Test du HTC HD2

Test du HTC HD2

Le HTC HD2 est le premier Windows Phone doté d’un écran tactile capacitif et équipé d’un puissant processeur Qualcomm de 1 Ghz. Après quelques jours passés en sa compagnie, voici notre verdict complet concernant le HD2 et son incroyable écran de 4,3 pouces.

Publié le 1 février 2010 - 16:08 par La rédaction

Présentation du HTC HD2
Le HD2 est le dernier smartphone en date de la firme HTC (à
l’origine également du récent Nexus One de Google) équipé du système
d’exploitation Windows Mobile 6.5. Doté d’un impressionnant écran
tactile de 4,3 pouces (10,9 cm) de 640 x 480 pixels, ce Windows Phone
est également équipé de la puissante puce Qualcomm QD8250, cadencée à 1
Ghz, sans oublier les 448 Mo de RAM, destinés à offrir une rapidité
d’exécution optimale et un défilement d’une fluidité exemplaire. Le HTC
HD2 dispose également d’un appareil photo 5 Mpixels, d’un module GPS ou
encore de la nouvelle interface tactile HTC Sense, bref, un pur
concentré de technologie mobile.
 
Publicité
 
Design et prise en main
Une fois extrait de son packaging, le HTC HD2 en impose
immédiatement avec son écran immense et ses dimensions à la limite du
gigantisme. Néanmoins, malgré les 10,9 centimètres de diagonale de son
écran, le HTC HD2 affiche des lignes tout à fait respectables, avec des
dimensions de 12,1 x 6,7 cm, pour un tout petit peu plus d’1 centimètre
d’épaisseur. Certes, on a vu plus compact comme smartphone, mais avec un
écran de cette taille, la prouesse de HTC reste à saluer. La prise en
mains reste donc tout à fait appréciable, sauf pour ceux ayant des
petites mains, auquel cas l’utilisation sera un peu moins confortable,
notamment pour atteindre les boutons disposés au bas de l’appareil. Quoi
qu’il en soit, il est certain que le HD2 dispose des dimensions
maximales à ne pas dépasser, sous peine de déstabiliser complètement
l’utilisateur. Côté poids, le verdict est un peu moins flatteur puisque
le smartphone affiche un peu moins de 158 grammes sur notre balance et
sa présence dans une poche ne se fait pas immédiatement oublier. D’un
point de vue plus esthétique, le HTC HD2 affiche un design général noir
plutôt sobre dans son ensemble, hormis le cache batterie qui dispose
d’une finition métal plus claire et particulièrement agréable à la vue
comme au toucher. HTC a également eu l’excellente idée d’orner les
côtés, ainsi que les parties arrières inférieures et supérieures de son
smartphone d’une matière antidérapante, pratique pour éviter une chute
prématurée de son bijou fraîchement acquis.
 
 
Confort d’utilisation et interface
On l’a vu, le HTC affiche des lignes respectables malgré son écran
gigantesque. Ce dernier est évidemment tactile et de type capacitif,
c’est-à-dire qu’il ne nécessitera pas l’utilisation d’un quelconque
stylet (qui se révèle d’ailleurs incompatible ici) mais bien des doigts
agiles et avisés de son propriétaire. L’écran est également
« multitouch », et il est donc possible, à la manière d’un iPhone, de
pincer l’écran pour zoomer sur une photo ou une page web par exemple.
Deux fonctionnalités que ne gère pas Windows Mobile 6.5 de manière
native, mais qui ont été spécifiquement développées par HTC, pour un
confort d’utilisation maximal. Le HTC HD2 n’est toutefois pas exempt de
tout bouton classique, et l’on retrouve ainsi 4 boutons au bas de la
façade de l’appareil, permettant dans l’ordre de décrocher, d’accéder au
menu HTC Sense, d’accéder au menu Windows Mobile, d’annuler une action
et enfin de raccrocher/mettre en veille le téléphone. Deux autres
boutons destinés à régler le volume sont situés sur le flanc gauche de
l’appareil.
 
 
 
Dans les faits, l’utilisation du HD2 est plutôt confortable dans
l’ensemble, mais le contraste entre son imposant gabarit et la relative
petitesse des boutons en façade fait qu’il est parfois un peu difficile
d’accéder aisément et rapidement au bouton voulu, mais rien de
réellement alarmant néanmoins. Côté interface, une fois l’écran
déverrouillé, avec un glissement de doigt très similaire à celui de
l’iPhone (encore une fois), le HD2 affiche sa nouvelle interface HTC
Sense, composée d’une ribambelle d’onglets en bas de page, mais aussi de
trois liens rapides personnalisables, situés sous le calendrier, lui-même affiché en dessous de l’heure. Cette page d’accueil est évidemment
entièrement personnalisable pour convenir au mieux aux besoins de
chacun, et s’avère particulièrement pratique à utiliser une fois toutes
ses subtilités maîtrisées. Le système propose également un suivi météo,
avec différentes animations en arrière-plan très réussies qui varient en
fonction du temps extérieur. Un gadget certes, mais qui bonifie encore
un peu cette interface décidément très réussie. Un glissement de doigts
sur la barre d’icônes en bas de l’écran permet de faire défiler les
différents onglets pour accéder directement par exemple à ses contacts,
ses messages, sa musique ou encore Twitter, sa boîte mail ou les cours
de la bourse pour les intéressés.
 
 
 
Néanmoins, le menu HTC Sense ne remplace aucunement celui de
Windows Mobile, et l’on peut ainsi accéder à ce dernier en pressant la
touche correspondante au bas de l’écran ou bien en appuyant sur Démarrer
en haut à gauche. L’interface HTC Sense agit donc comme un complément à
celle de Windows. Le menu Windows reste classique, avec un affichage
des différents programmes présents dans le smartphone, que l’on fait
défiler de haut en bas de manière très fluide par un simple effleurement
du doigt.
 
 
Confort d’utilisation de la partie téléphone du HTC HD2
Une fois que l’on s’est familiarisé avec l’interface somme toute
très pratique du HTC HD2, il est grand temps de passer son premier
appel. La partie téléphonie affiche donc un clavier tactile de taille
raisonnable et très précis, et permet d’accéder à son répertoire, ainsi
qu’à ses favoris. La liste des contacts proposée est très évoluée et
l’on peut par exemple pour chaque contact, accéder directement à
différents onglets référençant les SMS échangés, les appels ou encore
les Emails. Dans un même ordre d’idée, le téléphone affiche à côté du
nom d’un contact un icône permettant de visualiser immédiatement le type
de notification (appel, email, SMS) reçu. Sympa. A noter que les
contacts peuvent tout à fait figurer dans les liens rapides du menu HTC
Sense, et que ce dernier offre également la possibilité de relier un
compte Facebook au contact correspondant, afin de voir directement dans
sa fiche les évènements associés, les photos et autres mises à jour. Le
clavier s’avère pour sa part très pratique pour la saisie de textes
(pour le navigateur web par exemple), avec des raccourcis bien sentis et
la possibilité de l’utiliser en mode Paysage pour un meilleur confort
d’utilisation. La navigation est donc des plus confortables, et l’on
sent que HTC a fourni un effort considérable dans la conception de son
écran, qui s’avère d’une précision saisissante, sans oublier la
puissance même du téléphone, qui permet une navigation parfaitement
fluide et un lancement des applications presque dénué de chargement.
 
 
 
Quid des fonctionnalités multimédia
Bien sûr, outre sa partie téléphonie, le HTC HD2 regorge également
d’applications en tout genre, comme un navigateur web, une application
Facebook, une compatibilité Windows Live Messenger, Outlook, Office
Mobile mais il fait également office de routeur Wi-Fi et de GPS via
CoPilot, sans oublier l’indispensable application Youtube, avec ses
vidéos qui s’apprécient pleinement sur le magnifique écran du HD2. On
regrettera néanmoins les nombreux soucis liés au format Flash lors de la
navigation Web, assurée d’ailleurs par défaut par Opéra Mobile, proposé
directement dans l’interface HTC Sense. Explorer est également de la
partie, mais ce dernier ne gère pas le multitouch et ne permet donc pas
de zoomer sur une page, contrairement à Opéra. Tous deux offrent
néanmoins la possibilité de profiter du Web en mode Portrait comme en
mode Paysage, ainsi que la fonction Copier/Coller.
 
 
Côté musique et vidéo, le HTC HD2 est compatible avec la majorité
des formats actuels (AAC, MP3, MP4, WAV…) et l’interface rappelle
grandement celle définie par Apple, avec la possibilité de visualiser
les pochettes d’albums ou encore de basculer en mode CoverFlow. Le HTC
HD2 dispose bien sûr d’une sortie casque jack 3,5mm et le son est tout à
fait correct dans l’ensemble. L’application fournie Windows Media
Player permet pour sa part de visualiser des vidéos aux formats WMV,
ASF, MP4, M4V ou encore AVI et d’autres lecteurs (plus performants)
peuvent être installés. Le MarketPlace permet pour sa part d’accéder au
portail de téléchargement de Microsoft et propose des applications
gratuites et payante, à l’image de l’AppStore.
 
 
L’appareil photo 5 Mpixels à flash double LED
Le HTC HD2 ne serait pas complet s’il n’intégrait pas un appareil
photo digne de ce nom. HTC a donc doté son smartphone d’un capteur 5
Mpixels permettant la réalisation de clichés pouvant aller jusqu’à 2592 x
1952 pixels. Il permet également d’effectuer des captures vidéo au
format MPEG4 ou H.263 avec une résolution maximale de 640 x 480 pixels.
L’appareil photo se pare d’un zoom et d’un autofocus, réglable au doigt
directement sur l’écran du téléphone en appuyant directement sur l’objet
ou la personne désirée. Il est également possible de réaliser des
photos géolocalisées et un puissant flash double LED permet de
prendre des photos dans la pénombre, même si la qualité en pâtit
toutefois, la faute à un flash qui semble trop puissant et mal réglé. En
effet, l’appareil photo du HTC (dont l’imposante lentille aurait sans
doute mérité un petit cache de protection) est globalement très
satisfaisant, mais il excelle moins que les ténors en la matière, et
l’on est particulièrement déçu par son flash, qui ne permet que très
difficilement de prendre des clichés corrects, si bien que l’on s’en
servira davantage comme éclairage d’appoint (très efficace d’ailleurs)
pour retrouver ses clés qu’autre chose. On notera également l’absence
d’un mode macro, mais le HTC parvient néanmoins à effectuer de très bons
clichés, même de près. A noter également la présence d’un mode
Diaporama, qui permet d’effectuer des photos panoramiques par
assemblage, comme sur le Sony
Ericsson
CyberShot C905 par exemple
.
 
Voici quelques clichés réalisés avec le HTC HD2 en 5 Mpixels et
Qualité Fine. Cliquez sur les images pour les voir en pleine résolution.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Caractéristiques
du
HTC HD2

– Réseau 3G+
– Ecran tactile multipoint 4,3 » 800 x 480 pixels
– Interface tactile HTC Sense
– APN 5 mégapixels avec autofocus et géotagging
– Module A-GPS + boussole numérique
– Wifi + fonction routeur + Bluetooth 2.1 EDR
– Processeur Qualcomm 1 GHz
– Mémoire RAM 448 Mo
– Mémoire interne 512 Mo + carte mémoire microSDHC
– Capteur de proximité + capteur de lumière
– Radio FM RDS
– Windows Mobile 6.5
– Autonomie 5,3h en communication 3G, 6,3h en mode GSM


– Dimensions 120,5 x 67 x 11 mm pour 157 g
 
 
 
En résumé

Pour faire simple, le HTC HD2 est un smartphone de très grande
qualité, de par sa finition exemplaire (malgré une taille limite par
moments), mais aussi par la multitude de fonctionnalités dont il
dispose, sans oublier bien sûr le tandem Qualcomm/RAM 448Mo qui lui
procure une puissance presque palpable. L’interface HTC Sense
personnalisable est elle aussi une pure réussite, qui agit en parfaite
complémentarité de Windows Mobile, qui reste, malgré des ajustements
bien sentis, encore un peu brouillonne à notre goût. La partie
téléphonie assure l’essentiel, avec notamment une gestion des contacts
hyper poussée, et seul le côté photo nous un peu déçus, notamment son
flash double LED qui ne convainc pas vraiment, et qui déçoit même
clairement si l’on ose la comparaison avec d’autres constructeurs. Le
HTC HD2 constitue néanmoins un vrai petit bijou technologique qui
séduira sans peine son public, même si l’interface Windows Mobile,
pourtant sublimée ici par HTC Sense, peut constituer un léger handicap
pour certains.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *