Un premier DLC pour Resident Evil 7

Disponible depuis une grosse dizaine de jours maintenant, Resident Evil 7 est parvenu avec brio à remettre la peur au coeur même du jeu, avec une prise de risque assez énorme de la part de Capcom. En effet, pour la première fois de son histoire (qui a démarré en 1996), Resident Evil a adopté un nouveau gameplay en vue FPS, couplé à une toute nouvelle mise en scène, moins axée zombie pour une progression anxiogène au possible, pour notre plus grand plaisir.

Resident-Evil-7-artwork

A l’instar de nombreux jeux, Resident Evil 7 s’accompagne pour qui le désire d’un Season Pass, ouvrant l’accès aux différents DLC du jeu. A ce sujet, Capcom a décidé de ne pas perdre de temps, puisque le premier DLC, baptisé Vidéos Interdites Vol.1 (ou Banned Footage en VO) est déjà disponible sur PS4. Le second sera disponible le 14 février prochain, et tous deux seront lancés sur Xbox One et PC le 21 février.

Resident-Evil-Banned-Footage

En ce qui concerne ce premier DLC, pour 9,99 euros, on profite donc de deux nouvelles VHS à vivre, et d’un tout nouveau mode Ethan doit Mourir. La première cassette, intitulée La Chambre, nous place dans la peau de Clancy, le malheureux caméraman de Sewer Gators, capturé par la famille Baker. Ici, il s’agira de « goûter » la cuisine de Marguerite, attaché à un lit. Bien sûr, le but sera de fuir cette chambre, en observant tous les recoins et en utilisant les différents objets à disposition, tout en évitant de se faire pincer par Marguerite. Un genre d’escape room particulièrement réussi et intelligent, qui rentre parfaitement dans le nouveau style instauré par ce Resident Evil 7.

La seconde VHS, Cauchemar, s’apparente davantage à un mode Mercenaire, avec toujours ce pauvre Clancy, cette fois enfermé dans le sous-sol, qui devra crafter des matériaux pour élaborer armes et bonus, afin de survivre à diverses vagues d’ennemis. En tout, il faudra survivre à cinq vagues, plus puissantes au fur et à mesure. Un mode relativement bourrin dans l’ensemble, pas inintéressant pour autant, mais on est plus proche d’un Doom que d’un Resident Evil ici.

Ethan-Must-Die

Enfin, le mode Ethan doit Mourir est un petit « bonus », et permet de se replonger dans la peau de Ethan, avec pour objectif de tuer Marguerite. Ici, on retrouve certains environnements déjà visités dans Resident Evil 7, mais dans une toute nouvelle configuration. Un mode particulièrement corsé, dans lequel les ennemis peuvent vous tuer en un seul coup, et dans lequel les armes et bonus sont proposés de manière totalement aléatoire via les caisses en bois. Histoire de renforcer le côté sadique de ce mode, certaines caisses sont piégées, tout comme certains environnements. Il faudra donc avancer prudemment, et accepter de mourir à de nombreuses reprises pour connaitre le cheminement, et éviter ce piège vicieux lors de votre prochain passage.

Globalement, ce premier DLC pour Resident Evil 7 est relativement réussi, emmené par l’excellente VHS La Chambre. Les deux autres modes sont un peu « à part« , mais on éprouvera quand même un certain plaisir (sadique) à aller toujours un peu plus loin au fil des parties, notamment dans Ethan doit Mourir. Reste désormais à attendre le prochain DLC, pour découvrir de nouvelles vidéos, et notamment participer à un jeu signé Lucas Baker, mais aussi découvrir les origines de la malédiction des Baker, sans oublier un mode Bonus mettant en scène ce cher Jack Baker. On espère toutefois que ce second DLC sera plus davantage « en raccord » (d’un point de vue gameplay/progression) avec Resident Evil 7 que ce Vidéos Interdites Vol.1.

A noter que deux autres DLC sont attendus dans le courant de l’année, avec notamment Not a Hero (qui sera gratuit), ainsi qu’un troisième pack de contenus qui n’a pas encore été détaillé par Capcom. Vivement en tout cas !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here