Test du Kodak EasyShare DX7590

Test du Kodak EasyShare DX7590

Voilà un peu plus d’un an que Kodak a lancé son premier appareil photo numérique équipé d’un zoom au range impressionant de 10x. A la fin de l’été 2004, Kodak a annoncé ce nouveau EasyShare DX7590, véritable porte drapeau de la marque, leader aux USA. Il remplace le DX6490 et Kodak rajoute au passage 1 mégapixel pour arriver aux 5 mégapixels du DX7590. Ce compact, pas très compact, est utilisable par les grands débutants (22 programmes résultats), tout comme il est destiné aux amateurs experts grâce à toutes ses possibilités de réglages évolués. Doté d’un écran de 2.2″ de diagonal et d’un objectif de belle facture signé Schneider Kreuznach de focale 38-380 mm, le DX7590 nous a donné envie de mieux le connaître. Ce que nous allons tâcher de faire lors de ce test.

Appareil photo numérique Kodak EasyShare DX7590

Parmi ses principales caractéristiques, on peut déjà retenir les suivantes :

– objectif Schneider Kreuznach 38-380 mm

– résolution 5.0 mégapixels

– écran LCD 2.2″

– fonctions « Share » de Kodak

– 22 programmes résultats 

Publié le 2 janvier 2005 - 0:00 par La rédaction

Appareil Photo Numérique Kodak EasyShare DX7590
Publicité
Ni beau ni moche : efficace

Le style de ce Kodak EasyShare DX7590 est pour le moins classique même s’il est difficile de ranger cet appareil dans une catégorie : il est à mi-chemin entre un compact et un bridge camera tout en reprenant un look de mini reflex. La bête est assez étrange, ni belle, ni laide. Kodak s’est contenté de reprendre le look du DX6490. Ce n’est pas le genre d’appareil qui déclenchera l’enthousiasme de vos amis quand vous le sortirez. Peut-être est-ce voulu ? En tous cas, Kodak semble avoir privilégié l’efficacité.

En effet, l’appareil est agréable à manipuler et assure une bonne prise en main. Il demeure plus compact qu’il n’en a l’air sur les photos. Sa finition, très plastique est bonne : il dégage une impression de solidité.

Un écran LCD de 2,2″ 


Il n’y a qu’à retourner l’appareil et contempler le dos pour se réjouir : Kodak a eu l’amabilité d’équiper le DX7590 d’un écran d’une diagonale confortable de 2.2 pouces. Merci et bravo Kodak. L’écran d’un APN est vital et certains s’obstinent à leur flanquer des écrans de 1.8″, voire de 1.5″. Difficile de cadrer correctement et bonjour le visionnage avec de telles écrans. Rappelons ici que Canon a poussé la radinerie à affubler son reflex amateur-expert EOS 20D (1700 ? nu) d’un mini écran de 1.8 pouces… indigne ! Konica Minolta, Kodak ou Sony font partie des fabricants qui ont écouté les voeux des photographes amateurs que nous sommes et adoptent de grands écrans sur leurs photoscopes.

Ici, l’écran LCD de 2.2″ et de 153 000 pixels bénéficie d’une cadence de raffraîchissement de 30 images par seconde. Ceci améliore le rendu sur l’écran et est encore plus utile lorsque l’on est en mode vidéo. La qualité de l’écran est importante car le viseur est un viseur électronique et non optique… jamais très beau. On y préfèrera souvent l’écran.

Appareil Photo Numérique Kodak EasyShare DX7590  Ergonomie

Kodak annonce la couleur : ce « compact » numérique n’est pas fait QUE pour les débutants, les amateurs experts y trouveront tout ce dont ils peuvent rêver. Mais un APN peut regorger de belles fonctions, elles s’avéreront inutiles si leur accès et réglage est trop compliqué et qu’il faut passer par de nombreux menus tordus. Ici, le DX 7590 est équipé de deux instruments qui facilitent grandement la tâche : le petit joystick clicable que l’on distingue au centre de la bague de commande principale et la molette, elle aussi clicable, que l’on voit à l’avant de la poignée, positionnées juste sous l’index, sur la photo ci-dessous. Cette molette sera celle qui changera les valeurs du diafragme en mode priorité ouverture ou qui corrigera l’exposition par exemple. C’est le type d’instrument qu’on retrouve sur les reflex. Le petit joystick permet de naviguer dans les menus, entre autres.

Un petit didacticiel

Au dessus du bouton rouge « share », on trouve un bouton intitulé « i » pour informations. Perdu dans les menus vous ne savez pas à quoi sert telle ou telle fonction ? Appuyez sur cette touche et l’appareil vient à votre secours et vous explique le pourquoi du comment. Très rassurant pour les débutants.

Bague de commandes et programmes résultats

La bague de commande définit le mode dans lequel on se trouve. Nous ne l’avons pas trouvé particulièrement agréable à manipuler car elle accroche grâce ou à cause d’un cran de sécurité. On ne changera pas de mode de prise de vue par erreur, c’est certain. Comme vous le voyez, vous avez accès au mode vert, soit tout automatique, puis aux programmes résultats portrait et sport (photo d’action). Ensuite, vous arrivez sur le mode scène qui vous permet de choisir parmi toute une liste de programmpes résultats comme plage, feu d’artifice etc… Ces programmes adaptent les paramètres, et surtout la mesure de l’exposition, aux spécificités de ces scènes. Le débutant ou l’utilisateur intermédiaire apprécieront les 22 scènes disponibles.

Cette même bague donnera accès, pour les plus ardis, aux programmes avancés tels que P, priorité ouverture, priorité vitesse ou mode 100% manuel. Ces modes sont réellement utilisables ici contrairement à beaucoup de compacts numériques du fait de la présence de la molette pour modifier les valeurs et de la facilité de corriger l’exposition avec les bouton dédiés. 

  
 

Appareil Photo Numérique Kodak EasyShare DX7590Les touches de racourci

Pour accéder au mode macro, paysage ou même au mode rafale et pour activer la correction d’exposition, pas besoin d’aller se ballader dans les menus, les touches d’accès rapide, situées comme on le vois sur la photo, sur le dessus de l’appareil, les activeront pour vous en un clic. Ceci est encore le signe d’un APN destiné aussi aux experts.

 
Le flash, attention aux étourdis
 
Sur le haut de la poignée, au dessus des trois boutons oblongs, est situé le bouton d’ouverture du flash. Les utilisateurs avancés qui utilisent les programmes priorité ouverture, vitesse, etc… devront bien penser à activer le flash car celui-ci ne sortira pas tout seul comme on peut le voir souvent. Il s’agit bien là de modes dits « experts »… attention aux étourdis.
Avec une portée de près de 5 mètres à 100 iso en grand angle, le flash est assez puissant. Par contre, attention aux photos macro ou d’objets rapprochés car vu la conception de l’appareil, le fût de l’objectif, obstrue la lumière du flash et projette son ombre sur les sujets rapprochés.

Pour les experts : il faut noter la présence d’une prise Synchro-X, très rare sur ce type d’appareil.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *