CONCEPTION, FINITION

 

Design timide

Du point de vue du design, Nokia nous a habitué à plus d’audace et comparé à d’autres modèles de leur « collection » 2005, le 6630 revêt un habillage étrangement classique. Les professionnels apprécieront sans doute ce côté traditionnel, mais les fashion victimes et amoureux des beaux objets pourront regretter cette accalmie passagère du bureau de style Nokia sur le 6630.

Du fait de son contenu technologique élevé, il ne figure pas parmi les téléphones les plus compacts avec des dimensions supportables, mais plus grandes que la moyenne : 110 x 60 x 21 mm pour un poids de 110 grammes.
 test cameraphone Nokia 6630

Finition exemplaire

Côté finition, comme toujours chez Nokia, nous avons à faire à un téléphone très robuste. Rien à redire de ce côté-là. Par contre, on peut regretter deux choses concernant sa conception : l’objectif n’est pas protégé par un cache et est donc exposé aux rayures et salissures. Il en est de même pour l’écran qui est exposé aux rayures dans un sac ou une poche puisque le 6630 est un photophone plat monobloc. Un design clamshell eût été judicieux.

Son concurrent du moment, certes non 3G, le Samsung D500, bénéficie, lui, d’un clapet coulissant qui vient protéger son objectif.

 

PARTAGER
Article précédentRicoh Caplio Pro G3 : APN et GPS
Article suivantPromo Olympus à venir sur le Mju-mini

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here