PES 2016, le retour gagnant ?

Depuis la nuit des temps (ou presque), les amateurs de football virtuel attendent la rentrée pour pouvoir mettre la main sur leur simulation favorite. Il y a quelques années encore, Konami régnait sans partage avec un PES quasiment parfait, devançant largement un FIFA plus complet en terme de licences, mais bien pauvre d’un point de vue gameplay. Néanmoins, au fil des années et des générations de console, la série de Konami n’a pas su évoluer, tandis que FIFA a su se remettre en question, pour devancer son concurrent depuis maintenant quelques épisodes. En 2016 toutefois, il semblerait que Konami soit (enfin !) parvenu à retrouver la recette de sa potion magique !

PES 2016 PS4

En effet, les développeurs de Konami semblent enfin avoir pris le temps de revoir leur copie, pour proposer un jeu « comme avant ». Ainsi, dès les premières minutes de jeu, on retrouve ce feeling PES qui nous manquait tant, avec de nouvelles animations parfaitement décomposées, mais également une fluidité impeccable et surtout un gameplay relativement rapide et très précis. Doté de la technologie Fox Engine (merci Kojima), PES 2016 se paie également le luxe d’être fichtrement agréable à l’oeil, et les joueurs stars bénéficient d’une modélisation absolument exceptionnelle.

PES 2016

La gestion des contacts a elle aussi profité d’une très nette évolution, et les phases de cafouillages (bien que présentes) sont autrement moins rageantes qu’auparavant. Même constat au niveau du jeu de tête, avec de vraies luttes pour la récupération de la balle. Mais c’est côté gameplay que Konami est parvenu à offrir à nouveau ce gameplay précis qui faisait jadis la gloire de la saga. Chaque passe nécessite une certaine précision, chaque tir demande une soigneuse préparation si on souhaite cadrer un tant soit peu sa frappe, chaque appel de balle peut conduire à une pénétration fatale… Bref, c’est un vrai plaisir que de prendre en main ce PES 2016, d’autant plus que le jeu est parfaitement dynamique, vif et rapide, contrairement à un FIFA qui devient de son côté de plus en plus lent…

PES 2016 bis

Très plaisant sur le côté offensif, ce PES 2016 est également un pur bonheur lorsqu’il s’agit de défendre vaillamment son but. La gestion des contacts améliorée permet notamment d’éviter les infiltrations douteuses de la part des attaquants, et réussir un tacle glissé parfait avant de lancer la contre-attaque procure toujours sa dose de plaisir.

[youtube id= »8Jw_2Gxvt1c » width= »620″ height= »360″]

Côté contenu, ce PES 2016 n’affiche pas la même superbe qu’un FIFA 16 en terme d’interface, avec ici des menus assez austères, mais l’ensemble est clair et sans fioriture. On pourra paramétrer chaque aspect de son expérience de jeu, et se lancer dans une Ligue Master, un match d’exhibition, une Coupe, la Champions League, sans oublier les championnats nationaux, ainsi que les modes « online ». On regrettera seulement un manque de licences du côté du championnat anglais. Visuellement, certes, l’ensemble est moins pimpant qu’un FIFA, et on sent que Konami peine à faire évoluer sa saga, mais le fun qui se dégage de chaque partie fait rapidement oublier ces petites lacunes techniques.

Notre verdict

Alors que FIFA 16 affiche une certaine lenteur, ce PES 2016 profite lui d’un dynamisme revu à la hausse, avec un feeling à l’ancienne enfin retrouvé. L’ensemble est parfaitement fluide, d’une précision redoutable, magistralement animé, et c’est un pur bonheur de construire ses phases d’attaque/défense, pour parvenir à décrocher une frappe surpuissante des 20 mètres, ou lancer son avant-centre dans la profondeur pour tromper le gardien à bout portant d’un petit lob stylé. Certes, le jeu accuse encore certaines lacunes (licence, technique un peu faiblarde, menus austères…) mais on retrouve enfin le fun d’antan qui nous manquait tant. Vous voilà prévenus !

2 Commentaires

  1. C’est assez dithyrambique comme test ! Premier match en ligne en mode myClub, 7 – 3 au final et tous les buts inscrits en seconde période. Difficile de faire plus football champagne. Mais c’est le début, j’attends de voir par la suite. ^^

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here