Test imprimante autonome Sagem Photo Easy 255

Test imprimante autonome Sagem Photo Easy 255

Sagem était jusqu’à, il y a peu de temps, assez mal connu du grand public.. et pourtant il s’agit d’un grand groupe qui fabrique tous nos feux de circulations ! En tout cas, on peut se demander pourquoi Sagem, groupe de télécommunications, vient s’aventurer sur le marché de la photo. La réponse est simple : Sagem guette l’explosion attendu du marché des cameraphones. Qui dit cameraphone, dit photo et dit impression de photos. Jusqu’à fin 2004, l‘impression de photos issues d’un photophone posaient problème, or, Sagem remédie à cela en proposant une imprimante à sublimation thermique très ouverte.

D’un point de vue design, la Sagem n’est pas la plus belle, loin sans faut, mais son design, classique, est passe-partout et par là même adapté aux besoins de certains professionnels qui souhaiteront s’équiper et l’installer dans leur bureau. On voit bien un architecte, une entreprise de travaux publics etc? avoir recours à une telle imprimante pour sortir instantanément des clichés de qualité professionnelle sans avoir recours à un ordinateur.

Publié le 28 janvier 2005 - 0:00 par La rédaction

test imprimante Sagem Photo Easy 255
Publicité
FONCTIONS ET CONNECTIVITE

Compatibilité : la totale

Mais pour être vraiment utile, une telle imprimante autonome doit accepter le plus de médias possibles et de moyens de transmission pour que chacun, qu’il ait un APN à carte xD ou compact Flash, un photophone BluTooth, etc? puisse facilement transmettre ses clichés à tirer vers l’imprimante. Et c’est là le point fort de l’imprimante Sagem Photo Easy 255.

 

Elle est de loin la plus polyvalente de toutes les imprimantes autonomes car on peut imprimer à partir :

– d’un appareil photo numérique PictBridge

- d’un PC via une connexion USB 2.0

- De toutes les cartes mémoires : SD/MMC, Compact Flash, Memory Stick, Smart Media, xD et MicroDrive.

- D’un port infrarouge (soit un téléphone portable, soit un Pda etc?)

- D’une transmission sans fil Blutooth (en option) pour relier l’imprimante à un photophone, un pda ou un ordinateur portable équipé.

 

Il ne manque guère qu’une connectivité WiFi à cette Sagem Easy 255 pour offrir la totale. En l’état, elle offrira une compatibilité avec 99% de vos appareils, pas besoin de racheter d’adaptateur, ou de passer obligatoirement par le PC. Sagem a bien compris les besoins des utilisateurs. Elle devient même un véritable mini kiosk photo puisqu’elle offre la même qualité d’image et les mêmes possibilités de transfert.

 

Ecran couleur
Test imprimante sublimation thermique Sagem Photo Easy 255

La Sagem Photo Easy 255 est équipée d’un écran couleur qui aurait pu être très pratique s’il avait été de meilleure qualité. Or, il s’avère très difficile de visionner ses photos avec cet écran. Même la navigation dans les menus n’est pas optimale. C’est dommage, car un écran couleur est très important pour imprimer à partir d’une carte mémoire. Si on veut imprimer depuis son PC, on peut complètement s’en passer, de même qu’en imprimant depuis un APN PictBridge, on navigue dans les menus de l’appareil, donc l’écran de l’imprimante est moins important. Nous regrettons vraiment que l’écran ne soit pas meilleur car l’implémentation d’un écran couleur sur ce type d’imprimante est vraiment un plus, mais encore faut-il qu’il soit vraiment utilisable.

 

Le fonctionnement de l’imprimante est très intuitif : on navigue dans les menus à l’aide du pad multidirectionnel complété des boutons OK ou C (pour annuler), une touche de zoom permet de zoomer sur la photo, en avant ou en arrière. L’interface est bien conçu et le manuel d’utilisation pourra resté plié.

 

Un autre bouton est énigmatique car il comporte un pictogramme en forme de diamant, il s’agit du bouton pour accéder à la technologie Crystal Image de Sagem qui optimise la qualité des photos.

 
Crystal Image à la rescousse des photos ratées

Créée par SAGEM, la technologie CRYSTAL IMAGE permet de retoucher ses photos automatiquement et instantanément. Après avoir sélectionné sa photo sur l’écran couleur de l’imprimante SAGEM PHOTO EASY 255, l‘utilisateur appuie simplement sur la touche CRYSTAL IMAGE pour corriger : les photos sur ou sous exposées, le contraste, la luminosité : CRYSTAL IMAGE permet sur une même photo d’augmenter la luminosité sur une partie de l’image seulement (contre-jour), ou encore les couleurs, rendant tout leur naturel aux photos. Ces fonctions sont pratiques pour optimiser les photos prises par des photophones, rarement exposées correctement. Destructeur sur un cliché de qualité, il faut utiliser cette option surtout lors de l’impression de piètres images issues d’un cameraphone.

 

Par contre, étrangement, ces réglages ne sont pas disponibles via les drivers de Windows XP. Même si la vocation première de cette imprimante est d’imprimer directement sans avoir à passer par un PC, on peut avoir envie de tirer des photos à partir de son PC et dans ce cas, le logiciel Sagem ne propose pas l’équivalent de Crystal Image.

 

Test imprimante sublimation thermique Sagem Photo Easy 255Nous avons aussi remarqué que lorsque vous lancez un lot d’impressions avec un PC et que ce dernier se met en veille pendant que la Sagem Easy 255 imprime les photos, elle va bugger. Vous n’aurez plus qu’à relancer la procédure là où l’imprimante s’est arrêtée. Pas très grave, mais un rien énervant à la longue.

Transfert des photos enfantin

Le transfert des photos est vraiment enfantin via le port infrarouge ou en insérant sa carte mémoire dans un des ports. Les photos s’affichent à l’écran (en piètre qualité) et on navigue et on lance ses impressions avec ou sans optimisation des photos. Cette Sagem Photo Easy 255 est à la portée de n’importe quel utilisateur.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *