Samsung : la Gear S2 en test

Déjà présent sur le segment de la montre connectée, Samsung avait annoncé il y a déjà quelques semaines cette nouvelle Gear S2, disponible depuis quelques jours maintenant en boutiques. Si l’on pouvait (légitimement…) craindre une énième smartwatch sous Android Wear en manque d’inspiration et de reconnaissance, Samsung a tenu à surprendre son audience avec non seulement une Gear S2 dotée d’un design circulaire particulièrement innovant, mais également avec une intégration particulièrement bien pensée de Tizen, l’OS maison.

Samsung Gears S2

La Gear S2 en mode « Classic » à gauche, et « Sport » à droite

Sur le papier, cette nouvelle montre Samsung Gear S2 n’a pas de quoi se démarquer par rapport à la concurrence. En effet, on y retrouve un écran circulaire Super AMOLED de 1,2″ en 360 x 360 pixels, un processeur Exynos 3250 couplé à 512 Mo de RAM, ainsi qu’une mémoire interne 4 Go. Rien de bien différent d’une smartwatch « classique ». Mais cette Gear S2 bénéficie d’un tout nouveau design, avec un format circulaire plus discret et une finition très appréciable au toucher/regard, y compris en ce qui concerne notre modèle Sport. Ce dernier se différencie du modèle Classic par son bracelet en caoutchouc et sa couronne non striée. Et c’est là l’autre particularité de cette Samsung Gear S2, sa nouvelle couronne rotative.

Gear S2

La montre Gear S2 de Samsung, et son packaging circulaire

Gear A

En effet, le cadran circulaire de cette Gear S2 peut être tourné, dans un sens comme dans l’autre, pour naviguer dans les menus ou effectuer divers réglages. Bien sûr, l’écran reste tactile, et il est tout à fait possible de naviguer au doigt, comme on peut le faire sur une smartwatch « classique ». Toutefois, la couronne rotative permet d’accéder bien plus aisément à ses applications favorites, pour peu que l’on prenne le temps de les configurer évidemment. Certes, son utilisation nécessite un petit temps d’adaptation, mais on finit par ne plus pouvoir se passer de cette fonctionnalité, qui parait pourtant relativement gadget au départ.

Gear S2 heart

A l’arrière de la montre, on retrouve un capteur cardiaque efficace

Gear S2 charge

Outre la bague rotative, on retrouve deux boutons sur le côté droit de la montre

Ainsi, en mode horloge, dès lors que l’on tourne la couronne vers la gauche, on accède à son panneau de notifications. Un tour vers la droite, et on peut accéder à son activité physique, son calendrier, la météo, le lecteur audio… Des fonctionnalités auxquelles on peut également accéder en faisant glisser son doigt sur l’écran vers la direction désirée. L’affichage des applications est pour sa part constituée de nombreuses petites bulles, placées tout autour de l’écran. Ces dernières font immédiatement penser à l’affichage de l’Apple Watch, et malgré leur taille réduite, on n’éprouve pas la moindre difficulté à cliquer sur chacune d’entre elles.

Gear S2 Edge3

On peut paramétrer sa montre directement depuis l’écran de cette dernière, ou via l’application Gear sur son smartphone

Gear S2 Edge2

On peut par exemple décider de synchroniser automatiquement les musiques et les photos sur la montre Gear S2

Gear S2 Edge

Bien sûr, une sélection de cadrans est disponible, là encore, avec la possibilité de changer ces derniers à la volée sur la montre, ou sur le smartphone associé

La couronne rotative offre ainsi une précision accrue, mais permet également de se déplacer très vite dans l’interface, bien plus que via Android Wear. La couronne offre également quelques possibilités au sein même des applications, avec notamment la possibilité de zoomer/dézoomer au sein de Nokia Here Maps. La montre permet également d’accéder à un clavier téléphonique pour composer un numéro, ou encore pour taper un texto. Certes, le côté « compact » de l’ensemble complique un peu la tâche, mais le système est toutefois bien présent, simple d’accès et parfaitement fonctionnel. Une smartwatch vraiment intelligente, très intuitive, et qui ne souffre pas du syndrome « gadget » comme nombre de ses concurrentes une fois au poignet.

Gear S2 photos

L’affichage des photos sur la montre Gear S2. On peut évidemment cliquer sur une photo pour l’agrandir, et même zoomer/dézoomer.

Gear S2 Edge4

La montre Gear S2 utilise le service de cartographie Nokia Here Maps

A l’usage, la Samsung Gear S2 se fait rapidement oublier au poignet, et son écran Super AMOLED permet de bénéficier d’un affichage d’une luminosité parfaite, même sans régler cette dernière au maximum. La liaison au smartphone s’effectue via Bluetooth, et dans le cadre d’une utilisation « normale », la montre affiche environ 2 à 3 journées d’autonomie, soit un vrai miracle sur le marché des smartwatches. La recharge s’effectue de son côté via le socle fourni, et comme la Moto 360, il suffit de poser la Gear S2 sur ce dernier pour lancer la recharge, sans le moindre connecteur.

On aime :
+ Le look, simple et soigné, aussi discret qu’efficace
+ La couronne rotative
+ La réactivité et la simplicité d’utilisation de Tizen
+ Ecran parfaitement lisible
+ Autonomie
+ La personnalisation de l’interface

On aime moins : 
– L’incompatibilité avec iOS (pour le moment)
– Le prix… ?

Notre verdict

Si Android Wear continue doucement son évolution, Samsung frappe très fort avec cette Gear S2 sous Tizen, dotée d’une simplicité d’utilisation déconcertante, malgré les nombreuses possibilités offertes. Il suffit de quelques heures à peine pour dompter la couronne circulaire, disposer les applications comme on le désire sur l’interface et profiter enfin d’une « vraie » montre intelligente, au look impeccable et à l’autonomie digne de ce nom. Autant dire qu’Android Wear trouve ici un concurrent plus que sérieux… Comme le veut l’expression consacrée : « on est sur une vraie bonne nouvelle pour les personnes qui recherchaient une smartwatch digne de ce nom« .

2 Commentaires

  1. Il est marqué que la montre est compatible sur les autres téléphones que Samsung par contre il est dit à aucun endroit que dans ce cas il vous est impossible d’accéder aux app payantes pour votre montre … quel scandale vue le tarif et sans avertissement du constructeur en plus.

    Testé avec un LG G3

  2. Il est marqué que la montre est compatible sur les autres téléphones que Samsung par contre il est dit à aucun endroit que dans ce cas il vous est impossible d’accéder aux app payantes pour votre montre … quel scandale vue le tarif et sans avertissement du constructeur en plus.

    Testé avec un LG G3

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here