Test REZ Infinite : immersion musicale en VR réussie ?

Test REZ Infinite : immersion musicale en VR réussie ?

Le mythique Rez figure lui aussi dans le line-up du PlayStation VR, avec cette toute nouvelle version Infinite.

Publié le 17 octobre 2016 - 17:16 par Stéphane Ficca

Rez, ambassadeur de la VR made in Sony

Les plus anciens se souviennent forcément de Rez, cette espèce d’ovni musico-vidéo-ludique débarqué sur la DreamCast de Sega et la PS2 en 2001. Quinze années plus tard, pour figurer au line-up du tout nouveau PlayStation VR, le casque de réalité virtuelle made in Sony, ce même Rez est de retour dans une toute nouvelle version, Infinite.

rez-infinite-logo

Publicité

Issu de l’esprit de Testuya Mizuguchi (à qui l’on doit de nombreux autres titres musicaux), Rez est un jeu pour le moins à part dans le monde vidéo-ludique, avec un rail shooter psychédélique, plutôt simpliste dans sa forme, mais dont le gameplay repose sur les réflexes du joueur, pour donner lieu à un véritable festival de son et lumière, le tout, de manière progressive bien sûr.

Un trip musical au look ultra épuré donc, qui revient en 2016 en tant qu’ambassadeur de la toute nouvelle technologie VR. A noter toutefois que, contrairement un DriveClub VR ou un Batman Arkham VR, Rez Infinite ne nécessite pas impérativement le PlayStation VR pour fonctionner, et on peut ainsi profiter du jeu en qualité Full HD et 60 fps, et bientôt en Ultra HD 4K et 60 fps sur la future PlayStation 4 Pro.

rez-infinite-ps4

Toutefois, force est d’admettre que lorsque l’on a eu le bonheur d’essayer ce Rez via le casque PlayStation VR, il est très difficile de faire machine arrière. En effet, même si le jeu conserve un gameplay similaire (via la manette DualShock 4), on profite via le PlayStation VR d’une immersion absolument exceptionnelle, avec un joueur qui se retrouve littéralement plongé au coeur même de cet univers atypique, avec la possibilité de déplacer son regard à 360°, à la recherche d’ennemis bien sûr, mais aussi simplement pour admirer la matrice « de l’intérieur ».

rez-infinite-ps4-2

Côté contenu, ce Rez Infinite reprend l’intégralité des 5 niveaux du jeu original, mais ajoute à cela un tout nouveau mode, baptisé Area X. Un nouveau mode d’une durée de vie qui ne dépassera pas le quart d’heure, mais qui permet ici de bénéficier d’une jouabilité un peu différente, avec la possibilité d’orienter son personnage et d’ajuster sa vitesse, voire de l’arrêter complètement si on le souhaite. Eshtétiquement, on retrouve la patte Rez, mais sublimée ici par des effets d’une beauté (et d’une simplicité) parfois sidérante. Là encore, le mode Area X est jouable de manière traditionnelle, mais c’est incontestablement en VR que ce dernier est à savourer.

En ce qui concerne la durée de vie globale, il est possible de faire le tour de ce Rez Infinite en à peine deux heures, mais il est évident que l’on reviendra de temps en temps se refaire un petit trip, et/ou que l’on organisera quelques soirées pour faire (re)découvrir cette VR assez exceptionnelle pour le coup à ses amis, y compris les plus sceptiques, qui seront ici séduits dès les premières secondes de jeu.

Notre Verdict

S’il est tout à fait possible de rester de marbre face au concept même de Rez, la jouabilité via le casque PlayStation VR apporte ici une véritable plus-value au jeu de base, allant même jusqu’à transfigurer littéralement l’expérience de jeu. Certes, le trip est un peu éphémère (2 heures grand max), mais l’ensemble permet de profiter d’une expérience musico-visuelle assez unique en son genre, sans parler de l’Area X, littéralement taillée sur-mesure pour la VR.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *