Test Star Wars Battlefront, du mauvais côté de la force ?

Test Star Wars Battlefront, du mauvais côté de la force ?

Le très attendu Star Wars Battlefront est enfin disponible, mais a-t-il vraiment la Force ?

Publié le 30 novembre 2015 - 17:00 par Stéphane Ficca

Star Wars Battlefront… le gâchis ?

Disponible depuis quelques jours maintenant, le tout nouveau Star Wars Battlefront faisait partie des jeux les plus attendus de l’année, de par son univers Star Wars bien sûr, mais également par sa partie technique particulièrement bluffante, avec un expert du FPS aux commandes : DICE, déjà à l’origine de la saga Battlefield. A quelques semaines de la sortie du 7ème opus cinématographique, on ne pouvait que se réjouir de l’arrivée de ce Star Wars Battlefront sur nos consoles, mais au bout de quelques heures seulement, c’est un certain ennui qui se fait ressentir, doublé d’une franche frustration…

SW Battlefront 4

Publicité

En effet, si vous pensiez pouvoir profiter d’un mode solo digne de ce nom (comme dans Star Wars Rogue Leader ou Rebel Strike sur GameCube), sachez que vous risquez de déchanter assez rapidement. En effet, Star Wars Battlefront est conçu essentiellement pour le multijoueur, quitte à en délaisser complètement la section Solo. Certes, il est possible de participer à quelques « missions » seul ou avec un collègue, mais ces dernières s’apparentent simplement à un didacticiel de ce qui se retrouvera dans le multijoueur, et le tout se boucle… en moins de deux heures.

SW Battlefront 3

Le « gros » du jeu se situe donc dans la section multijoueur, qui abrite pour le coup une dizaine de modes de jeu, avec de l’Escarmouche simple, mais également des batailles aériennes, des joutes mettant en scène les héros de chaque camp (rebelles et impériaux) ou encore des phases demandant de défendre/attaquer une zone cible. Les parties mettent plusieurs dizaines de joueurs sur le champ de bataille, et le but sera évidemment d’occire l’ennemi tout en prenant le soin de ne pas tomber trop souvent, sous peine de disposer d’un piètre ratio. On se livre donc avec plaisir à ces quelques batailles en ligne, mais au bout de quelques parties à peine, on recherche un nouvel espoir…qui n’arrive jamais.

SW Battlefront

En effet, hormis si on dispose d’un certain panel d’amis avec lesquels il est possible de se créer une partie un peu plus personnalisée, on passe la majeure partie de son temps à errer en multijoueur, avec des joueurs que l’on ne connait pas, en tentant désespérément de bien figurer au classement et récupérer quelques récompenses pour se payer de nouvelles armes. Autant dire que l’intérêt se trouve très rapidement limité par ce choix d’écarter toute forme de campagne solo, pour se concentrer sur un multi, certes relativement étoffé en modes de jeu, mais pas forcément intéressant pour autant. Cela sans compter sur quelques bugs et autres respawns particulièrement rageants, ainsi que sur la sur(sur)puissance des héros par rapport au reste des troupes. Et ces combats au sabre d’un ennui total… Dommage également de proposer un système de personnalisation qui nécessite autant de temps pour débloquer les quelques personnages stylés des deux côtés de la Force. Et ces figurines Diorama….

SW Battlefront 2

Une rage d’autant plus grande quand on imagine seulement un instant la qualité qu’aurait pu atteindre une campagne solo avec cette recette graphique juste exceptionnelle mise au point par DICE, sans compter l’environnement sonore, à tomber à la renverse. Certes, quelques batailles restent épiques, mais ce qui ressort le plus de ce Star Wars Battlefront, c’est une immense frustration et cet ennui omniprésent, d’autant plus quand on pense au mode Histoire qui aurait pu (du ?) être proposé.

Notre verdict

Star Wars Battlefront est un jeu qui divisera, incontestablement. Ceux qui recherchent un contenu solo peuvent clairement faire une croix sur le jeu, tandis que les autres devront bénéficier d’un petit panel d’amis pour tenter de trouver un minimum d’intérêt à ces batailles en ligne, certes d’une beauté et d’une qualité sonore exceptionnelle, mais également d’un ennui assez palpable. DICE n’a clairement pas manqué de Force, mais d’ambition pour le coup… quel gâchis.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *