Test Unravel : de la laine made in Electronic Arts

Test Unravel : de la laine made in Electronic Arts

Exit FIFA 16, Battlefield et consort, Electronic Arts propose un peu de poésie avec cet Unravel.

Publié le 8 mars 2016 - 11:44 par Stéphane Ficca

EA tout en poésie avec Unravel

Habitué des blockbusters à gros budgets comme FIFA, Need for Speed ou encore Battlefield, Electronic Arts a décidé de surprendre son audience en ce début d’année 2016, en éditant ce petit Unravel, développé par le petit studio ColdWood Interactive. Un jeu qui nous place aux commandes du petit Yarny, un personnage composé de laine rouge, et qui va avoir la lourde tâche de raviver les souvenirs d’une grand-mère esseulée et visiblement très nostalgique du temps jadis.

Unravel 3

Publicité

Le jeu s’ouvre sur une petite introduction assez brève, dans laquelle on aperçoit une grand-mère un peu triste, qui grimpe à l’étage de sa maison. De son panier s’échappe une petite pelote de laine rouge, de laquelle émerge Yarny, un personnage particulièrement attachant. La cabane de la grand-mère sert rapidement de hub central, dans lequel on peut se déplacer librement jusqu’à découvrir une petite dizaine de cadres photos disséminés ça et là, chacun s’apparentant à un souvenir précis : la mer, la montagne… Evidemment, chaque cadre correspond à un niveau, qu’il s’agira de traverser sans encombre pour raviver les précieux souvenirs.

Unravel 1

Jouant sur les émotions, la nostalgie et la nature, cet Unravel se veut un jeu particulièrement zen, qui bénéficie d’un affichage d’une rare beauté, soutenu par une bande-son discrète, mais qui sait se faire entendre au bon moment. Concrètement, il s’agit d’un jeu en 2D, à scrolling horizontal, que l’on pourrait comparer à Limbo. Unravel se veut toutefois moins cruel que ce dernier, et les tâches confiées à Yarny seront plus simples, même si on pourra « mourir » en tombant de trop haut, ou en restant sous l’eau quelques secondes. Le jeu repose sur de nombreuses énigmes, basées sur de la simple logique, et il faudra évidemment en venir à bout pour progresser dans l’aventure.

Unravel 2

Si les premiers pas sont d’une simplicité enfantine, certaines énigmes demandent un minimum de jugeote, sans jamais être insurmontables toutefois. Au fil des aventures, Yarny sera parfois confronté à quelques ennemis, mais l’ensemble de l’aventure est très posée, très calme…et ça fait du bien. Toujours attaché à sa pelote de laine, Yarny s’effiloche au fil des pas, et il faudra donc toujours trouver une pelote de laine pour « recharger » le personnage. Ces dernières sont disséminées tout au long des niveaux, mais il faudra parfois prendre soin de ne pas trop éparpillé son fil au risque d’être bloqué à quelques mètres seulement du point de passage. Il faudra alors revenir en arrière, et tenter de récupérer un peu de mou.

Unravel 4

Yarny dispose d’une palette de mouvements classiques, et ce dernier peut marcher, courir, sauter, grimper, mais aussi lancer un fil de laine pour s’accrocher à certains points en surbrillance. Dès lors, il pourra se balancer pour atteindre cette plateforme éloignée, mais aussi grimper en rappel pour atteindre les hauteurs. On peut également créer un pont de laine entre deux points, pour improviser un trampoline souvent salvateur. Pas de vie, pas de jauge de santé, pas d’ATH… Unravel permet d’admirer chaque pixel de l’écran, et c’est tant mieux, tant la réalisation est parfois bluffante de vie. Côté durée de vie, il faut compter environ 45 minutes par niveau lors du premier passage, soit environ 6 heures globalement pour faire le tour de l’aventure. A chaque niveau, 5 pièces sont (plus ou moins) dissimulées pour les amateurs de chasse au trésor. Une aventure un peu brève certes, un peu trop « facile » pour certains sans doute, mais qui offre un vrai bol d’air pur.

Notre verdict

S’il n’est pas parfait, Unravel n’en reste pas moins un jeu de plateformes particulièrement atypique et terriblement mignon, qui mettra votre logique à l’épreuve, tout comme votre sens de l’admiration. Techniquement, l’ensemble fourmille littéralement de vie, avec une myriade de détails et une nature particulièrement réaliste. A tester absolument.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *