Test du Jarre Technologies AeroSystem One

Test du Jarre Technologies AeroSystem One

Jean-Michel Jarre s’est lancé sur le secteur de la station musicale avec
pour ambition de redonner aux oreilles « le plaisir de la musique ». Son
premier dock iPod/iPhone, l’AeroSystem One, est commercialisé depuis
maintenant plus d’un an. Est-il vraiment différent des autres docks haut
de gamme ? La qualité est-elle vraiment au rendez-vous ? Réponse dans
notre test.

Publié le 9 février 2012 - 0:00 par La rédaction

Rappel des caractéristiques

– Dock iPod/iPhone 2.1
– Deux haut-parleurs 30 W + un subwoofer 60 W amplifiés
– Port propriétaire Apple, sortie jack 3.5 mm, port USB 2.0
– Télécommande
– Dimensions : 110 x 26 x 26 cm
– Poids : 14.36 kg

Design / Ergonomie

Difficile de ne pas tomber sous le charme au premier coup d’oeil, face à
l’AeroSystem One. Déjà, on apprécie le format en colonne, cette
verticalité tranche franchement avec les autres docks, haut de gamme ou
pas, d’autant qu’elle apporte certains avantages indéniables comme
l’encombrement réduit au sol. Attention tout de même au poids
relativement conséquent (14.36 kg) qui ne vous fera pas changer
l’AeroSystem One de pièce tous les jours.

Publicité

En regardant de plus près, on remarque que la finition d’assemblage est
au rendez-vous. Les matériaux sont d’une grande qualité, avec ce mélange
de verre et de métal des plus réussis. C’est moderne, peut-être un peu
trop tape-à-l’oeil avec ce revêtement chromé, mais c’est en tout cas
très joli. On regrettera simplement le bouton de commande, sur le dessus
de la station, dont le bruit de clic plastique tranche véritablement
avec le sentiment de grande qualité de l’AeroSystem One.

Côté périphériques, Jarre Technologies joue aussi la carte de la
sobriété. La télécommande, en plastique translucide, dispose d’un pad
circulaire sur lequel sont regroupées toutes les commandes :
lecture/pause, réglage du son, avance rapide ou retour arrière, menu, et
une touche « Bass » qui permet d’activer ou non le mode amplifié.

Le branchement avec un iPod/iPhone est des plus simples. Pour un
périphérique auxiliaire, tels un smartphone ou un lecteur MP3, il faudra
s’équiper d’un câble jack 3.5 mm (non fourni par Jarre Technologies) et
le connecter au bas de la station musicale. C’est dommage, cela oblige
si le câble est court de poser à terre son baladeur numérique. Le port
USB est lui plus facile à atteindre puisque situé sur le haut de la
colonne. La navigation dans les dossiers/fichiers n’est en revanche pas
des plus aisée, compte tenu de l’absence d’un écran sur le dock.

Pour résumer, l’AeroSytem One est un appareil de grande qualité et cela
se voit tout de suite. Voyons maintenant si au niveau des performances,
cela se vérifie.

Performances

Il faut l’entendre pour le croire, mais le son que procure l’AeroSystem
One est vraiment bluffant. Jean-Michel Jarre souhaitait que le
rendu sonore enrobe l’utilisateur, à 240°, et bien c’est réussi. Même
disposée dans le coin d’une pièce, la station musicale parvient à
sonoriser de la même manière la salle, où que l’on se trouve. Cette
prouesse est à mettre au crédit des deux haut-parleurs fichés dans la
colonne de verre qui sont orientés avec des angles assez ouverts.

L’autre point fort de l’AeroSystem One est la clarté du son produit.
Grâce à sa colonne en verre, le son est émis de manière propre et ne
perd en rien de sa qualité originelle. Au point que l’on s’étonne de
redécouvrir des notes et des subtilités sur un morceau que l’on avait
perdu l’habitude d’entendre sur des haut-parleurs ou des écouteurs
médiocres. Nous avions déjà expérimenté le concept colonne d’air plus
structure en verre sur les enceintes Waterfalls Audio, marque française
fabriquée dans le Midi.

La puissance n’est pas en reste, puisque l’AeroSytem One délivre la
bagatelle de 60 W sur son subwoofer qui irradie le sol et 2x 30 W pour
les haut-parleurs. De quoi sonoriser une salle bondée de monde et de
pouvoir bénéficier d’un son toujours présent.

Finalement, le seul reproche que l’on peut faire à l’AeroSystem One en
matière de performances, c’est son absence de connexion sans fil. Si
l’on comprend pour le Bluetooth, qui a la fâcheuse tendance de
détériorer le flux audio selon la source, on regrette davantage
l’absence de l’AirPlay, qui ne souffre justement pas de cette perte
qualitative. C’est d’autant plus dommage que certains autres
constructeurs haut de gamme (Bowers & Wilkins pour ne pas le citer)
ont depuis intégré cette technologie de transfert sans fil pour les
iPod/iPhone. Peut-être dans une prochaine version ? Nous l’espérons.

Verdict : si vous avez de quoi vous l’offrir, vous oreilles vous remercieront

Jean-Michel Jarre voulait nous faire redécouvrir le plaisir de la
musique. Avec l’AeroSystem One, le pari est réussi. Nous restons
vraiment étonnés de voir qu’un appareil de ce type, un dock iPod/iPhone,
propose une qualité sonore d’une rare intensité. Puissant, clair et
surtout enveloppant, on s’est étonné de se demander parfois d’où
provenait la source musicale dans notre bureau. Le design, résolument
moderne et la finition d’assemblage quasi irréprochable (petit bémol
pour le bouton de commande central) ont fini de nous convaincre. Reste
que le tarif de 799 euros, inchangé depuis la commercialisation de
l’AeroSystem One il y a de cela plus d’un an, pourrait être un frein,
d’autant plus que l’AirPlay est absent. Mais l’AeroSystem One est à nos
yeux le meilleur dock iPhone du marché pour ce qui est du son et nous
donne envie de découvrir les Aeropad qui devraient voir le jour très
bientôt.


Nous avons aimé :

– la qualité du son, puissant, clair et enrobant, pour un dock iPod/iPhone, même classé haut de gamme
– le design différent et réussi qui se démarque aisément de la concurrence


Nous avons regretté :

– l’absence d’AirPlay pour diffuser du son sans fil
– le bouton de commande central, qui parait moins bien travaillé que le reste de la station musicale
– le prix, qui n’est pas à la portée de toutes les bourses

Publicité

Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *