Test du Nikon D3000

Test du Nikon D3000

Le Nikon D3000 remplace le D60 en entrée de la gamme reflex numériques Nikon. Il bénéficie de nombreuses améliorations pour venir s’attirer les faveurs des nombreux amateurs qui soiuhaitent passer au reflex pour de nombreuses raisons. Voici le test du Nikon D60.Vous pourrez télécharger les fichiers originaux et en pleine résolution des photo sprises avec le Nikon D3000 en cliquant dessus.

Publié le 12 octobre 2009 - 0:00 par La rédaction

Principales caractéristiques du Nikon D3000
– 10 mégapixels
– AF 11 points
– Suivi dynamique 3D du sujet   sur 420 zones
– 100 à 1600 ISO (3200 possibles via fonction étendue)
– D-Lighting actif
– Menu retouche et effets numériques
– Menu guide, didacticiel intégré
– Nikon Picture Control
– Ecran 3″ 230 000 pixels
– 485 grammes

 

Publicité

On reconnaît la griffe Nikon sur le D3000. Très compact, le petit reflex fait partie de la famille des reflex peut encombrants et légers. Beaucoup apprécieront.


Finition
La finition est… plastique : légèreté et premier prix obligent. Mais attention, la finition reste très correcte et le polycarbonate, comme les plastiques durs, employés sur le boîtier n’entachent en rien sa solidité. A ce prix-là (moins de 500 euros en street price), le D3000 n’est pas tropicalisé. Pour cela, il faut aller chercher du côté du D300s.

Pas de LiveView
L’écran arrière 3″offre une résolution de 230 000 pixels. Il est dans la moyenne de son segment. Il s’est avéré suffisant pour peu que l’on ait pas gouté aux écrans 3″ 921 000 pixels de ses grands frères. Par contre, le « vieux » capteur 10 mégapixels du D3000 ne permet pas de visée sur l’écran, LiveView, type de visée très appréciée des débutants ou de ceux qui viennent du compact numérique, la cible du D3000 justement, dommage.

3 kits
Voici les 4 kits disponibles avec le D3000 et leur tarif « officiel » :
Nikon D3000 + objectif 18-55mm II : 499 euros
Nikon D3000 + objectif 18-55mm VR : 549 euros (soit un surcoût de 50 euros pour bénéficier de la stabilisation d’image Nikon VR).
Nikon D3000 + 18-105mm : 649 euros (de quoi couvrir du 27mm au 157mm)
Le double kit : Nikon D3000 + 18-55mm VR + 55-200mm VR : 749 euros TTC

Qualité optique
Nous avons testé le D3000 avec l’AF-S DX 18-55mm F3,5-5,6 VR. Cette petite optique bon marché donne de bons résultats : c’est une excellente affaire. Qualité optique et stabilisation d’image efficace sont au RDV.

 

Menu Guide : il fait ses réglages et les explique
Le Nikon D3000 est un reflex 10 mégapixels qui s’adresse aux débutants et s’est fixé comme ambition de leur apprendre quelques notions de photographie tout en les aidant à mieux photographier, et ce, en toute simplicité. Le guide intégré, très simple, voire basique, demande au photographe son objectif : sujet principal détaché sur un fond flou, figer le mouvement d’un sujet en mouvement ? Le boîtier va adapter ses réglages, sa vitesse d’obturation, l’ouverture du diaphragme… pour que le photographe apprenne petit à petit les rudiments de la photo avec des mots simples : exit « profondeur de champ », sur le D3000, on parle de fond flou ! C’est du concret.


Le menu « guide » pour newby absolu : vous voulez prendre une photo, regarder vos photos ou régler votre boîtier ? Vous demande le D3000….

C’est dans cette partie que le menu « guide » peut vous apporter quelques notions de photographie. Rendre l’arrière-plan flou ou figer le sujet : l’appareil agira sur les paramètres vous permettant de maîtriser les règles les plus basiques (et tellement simples) qui peuvent changer votre manière de faire de la photo et vous libérer du « carré vert » des programmes Auto.


(Téléchargez l’original en pleine résolution en cliquant sur la photo)

AF 11 points
C’est sur le plan de l’autofocus que le D3000 fait les plus gros progrès par rapport au D60 qui n’offrait que 3 collimateurs, un système qui appartenait à d’autres temps. Le D3000 est équipé du système autofocus 11 points et du suivi dynamique 3D 420 zones qui équipe le D90, un reflex avancé pour amateur chevronné. Shooter avec le D3000 est rendu encore plus simple grâce à son AF 11 points qui :
– couvre une large plage
– est plus réactif.


Excellente définition et contrôle de la profondeur de champ : malgré son ouverture modeste (F5,6 à 55mm), l’objectif du kit peut être pleinement exploité. C’est une excellente petite optique qui n’a jamais démérité durant notre test.
(Téléchargez l’original en pleine résolution en cliquant sur la photo)


Le savoir-faire de Nikon en gestion de l’exposition n’est plus à prouver comme le montre cette photo…. (Téléchargez l’original en pleine résolution en cliquant sur la photo)


… hélas, le D3000 est presque systématiquement « ébloui » par les hautes lumières et il sous-expose le sujet principal en contre-jour. Si l’effet peut plaire…. ce n’est que rarement le but recherché et il faut jouer de la correction d’exposition pour obtenir son sujet principal bien exposé. Pas très aisé comme approche pour un débutant qui ne sait pas à quoi correspond ce bouton +/- sur son reflex… (Téléchargez l’original en pleine résolution en cliquant sur la photo)



Rendu des couleurs et Nikon Picture Control
Le rendu des couleurs fidèle tout en donnant un peu de peps aux tons saturés. Le résultat est flatteur et prêt pour une impression immédiate sans retouche. Pour plus de contrôle, les plus experts des utilisateurs apprécieront de jouer sur les paramètres de l’image avec les Nikon Picture Controle (exportables depuis votre autre boîtier Nikon).


(Téléchargez l’original en pleine résolution en cliquant sur la photo)


Le mur de Berlin saute en 1989…. et le D3000 sous-expose la porte de Brandebourg (heureusement, le D-Lighting vient à la rescousse des tonalités les plus sombres). Il faut alors surexposer un peu….


… voire beaucoup ! (+1EV ici)

(Téléchargez l’original en pleine résolution en cliquant sur la photo)


Le programme résultat « paysage » booste les verts. (Téléchargez l’original en pleine résolution en cliquant sur la photo)


(Téléchargez l’original en pleine résolution en cliquant sur la photo)

Visée reflex premier prix
La visée du Nikon D3000 ne fait pas exception : comme sur tous les reflex entrée de gamme, elle est à la fois étriquée et peu lumineuse. Si le cadrage reste plus agréable avec un reflex qu’avec un compact, l’appréciation de la netteté n’est pas aisée du fait du faible taux de magnification du viseur. De même, le D3000 ne comporte pas de bouton qu permet d’évaluer la profondeur de champ. Dès lors, un amateur plus expérimenté pourrait souhaiter passer sur un reflex plus avancé qui proposerait un testeur de profondeur de champ.


Le capteur du D3000 reste le 10 mégapixels bien connu. Sa résolution est suffisante pour l’essentiel des applications : il offre un bon compromis détails / bruit.


Le programme paysage sera un excellent allié du débutant souhaitant des photos aux couleurs chatoyantes.


Voici l’impact du diaphragme sur la profondeur de champ avec cette photo prise à 55mm et F5,6 (ouverture maximale) pour rendre l’arrière-plan flou….


vs celle-ci prise à 55mm mais à F16 pour un plan de netteté maximal.


Mélange de sources lumineuses : lumière incandescente et lumière du jour, la balance des blancs automatique s’en sort assez bien.

Un capteur toujours propre
Le Nikon D3000 reprend le double système de nettoyage du capteur qui allie les ondes piézo-électriques qui secouent le capteur pour éliminer les poussières et un système qui exploite l’effet Venturi dans une soufflerie intégrée provoquée par le basculement du miroir à chaque photo.

La stabilisation de l’objectif 18-55mm VR du kit permet des temps de pose assez longs en restant à main levé en intérieur ou du moins, quand la lumière vient habituellement à manquer. C’est un plus important en faveur du D3000 et, rappelons-le, les objectifs du kit de base du D3000 sont optiquement excellents.

Pas de motorisation intégrée
Mais attention, pour rester peu cher et compact, le D3000 a du se passer de motorisation intégrée de l’autofocus. Si bien que la mise au point automatique ne sera possible qu’avec des objectifs « AF-S » motorisés. Cela pourra être gênant pour ceux qui ont d’anciennes optiques Nikkor AF ou AF-D et pensaient les utiliser sur leur petit reflex numérique.

CONCLUSION

Les atouts du Nikon D3000

+ compact et léger

+ optiques de base des kit excellentes
+ objectif stabilisé dans le kit
+ Autofocus 11 points réactif et large plage
+ Bruit maîtrisé jusqu’à 800 ISO
+ Système nettoyage du capteur
+ Photos prêtes à être imprimées, couleurs chatoyantes

Ses faiblesses
– Visée sombre et étriquée (comme sur tous les reflex premier prix)
– Absence de LiveView
– Forte tendance à sous-exposer les sujets à contre-jour
– RAW+JPEG avec qualité basse pour les JPEG

Nikon D3000 : l’entrée de gamme Nikon parmi ses confrères
Le Nikon D3000 sera le reflex numérique à moins de 500 euros de la gamme Nikon et il remplace le D60 qui sort de la gamme. Le D3000 a pour mission de séduire le plus grand nombre d’utilisateurs venus du compact et déçus par la qualité d’image que l’on peut espérer des APN d’aujourd’hui. Ces « switchers » très courtisés (gamme Lumix G chez Panasonic, Olympus Pen E1, Pentax K-m, Sony Alpha 330, Canon EOS 1000D….) furent au coeur des préoccupations des ingénieurs qui ont conçu le D3000 pour leur permettre, via un guide à l’écran, de mieux photographier en toute facilité. Le D3000 possède une offre technologique plus avancée que ce que proposait le D60.  L’autofocus sera la grosse force du D3000 tout comme la qualité optique des objectifs des kits, tous deux stabilisés optiquement, que ce soir le 18-55mm VR ou le 55-200mm VR.

Absence de LiveView : un handicap
On peut regretter l’absence de LiveView sur le D3000 à double titre : le public visé est particulièrement friand de cadrage à l’écran, car il en a pris l’habitude avec les compacts numériques et sur un reflex entrée de gamme, la visée reflex n’est pas très agréable : elle est obscure et étroite. On perd un peu l’intérêt d’un reflex numérique pour sa visée, mais on en garde l’instantanéité de la prise de vue, la vélocité de l’autofocus, surtout celui-ci, et la prise de vue en rafale à 3 i/s.

Mode GUIDE pour apprendre, mais attention au piège de la sensibilité en mode PSAM
Le menu GUIDE permettra à certains d’apprendre la photo et de comprendre l’interaction des divers paramètres comme l’ouverture ou la vitesse d’obturation sur le résultat final. Le D3000 se veut didactique et permettra à ceux qui le voudront bien de quitter les modes automatiques pour s’essayer à l a photo dans les modes P,S,A,M mais attention, dans ces modes semi-manuels, le D3000 désactive la sensibilité automatique ce qui peut poser des problèmes. Espérons que cette bévue soit rétablie dès la première mise à jour de son firmware !

A l’heure du choix : reflex ou compact à coeur de reflex ?
L’offre de reflex numérique d’entrée de gamme est pléthorique et les acheteurs potentiels auront le choix entre divers Sony Alpha ou les Pentax K-m ou le nouveau K-x qui offre en plus la vidéo HD 720p mais les véritables concurrents du Nikon D3000 ne sont pas des reflex : ce sont les nouveaux appareils compacts à coeur de reflex, que l’on parle de l’Olympus Pen E-P1 ou du Panasonic Lumix GF1, des appareils vraiment plus compacts et dont les objectifs sont aussi moins encombrant, car, et c’est un fait, mieux vaut un appareil vraiment compact que l’on emmène toujours avec soi qu’un beau reflex trop encombrant qu’on laisse à la maison. Et le Nikon D3000, pour sa cible et malgré le fait qu’il reste parmi les reflex les plus compacts, risque d’être trop gros et lourd pour être de la fête au quotidien contrairement à cette nouvelle génération de compact micro 4:3 Olympus Pen E-P1 ou Panaosnic GF1 (le G1 et le GH1 étaient eux aussi pénalisés par leur poids et leur encombrement), tout comme des appareils comme le prometteur Leica X1, qui embarque un véritable capteur de reflex APS-C. Il sera vendu trois fois le prix du D3000 certes, mais il pourrait donner des idée et permet de prouver que bénéficier d’un capteur de reflex dans un vrai compact est possible.

Alors pour ceux qui sont convaincus des attraits d’un reflex numérique, point de doute, en entrée de gamme, le D3000 est un excellent choix malgré quelques lacunes, mais en tout cas, le Nikon D3000 est un Nikon, et pour certains, ce sera l’occasion de devenir « Nikoniste », un peu comme si on choisissait sa famille.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *