test de l'imprimante autonome Canon Selphy CP-400

test de l’imprimante autonome Canon Selphy CP-400

Canon a été un des pionniers dans cette technologie de la sublimation thermique avec toute une première génération de CP-100, CP-200 etc. Canon a rebaptisé cette gamme d’imprimantes autonomes, Selphy. Selphy comme self ou soi-même : on peut tirer, soi-même, chez soi, des photos de qualité professionnelle. Par ailleurs, Canon a été aussi le premier à lancer la norme PictBridge, devenue le standard pour l’impression directe à l’heure actuelle.

Publié le 28 janvier 2005 - 0:00 par La rédaction

test imprimante sublimation thermique canon selphy CP-400
Publicité
FINITION, DESIGN

Miniformat, dépliable…

La Canon Selphy CP-400 frappe par sa taille ultra compacte et son design amélioré. On sent que la marque a une certaine expérience avec ces produits. L’imprimante est à peine plus grosse que la cartouche que l’on y met. Mais la compacité de l’imprimante ne veut pas dire qu’elle n’a pas besoin d’espace. En effet, et c’est là un des pièges de cette technologie, il faut enficher le bac à papier d’un côté, qui va prendre environ 10-15 cm et laisser un espace libre de l’autre côté de l’imprimante pour permettre au papier de circuler. Les photos vont passer du bac à l’imprimante, puis dépasser de l’autre côté. Attention à ne pas laisser de câbles traîner sur l’arrière sous peine d’endommager les photos, ce qui devient très embêtant vu les prix des consommables de cette technologie.

Ecran : l’impasse

Pas d’écran sur cette Canon Selphy CP-400, il faudra donc obligatoirement passer par l’écran de l’appareil photo pour visualiser les photos et lancer les tirages. La CP-400 est très basique et assez peu ouverte. En effet, l’absence d’écran s’explique par l’absence de lecteur de carte intégré. Seulement 2 solutions pour imprimer vos photos : directement depuis un APN compatible PictBridge, ou bien depuis votre PC, mais ce n’est pas le but premier de ces imprimantes justement nommées « autonomes ».

test imprimante sublimation thermique canon selphy CP-400POSSIBILITES, INTERFACES

PictBridge only

Mais il peut être agréable de sortir ses photos que l’on a sur son PC en qualité pro. Hélas, les drivers de la CP-400 n’étaient pas livrés avec drivers. Le site web Canon ne permet pas leur téléchargement. Impossible alors d’essayer d’imprimer depuis un PC.test imprimante sublimation thermique canon selphy CP-400

 

Les possibilités de la Canon sont les plus limitées : pas d’amélioration des images, pas de compatibilité avec un port IrDa ou blutooth d’un cameraphone, pas de lecteur de carte, pas le moindre écran de contrôle : rien du tout. Juste deux ports USB : 1 Pictbridge et un PC. C’est tout.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *