Test du Pentax W90 : le grand bain

Test du Pentax W90 : le grand bain

Pentax est passé maître en appareils numériques étanches. Avec l’Optio W90, la marque négocie un tournant dans sa gamme d’APN résistants aux aléas de la vie (et plus…) avec un design renouvelé très séduisant, une finition en caoutchouc et l’ajout d’un mousqueton, comme pour assoir le statut de baroudeur de l’extrême du W90. Etanche à 6 m sous l’eau, le W90 est prêt à quitter le pédiluve de votre piscine municipale pour vous accompagner dans vos sorties hydrospeed, snorkeling, plongée, au ski, dans le désert ou tout simplement à la plage. Il tourne désormais des vidéos HD et offre un objectif 5x équivalent 28-140mm.
Voici le test du Pentax Optio W90 à l’épreuve du terrain.

Publié le 20 juillet 2010 - 0:00 par La rédaction

Publicité

Pentax W90 : le compact numérique ranger
Oui, le Pentax W90 est un compact baroudeur et il le crie haut et fort avec son look, sa finition antichoc caoutchoutée et son mousqueton qui veut tout dire. Etanche à 6 mètres sous l’eau, il sera aussi à l’aise en plongée sous-marine, que pour le barboteur professionnel du bord de mer, mais aussi au ski, en eaux vives, etc… Il ne craindra pas la dure vie que les plus actifs d’entre nous lui réservent et il résistera aux chocs équivalents à une chute de 1,2 mètre. Pentax a été un des précurseurs, avec Olympus, sur le segment des APN étanches et exploite son avance avec le design du W90.

Quelques détails bien pensés
Baroudeur, le Pentax W90 assume son goût pour l’aventure avec un
mousqueton qui permettra de se l’attacher à la ceinture en ski, en
plongée… pratique. De même, le choix des coloris noir / kaki / orange évoque
son attirance pour les terrains boueux et l’extérieur en général. L’appareil est gainé d’une finition caoutchoutée et toutes les trappes sont tropicalisées par des joints toriques. Une glace à l’avant protège l’objectif…

L’écran arrière du Pentax W90 est assez classique : 2,7″ et 460 000
pixels, mais a le bon goût d’être au format « Wide » pour refléter le
ratio 16:9 des vidéos HD que le W90 peut filmer.
Verre de protection : ami et ennemi de l’appareil
Si l’appareil est bien pensé, cette glace qui sert à protéger l’objectif et préserver l’étanchéité peut être le talon d’Achille du W90. Pour profiter d’un appareil étanche à 6 mètres, il faudra faire quelques concessions. En effet, cette vitre est souvent sale (traces de doigts, traces de gouttes d’eau, etc…) et se rayera facilement puisqu’elle n’est pas protégée quand l’appareil est hors tension… et comme elle est devant l’objectif, inutile de faire un dessin. De même, cette protection n’étant pas en verre optique comme la surface avant d’une lentille, elle amoindrit forcément la qualité d’image de l’Optio W90.


La trappe de la sortie HDMI est renforcée pour que l’appareil puisse descendre à 6 m sous l’eau.

Rappel des principales caractéristiques du Pentax Optio W90
– Résiste à :
     – 6 m de profondeur
     – chocs ou chutes de 1,2m
     – températures de -10°C
– 12 mégapixels
– Zoom optique 5x équivalent 28-140mm (zoom périscopique)
– AF 9 points
– Ecran LCD 2,7  » / 230 000 points
– Vidéo HD 1280 x 720 pixels à 30 i/s (possibilité d’extraction d’image)
– Sortie mini-HDMI
– Compatibilité carte SD Wi-Fi Eye-Fi
– Eclairage par 3 LED autour de l’objectif (macro)
– Télécommande optionnelle pour déclenchement à distance
–  La fonction « Digital Wide » permet de composer des images
panoramiques, à partir de 2 photos.
– 12 filtres numériques pour ajouter des
effets visuels aux photos
– Mode de détection du mode scène
– 299 euros TTC


Flash annulaire à LED pour macro
Un ingénieux système de LED
éclaire la scène en lumière continue, à l’instar d’un flash annulaire. Tous ceux qui ont un
compact et qui se sont essayés à la macro avec flash apprécieront cette
initiative. Nous avons beaucoup joué avec ce mode macro illuminé que Pentax a baptisé « microscope numérique ». L’exposition est bonne et on peut s’approcher à un centimètre à peine du sujet. Le zoom est également activé sur une position médiane de son range, ce qui permet d’accroître le rapport de reproduction.

Ergonomie
Voici une autre petite limitation induite par la conception étanche de l’appareil : l’ergonomie souffre un peu de l’absence de bague de choix de mode de prise de vue ou de molette de réglages, mais c’est le cas avec la majorité des APN étanches puisque les ingénieurs évitent soigneusement de placer autre chose que des boutons. Par exemple, il faut passer par le bouton mode pour ensuite choisir le mode scène désiré ou le mode vidéo. A plusieurs reprises lors du test, nous avions laissé l’appareil en mode vidéo quand nous voulions prendre des photos. La touche verte permet d’activer le mode « playschool » qui peut être pratique.


Le sympathique mousqueton a tendance à rayer l’écran du W90 quand il est dans un sac.


Ici, le W90 dans son élément : l’eau !

Etanche à 6 mètres sous l’eau
Etanche à 6m, le Pentax Optio W90 propose des modes scènes adaptés à la prise de vue sous-marine, car sous l’eau, la balance des blancs doit être calée de manière bien particulière. Il en va de même pour le mode vidéo. Attention à deux choses quand on passe de l’eau à l’air : il faut changer de mode, sous peine d’obtenir une colorimétrie étrange (rose / violet) à cause de la température de couleur préréglée du mode aquatique, mais aussi veiller à sécher et nettoyer le verre de protection sur laquelle des gouttes d’eau peuvent subsister et rendre l’image floue. Mais quel bonheur de pouvoir photographier et filmer sous l’eau et de ne pas se soucier de tenir son appareil bien au sec. (et cela est valable pour le sable d’une plage qui est un gros danger pour nos appareils. Avec le W90, pas de soucis.).

AF et rapidité
L’autofocus à 9 points par détection de contraste est assez réactif, tout comme l’appareil qui plutôt est rapide dans l’ensemble. Il reste que la zone de mise au point qui est laissée à l’appréciation de l’appareil en mode automatique est bien souvent la mauvaise. L’utilisation du Pentax W90 est fluide et sans souci, l’appareil est rapide et on mesure les progrès réalisés en la matière ces dernières années. Il peut détecter jusqu’à 32 visages sur une photo en 0,03 seconde. Nous conseillons d’ailleurs la détection des visages quand on souhaite cadrer des personnes. Pentax a même placé un bouton pour l’activer, pratique. La fonction de détection des sourires marche aussi parfaitement bien. Ce n’est plus un gadget.

Mode vidéo HD
Pentax n’est pas à la traine en vidéo et propose l’enregistrement vidéo (compris sous-marin) sur le W90, en HD, à 1280 x 720 pixels, soit 720p, à 30 ou 15 i/s en format AVI, encombrant, mais pratique à gérer par la suite par rapport à l’AVCHD. Ce mode a deux positions sur l’appareil : un mode vidéo classique et un mode vidéo sous-marine. Voilà de quoi ramener des souvenirs de vacances prêts à être visionnés sur grand écran. Hélas, en enregistrement vidéo, le zoom optique 5x est désactivé, ce qui est dommage pour un appareil à près de 300 euros. Alors si on veut zoomer pendant le film, il faudra recourir au zoom numérique dévastateur. Durant notre test, l’autofocus a rencontré quelques soucis avec le suivi des sujets. Il faut dire qu’il ne s’agit pas d’un caméscope. Le mode vidéo 720p du Pentax W90 nous a un peu laissés sur notre faim. Par contre, l’appareil possède une connexion HDMI, et on peut extraire des photos de la vidéo.


Voici l’angle de champ embrassé par l’objectif, en haut à 28mm et en bas à 140mm. Notez au passage la différence de rendu entre les deux photos du fait de la différence d’appréciation de la cellule et de la balance des blancs.

Objectif bien étagé  : 28-140mm
Le zoom 5x du Pentax W90 est un 28-140mm et cette répartition des courtes / longues focales nous apparaît idéal. 28mm est un grand angle suffisant, et 140mm est un petit téléobjectif déjà puissant. L’appareil n’a pas de stabilisation d’image.


Nous avons encore joué avec le mode « microscope numérique » !… Il faut dire que c’est ludique et ça fonctionne. On espère que ce système de flash annulaire pour macro à base de LED va se généraliser sur les compacts du marché. Cliquez sur cette photo pour en télécharger le fichier d’origine en pleine résolution.


En mode macro, l’appareil détache bien le sujet du fond. Le rendu des couleurs est excellent, comme la restitution des détails malgré la conception périscopique du zoom qui donne rarement de bons résultats. Cliquez sur cette photo pour en télécharger le fichier d’origine en
pleine résolution.


On vous avait prévenu, le mode macro du Pentax W90 est très / trop ludique et on finit par photographier n’importe quoi… comme un manche de raquette de tennis.


Excellente surprise : l’Optio W90 se charge de coller lui-même les prises de vue dans le mode photo panoramique. Cliquez sur cette photo pour en télécharger le fichier d’origine en
pleine résolution.

Qualité d’image de l’Optio W90
Les photos du W90 sont généralement très bien exposées, les couleurs sont vives sans être criardes, et traduisent bien la scène réellement photographiée. La qualité des photos de la gamme d’APN étanches Pentax a fait un bond en avant. Nous étions auparavant circonspects sur les qualités photographiques des premiers exemplaires (Optio WP…) mais avec le W90, l’appareil peut servir d’appareil de tous les jours sans se cantonner aux terrains extrêmes. La dynamique du Pentax W90 est assez bonne, c’est une surprise avec ce capteur 12 mégapixels. La sensibilité limitée à 1600 ISO en 12 mégapixels est moyenne et on essaiera de ne franchir les 400-800 ISO que dans les cas extrêmes. L’absence de stabilisation d’image encouragera le recours aux hautes sensibilités, mais dès 800 ISO, l’image se dégrade avec perte de détails et déviance de la colorimétrie.


L’autofocus de l’appareil nous a trahis, comme souvent, il n’a pas choisi de faire le point à l’endroit que nous souhaitions. Cet AF contrariant est un des principaux défauts du W90. Cliquez sur cette photo pour en télécharger le fichier d’origine en
pleine résolution.


« Doré comme les blés »… le W90 a très fidèlement restitué les teintes chaudes de ce champ, une bonne surprise.


Le télé à 140mm permettra de rapprocher certains éléments lointains. C’est surtout pour des portraits plus réussis que nous l’utiliserons sur le W90. En tout cas, le choix de focales 28-140mm nous apparaît idéal. Cliquez sur cette photo pour en télécharger le fichier d’origine en
pleine résolution.


Le Pentax W90 à l’ouvrage, dans l’eau. Cliquez sur cette photo pour en télécharger le fichier d’origine en
pleine résolution.


Le W90 tourne à la carte SD ou SDHC, mais la fameuse carte Wi-Fi Eye-FI peut également être utilisée avec le compact étanche.

Conclusion
Le Pentax W90 est un des APN étanches les mieux pensés de cette saison. Si
on aimera son zoom 5x à la plage de focales idéale (28-140mm) ou encore
sa vidéo HD 1280 x 720 pixels à 30 i/s, c’est par son look et sa
résistance aux éléments qu’il sort du lot. En effet, difficile de ne pas
reconnaître en lui des qualités de baroudeurs (regardez son look de
Ranger !) avec une résistance jusqu’à 6 mètres sous l’eau (quand la
règle sur le marché est de 3m sauf pour le Mju Tough-8010 qu’Olympus a
conçu pour descendre à 10m de profondeur). Il survivra également à un
choc ou une chute équivalente à 1,2 m de hauteur, comme le laisse
transparaître son revêtement en gomme de caoutchouc. Mais avec le W90, APN étanche n’est plus synonyme de piètre qualité d’image et il s’en sort très bien : l’objectif est de qualité, le capteur 12 mégapixels est très bien exploité avec une dynamique plutôt bonne et une gestion de l’exposition très subtile.

Les forces et les faiblesses du Pentax W90

+ Finition, étanche à 6 mètres, solidité
+ Design
+ Objectif 28-140mm
+ Ecran au format wide pour les vidéos
+ Vidéo 720p
+ AF rapide
+ Mode macro à 1 cm avec éclairage par LED

– Pas de zoom en mode vidéo pour ce prix…
– Absence de stabilisation d’image optique ou mécanique
– Pas de capteur de position (dommage pour le prix…)



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *