Prise en main des nouveautés de Photoshop Elements 10

Prise en main des nouveautés de Photoshop Elements 10

Photoshop Elements, le Photoshop grand public, fête cette année sa dixième année, sa dixième édition. Photoshop Elements 10 apporte des nouveautés en matière de retouche d’image avec la retouche guidée, de nouveaux effets, la possibilité de créer un effet de profondeur de champ, etc. Mais le module de gestion de votre photothèque reçoit également un nouvel outil de recherche qui permet de retrouver des photos similaires pour les regrouper en pile, pour en éliminer les doublons ou de retrouver des photos d’un même sujet ou objet au sein de votre photothèque.
Voici la prise en main de ces nouveautés.

Publié le 5 octobre 2011 - 0:00 par La rédaction

La reconnaissance d’image

Publicité

Surprise pour les non-initiés : vous n’aurez pas un, mais deux logiciels à gérer : Adobe Elements 10 Organizer, et Photoshop Elements Editor. Le premier sert à classer les photos et à effectuer de rapides retouches, le deuxième à approfondir la création. Dans l’organisation des photos, il est possible de les trier en fonction des visages, des dates (affichage sous forme de calendrier), des lieux , des tags ou étiquettes et des évènements.

Après avoir chargé quelques photos, le logiciel essaye de détecter les personnes. Cette technologie introduite par Apple sur iPhoto et Aperture, ensuite reprise par Adobe, semble moins bien maîtrisée et peut donner lieu à des situations coquaces comme sur cette capture d’écran, le logiciel trouve un visage au coeur du palmier et parfois, à l’inverse, Photoshop Elements 10 passe à côté de certains visages pourtant bien visibles.

Quid de la reconnaissance d’images. Il est possible de faire une recherche par similarités visuelles ou de rechercher des objets dans les photos. C’est une nouveauté-clé de la V10 de Photoshop Elements. Nous commencerons par la recherche d’objet.


Sur la photo sélectionnée, on vous demandera de délimiter l’objet que vous souhaitez chercher. Ici, il est clair que c’est le taureau que nous essayerons de trouver parmi les photos de notre photothèque. Deux critères de sélection seront paramétrables par la suite : une recherche au plus proche des couleurs, ou des formes, critères que l’on peut doser par un curseur.



En commençant pour une recherche d’objet centrée sur les formes, le logiciel fait remonter la plupart des photos avec un taureau. Quelques photos concernées par la recherche se perdent en fin de liste, une liste classée en fonction d’un pourcentage
affiché de la pertinence trouvée par le logiciel.

En nuançant la recherche entre forme et couleur, les photos du taureau remontent et sont presque toutes détectées. Il faut jouer du curseur forme/couleur pour affiner la recherche.

Après ce premier essai de recherche d’objet, passons à la recherche par similarités visuelles dans les photos et les vidéos. Adobe nous avait promis de retrouver la tour Eiffel sur toutes nos photos après une simple recherche, nous allons essayer avec un palmier basique.

Avec le même principe de détection en fonction de la couleur ou de la forme, le logiciel retrouve les photos d’une grande similarité. Les photos qui se ressemblent sont bien trouvées : le palmier sous le même angle est remonté par Photoshop Elements 10.

Avec la détection par couleur, les autres palmiers ressortent également dans les similarités visuelles, naturellement, le logiciel remonte toutes les photos comportant du bleu et du vert.

Dans Adobe Elements 10 Organizer, quelques moyens de retouches dits  » basiques » sont disponibles, avec la correction des yeux rouges, ou le recadrage. Pour la partie création, il faut alors basculer dans Photoshop Elements 10.



L’interface du logiciel de retouche n’a pas beaucoup changé : les outils restent les même, on retrouve les onglets Edition, Créer et Partager.



Dans le menu Edition guidée, on retrouve les retouches de Photoshop Elements 9. Concentrons-nous sur les quelques nouveautés. Adobe fait passer
pour une nouveauté l’affichage de grilles d’aide au recadrage en prenant en compte la règle des tiers, une fonction basique de tout logiciel de retouche… mais nouvelle pour le soft grand public.

Les nouveaux effets

Nous allons tester l’effet Orton. Cet effet permet de donner une impression vaporeuse aux photos, avec une luminosité augmentée.

Il suffit de cliquer sur « ajouter un effet Orton » et le tour est joué. Bien entendu, il est possible de bouger au mieux la luminosité, le flou et le bruit, selon vos envies. Le rendu est plutôt bon, et sera apprécié des amateurs de retouche en herbe.


Téléchargez la photo retouchée en pleine résolution ici.

Autre effet ajouté dans cette version de Photoshop Elements 10 : la modification de la profondeur de champ. La version simple consiste à tirer un « trait » d’un point A à un point B, pour former un cercle qui va rester net quand le reste sera flouté. Facile, mais pas toujours optimal, il faut que le sujet s’y prête. Pour réaliser un effet de profondeur de champ plus convaincant, la méthode personnalisée reste encore la plus sure.

Pour commencer, il faut définir une sélection de manière à séparer les deux espaces à modifier. L’outil sélection rapide de Photoshop aidera à sélectionner la zone.

Une fois l’effet appliqué, et les réglages effectués, le rendu est plutôt satisfaisant. Malgré quelques halos aux extrémités des doigts et sur les cheveux (détourage, dosage de la quantité de flou), l’effet est plutôt réussi, mais il ne faut pas trop pousser l’effet.
Téléchargez la photo en haute résolution ici.


L’effet « Pile d’Images » permet de découper une photo en plusieurs images, comme si on avait jeté sur une table nos clichés.




La découpe se fait automatiquement, en 4, 8 ou 12 photos et l’épaisseur de la bordure et la couleur de l’arrière-plan sont modifiables.

Petit plus, mais qui a son importance : une fois l’effet appliqué, il est possible d’accéder à l’écriture des calques dans l’éditeur version étendue comme on les trouve dans Photoshop, une limitation de taille des Photoshop Elements qui a sauté voilà deux versions. On peut alors retoucher le résultat et voir comment a procédé Photoshop Elements, gérer les calques, utiliser l’outil de masquage, etc…

Un moyen de faire passer les photos dessous-dessus ou d’éviter que les visages soient coupés en déplaçant le calque du cadre.

Autre outil de Photoshop Elements, le texte qui va suivre une forme, une sélection ou un tracé personnalisé. Un moyen d’ajouter rapidement des petits commentaires, et de personnaliser les albums photo.

Le tracé personnalisé se fait à la plume, et peut être modifié avant la validation du trait où le texte va se positionner.

Après la validation du tracé, il ne reste plus à l’utilisateur qu’à pointer son curseur sur le trait et écrire le texte voulu.

Libre à votre imagination par la suite de créer des formes, choisir des sélections qui accueilleront vos textes.

Photoshop Elements 10 : j’aime, j’aime pas

Nous avons aimé :
– Partie catalogage puissante avec la gestion avancée de la photothèque
– La reconnaissance d’image, outil supplémentaire pour rechercher ses photos
– Nouveaux effets sympathiques
– 100 effets différents
– Partie retouche évoluée, guidée, simplifiée, au choix
– Puissance du logiciel (retouche, moteur de Photoshop, gestion des calques)
– Nouveaux modèles d’albums photo
– Texte sur tracé

Nos reproches :

– Le peu de changements entre la version Photoshop Elements 9 et la 10
– Son prix, 99 euros ( plus intéressant en bundle avec Premiere Elements 10 à 149 euros)
– Le prix de la mise à jour totalement inintéressant : 81,33 euros
– Scindé en deux logiciels différents

Photoshop Elements 10 : pour qui ? pour quoi ?

Le grand débutant : Photoshop Elements 10 un bon logiciel pour s’initier à la retouche photo. Le logiciel est maniable et la retouche guidée ne sera pas de trop pour les débutants. C’est un logiciel sympa, plus puissant qu’un Picasa et qui permet de classer ses photos de manière relativement efficace, mais surtout qui pourra accompagner le photographe amateur débutant au fur et à mesure qu’il progressera jusqu’à offrir des outils proches de ce que propose Photoshop CS5.

L’amateur impliqué : Pour ceux qui désirent s’impliquer davantage dans la retouche, Photoshop Elements 10 est un bon moyen d’utiliser la puissance de Photoshop, combiné avec une interface plus simple et moins chère. La possibilité de travailler avec les calques est un atout important et le système de classement des photos permettra d’organiser sa photothèque.

Le photographe expert :
Si la retouche photo n’a quasiment plus de secrets pour vous, vous pouvez tout de même trouver le moyen d’exploiter le logiciel. Mais quitte à vouloir faire de la retouche, pourquoi ne pas se poser la question de sauter le pas vers Photoshop CS5 ou vers Lightroom 3 si vous avez vos habitudes en RAW…

Vidéos de prise en main


Présentation générale de Photoshop Elements 10


La reconnaissance d’image sur Photoshop Elements 10


Les nouveaux effets de Photoshop Elements 10


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *