Canon PowerShot A95Une finition robuste pour un design classique

Le Powershot A95 est bien un membre de la famille des A de Canon et il est très difficile de le distinguer par rapport aux précédents modèles powershot comme le A80, si ce n’est un écran un peu plus large (1.8″ contre 1.5″ auparavant) et le désormais traditionnel bouton d’impression directe, grosse tendance de la fin 2004. Si le design de l’appareil n’a rien d’excitant, il est assez ergonomique : le A95 tient bien dans la main, il est relativement compact et la protubérence de la poignée est très utile pour la préhension de l’appareil.

 
Sa finition tout métal est exemplaire, le A95 paraît très robuste. Il est d’ailleurs assez lourd et son poids surprend la première fois qu’on le prend en main. Il est clair qu’il s’agit là d’un gros compact, qui n’est en rien, déjà par sa qualité de fabrication, un compact premier prix.  Le A95 est rassurant.
 
 
Canon PowerShot A95Des commandes bien complètes pour un compact numérique ! 

Comme on le voit ici, le tableau de bord est bien rempli : rares sont les compacts avec autant de boutons. C’est plutôt bon signe pour l’amateur expert car cela signifie que Canon aura privilégié les touches d’accès direct plutôt que de nous perdre dans les menus.
 
Sur la bague de commande, on distingue les modes de prise de vue : tout auto, portrait ou bien priorité ouverture, vous y accédez directement par cette molette… ouf. Le petit joystick multidirectionnel qui sert à niviguer dans les menus, dans les photos lors de la visualisation sert, en prise de vue, à activer ou désactiver le flash ou bien à passer en mode macro. Comme vous le voyez, ces commandes ressemblent plus à celles d’un APN amateur expert. Cependant, en un quart de tour de molette, vous passez aussi en mode tout automatique ou programme résultat portrait, sport etc… En bref, déjà à première vue, le A95 semble aussi bien convenir au grand débutant qu’à l’amateur expert, fan des réglages aux petits oignons.

Canon PowerShot A95
La commande du zoom est très typée Ixus de Canon et pas toujours très pratique, c’est dommage. Mis à part ce détail, l’ergonomie générale et la belle qualité de finition rendent le PowerShot A95 vraiment agréable à utiliser.
 

Ecran LCD articulé : cadrages créatifs et protection de la dalle

 
Canon PowerShot A95Nous avons énormément apprécié l’écran LCD articulé qui permet à la fois de protéger celui-ci lorsque l’appareil est rangé dans un sac. On a vite fait de rayer l’écran quand l’appareil est en vrac dans un sac à dos entre la gourde et l’opinel. L’intérêt est tellement évident qu’il n’est pas à démontrer. Un tel écran articulé dans tous les sens est aussi intéressant car il permet de faire des cadrages créatifs comme des autoportraits par exemple. Il peut aussi vous aider à faire des photos par dessus la foule en orientant l’écran vers vous, vous pourrez faire votre cadrage facilement, les bras en l’air. Idem pour photographier quelque chose au raz du sol ou pour faire des photos d’enfants de leur hauteur pour ne pas trop les écraser sur la photo. Vive l’écran articulé, vous l’aurez compris.

Canon PowerShot A95Par contre, étant donné que la taille des écrans n’est pas le premier soucis de Canon, les ingénieurs nous ont affublé d’un écran de 1.8″ de diagonal. Certes, c’est en progrès par rapport au 1.5″ du A80, certes, c’est la même taille que celui du reflex numérique Canon semi pro EOS 20D, mais toujours est-il que l’on s’arrache encore les yeux, que l’on  a du mal à faire une composition correcte, que l’on ne peut véritablement vérifier la netteté des photos (heureusement, il y a un mode loupe)…  Canon est vraiment à la traine par rapport à ses concurrents, qui, comme Sony, sortent des compacts avec des écrans de 2.5″, quel confort ! C’est donc possible d’avoir un grand écran sans sacrifier la compacité. A bon entendeur…

Canon PowerShot A95Alimentation

Heureusement, Canon n’a pas sacrifié le viseur optique qui est toujours présent et permettra de cadrer lorsque la luminosité rendra l’écran illisible et améliorera grandement l’autonomie de vos batteries. Ainsi, en voyage, vous aurez certainement intérêt à l’utiliser plutôt que l’écran pour ne pas tomber en panne sèche. 

Les batteries sont des accus non propriétaires au format AA. Ainsi, vous serez libres d’utiliser ceux que vous voulez et c’est encore mieux si vous en avez déjà.  Sinon, il faudra prévoir un petit budget pour leur achat.

 
On le voit sur la photo, les 4 accus prennent beaucoup de place et une petite batterie Lithium aurait été au moins aussi endurante, plus souple à recharger (rapidité, flexibilité) et surtout plus compacte et légère car le poids du A95 vient aussi en grande partie des piles.  Mais à toute chose malheur est bon puisque ce sont les piles qui forment la poignée de l’appareil et lui confèrent une bonne prise en main.
 
Canon PowerShot A95Stockage : Compact Flash Type I
 

Nous sommes toujours satisfaits de voir un appareil qui accepte un format de stockage répandu et peu coûteux comme des compact flash ou des SD/MMC.  Il est rageant d’investir plusieures centaines d’euros dans des cartes mémoires qui seront abandonnées par le fabricant 2 ans plus tard. Si Olympus et Sony sont champions dans cet exercice (smartmedia disparues, apparition de la très chère xD chez Olympus, Sony s’amuse à rendre son propre format de memory stcik incompatible avec les nouveaux APN qui réclament de la mémory stick Pro Duo….), Canon est adepte du format compact flash, le moins cher, le plus répandu (donc vous avez plus de chance d’être déjà équipé dans ce format là) et le plus performant en terme de rapidité d’écriture et de lecture, mais aussi en terme de capacité : les cartes compact flash 4 et 8 gigas ont fait leur apparition à la Photokina 2004. Le stockage est un facteur à prendre en compte lors de l’achat d’un APN car le surcoût d’une carte « exotique » peut être important et certaines cartes sont très limitées en capacité. Pour un renouvellement d’appareil, ce critère est encore plus vital car vous voudrez certainement réutiliser vos cartes. Si vous aviez un olympus ou un Sony, il y a peu de chances pour que vous puissiez le faire hélas…

Le A95 n’accepte que les compact flash de type I, et non pas celles de type II. Les MicroDrive ne s’adapteront pas sur le A95. Ce n’est plus très important mais assez surprenant.

Enfin, leA95 travail en système de fichiers FAT32 et pourra utiliser des cartes de plus de 2 gigas.

 
Ce petit appareil n’est pas séduisant par son look assez traditionnel mais sa qualité de fabrication et ses commandes agréables en font un compact haut de gamme, même si son prix reste modeste. Il pourra convenir aux débutant grâce à toutes ses fonctions automatiques et aux nombreux programmes résultats et scènes, mais aussi au utilisateurs avertis qui auront accès aux modes avancés tels que le mode priorité ouverture, priorité vitesse, manuel ou la correction d’exposition. Par contre, l’ergonomie générale n’est pas faite pour cela et l’amateur expert passera un peu plus de temps à paufiner ses réglages que sur un autre APN plus typé expert et beaucoup plus cher, mais il peut le faire !
 
A ce stade, le A95 à 350 € paraît être une excellente affaire par rapport à un G5 ou G6 à 700 €. Nous allons maintenant vérifier la qualité des photos prises par ce petit Canon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here