tout bon en théorie donc. En pratique, le constat est nettement moins brillant, la faute à une application photo trop simpliste, n’offrant presque pas la moindre option. Il faut faire glisser son doigt de la gauche vers la droite sur l’écran pour accéder à moins d’une dizaine d’options, comme un mode HDR, le flash Auto, la mise au point automatique, les options vidéo, la géolocalisation… Une partie photo très (trop) basique donc, et une capture certes très véloce, mais pas toujours très convaincante. Pas de bouton de raccourci vers la partie photo, il faudra impérativement passer par le menu du smartphone… ou bien secouer son poignet 2 fois pour activer le mode Photo, au risque de faire tomber son smartphone pour les plus maladroits et de se fouler le poignet pour les plus fragiles.

Moto X photo
Le mode Photo du Moto X 2014 ne propose que le strict minimum, avec une molette proposant quelques réglages. Pas très sexy tout ça…

Rien de catastrophique non plus, mais ce n’est clairement pas avec le Moto X 2014 que vous allez vous amuser à prendre des photos, ni même à capturer des beaux clichés. Soulignons à nouveau une capture ultra rapide, mais la qualité est bien loin des ténors du genre. Les sujets capturés sont souvent assez flous, avec également un bruit très prononcé. Dommage… Côté autonomie, le smartphone Motorola Moto X 2014 n’affiche pas des performances exceptionnelles, et nécessitera d’être rechargé quotidiennement.

On a aimé :
+ La prise en mains, agréable malgré un large écran 5,2″
+ L’affichage Full HD 1080p
+ Le Moto Display, très pratique
+ Une interface Android presque pure
+ La possibilité de personnaliser son smartphone, à l’extérieur comme à l’intérieur

On n’a pas aimé :
– Esthétiquement assez décevant…
– Cette vilaine première impression au déballage
– Des blancs qui tirent vers le jaune
– Les haut-parleurs qui dépassent de la coque
– Le mode Photo : trop peu de réglages et des clichés souvent ratés
– L’autonomie
– Le manque de charme et de personnalité global

Notre verdict

Plutôt agréable en mains, parfaitement véloce, affichage Full HD, le Motorola semble disposer de tous les ingrédients pour s’imposer comme un smartphone Android haut de gamme. Toutefois, le manque global de charme du smartphone lui fait cruellement défaut, et l’on se retrouve avec un terminal certes efficace, mais totalement dénué de personnalité (au-delà bien sûr de la possibilité de « personnaliser » sa coque). On apprécie en revanche l’expérience Android à l’état (presque) pur, mais quel dommage de ne pas avoir davantage travaillé la partie photo. Ceux qui recherchent un smartphone efficace et pratique pourront être séduits, mais ceux qui recherchent un petit bijou de technologie se tourneront davantage vers la concurrence, pas forcément plus avancée techniquement, mais nettement plus séduisante.

 


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *