Test de la carte Compact Flash Kingston Elite Pro 4 gigas

Test de la carte Compact Flash Kingston Elite Pro 4 gigas

 

Avec le numérique, la carte mémoire a remplacé la pellicule pour ce qui est du stockage des photos. Si le choix de la pellicule était important auparavant pour le choix de la sensibilité, d’un ton éventuel (chaud, froid), d’un contraste ou d’une finesse de grain, aujourd’hui, les photographes numériques doivent aussi choisir avec soin leur carte mémoire. Dans ce cas là, les critères de choix seront différents, puisque nous comparons la vitesse d’écriture, la vitesse de lecture, la fiabilité, la capacité et le coût au Mo.

POURQUOI UNE COMPACT FLASH

La carte Compact Flash est de loin le premier format de carte mémoire existant. Il reste le plus intéressant en matière de coût, de capacité et de vitesse d’exécution. Nous nous rebellons souvent, sur le site, contre la multiplication des formats de stockage numérique, qui ont surtout pour effet d’aspirer le contenu de votre porte-monnaie. Le photographe numérique, pigeon de la consommation des années 2000 (compacts bas de gamme facturés au prix de reflex experts argentiques, stockage cher et format changés sans arrêt) se met à réfléchir au coût de son équipement. A l’heure où la grogne touche le consommateur qui voit son pouvoir d’achat diminuer, le choix du bon format de stockage est plus que jamais d’actualité.

Publié le 17 mars 2005 - 0:00 par La rédaction

BUDGET

Sous couvert de réduction de la taille des appareils mobiles (APN, téléphones, PDA, lecteurs MP3), et pour nous faire « économiser » quelques mm3 et poignées de grammes, les fabricants sortent de nouveaux formats comme la xD, puis la mini-xD, ou la RS-SD (pour Reduced size) et d’autres sont en préparation. A l’heure actuelle, nous conseillons de bien regarder le coût du stockage avant d’acheter un appareil. Par exemple, un Olympus va fonctionner à la xD, bien plus chère et encore peu disponible en grandes capacités, son stockage reviendra cher. Acheter un appareil qui accepte les Compact Flash ou les cartes SD/MMC vous fera réaliser une économie substantielle sur le stockage.
Nous avons comparé le prix de vente réel sur Internet des différents médias et il apparaît que si on compare le coût aux 100 Mo, il revient à :

– 13.67 euros / 100 Mo pour une carte xD
- 9.18 euros / 100 Mo pour une carte SD haute vitesse (Kingston Elite Pro)
- 7.50 euros / 100 Mo pour une carte SD générique
- 7.70 euros / 100 Mo avec la carte Compact Flash Kingston Elite Pro 1 Go
- 7.48 euros / 100 Mo avec la carte Compact Flash Elite Pro Kingston 4 Go testée ici.
- 10.9 euros / 100 Mo avec la carte Compact Flash Sandisk Ultra II 1 Go
- 9.75 euros / 100 Mo avec la carte Compact Flash SanDisk Ultra II 4 Go

On s’aperçoit immédiatement que la carte Kingston Elite Pro 4 Go revient 2 fois moins cher que le format xD.

La principale concurrente de la carte Kingston étant la carte SanDisk Ultra II 4 giga, on note que le coût aux 100Mo est 30% plus cher qu’avec la carte Kingston. Nous comparerons plus loin les performances, mais elles sont très voisines. La différence de coût est importante. Sur le modèle 4 gigas, l’économie réalisée avec la Kingston est de 100 euros, tout de même, ce n’est pas une paille.

test carte compact flash Kingston Elite pro 4 gigas

Publicité
SanDisk est le leader sur ce marché et surtout l’inventeur de la Compact Flash. Il semble qu’ils profitent un peu de cette situation. Heureusement, des challengers les talonnent avec des produits également très performants. Aux Usa et en Amérique du Sud, SanDisk a sorti une gamme de cartes premier prix distribués de partout : épiceries, bazars, stations services etc? (bref comme les pellicules autrefois). On regrette de ne pas voir arriver cette gamme en Europe. Ne serions nous pas un peu vache à lait sur le vieux continent ?

Bon, au point de vue tarif, l’affaire est réglée, la carte Kingston arrive en tête du rapport qualité prix, vendue au prix d’une carte compact flash de base. Soit 300 euros TTC pour la 4 gigas et environ 77 euros pour la 1 giga. On notera le peu de différence de prix entre 4 cartes 1 giga et 1 carte 4 gigas. Selon les préférences, il peut être judicieux d’utiliser plusieurs cartes plutôt qu’une grosse. Tout dépend de votre utilisation.

PERFORMANCES

Par ailleurs, du point de vue de la vitesse d’écriture et de lecture, si vous faites de la photo d’action et avez besoin de réactivité, penchez-vous sur la compact flash. En effet, malgré son grand âge, ce format conserve une longueur d’avance sur les autres pour ce qui est de sa rapidité.

Les fabricants sortent différents niveaux de performance. Par exemple, SanDisk a trois niveaux : la carte de base, la Ultra II et la Extrême III. Chaque  gamme a son niveau de vitesse d’écriture et de lecture.

ECRITURE :

– Kingston Elite Pro => 8 Mo / s
- SanDisk Ultra II => 9 Mo / s

LECTURE :

- Kingston Elite Pro => 10 Mo
- SanDisk Ultra II => 10 Mo

La vitesse d’écriture est importante pour prendre un nombre élevé de photos sans encombrer l’appareil qui reste donc prêt à photographier sans avoir à attendre de longues secondes qu’il digère les photos.

La vitesse de lecture est importante pour le visionnage des photos. Si ça peut paraître comme un détail, ça devient important quand on a 1000 photos sur son appareil et que l’on veut les visionner. Le défilement des photos est plus fluide, l’affichage, presque instantané.

Si la SanDisk et la Kingston ont des vitesses de lectures identiques (10 Mo / s), la vitesse d’écriture de la SanDisk Ultra II est près de 15% meilleure que celle de la Kingston Elite Pro.

test carte compact flash Kingston Elite pro 4 gigasAttention, pour un fonctionnement rapide, la carte mémoire n’est pas la seule à prendre en considération : l’appareil est primordial. Mais le corollaire est vrai : un appareil ultra rapide ne sera au mieux que aussi bon que sa carte mémoire. Nous avons testé la carte Kingston Elite Pro 4 gigas sur un reflex Canon EOS 20D connu pour sa vélocité, sans être un appareil 100% pro (bien qu’il en soit plus que voisin).

EOS 20D ? autofocus débrayé ? résolution 8 mégapixels, enregistrement JPEG Fine ? Drive sur rafale.
RESULTATS :

Prise de vue en rafale jusqu’à ce que l’appareil ralentisse : 26 photos. (4 s)
Pause de 2 secondes, puis redémarrage à la cadence de 1 photo par seconde.
Les 26 photos sont totalement digérées en 23 secondes.
Temps d’attente à la fin des 26 shoots : 23 (tps total) -4 (temps de shoot) = 19 s

Honorable ! Très honorable même. Dans la pratique, on prend rarement des photos en rafale en laissant appuyé aussi longtemps. Avec la carte SanDisk Ultra II, le temps total aurait été ramené (en théorie) à 20 s. L’attente à la fin de la prise de vue en rafale aurait été alors de 16 s contre 19 s avec la Kingston. Certes théoriquement 13% plus véloce la SanDisk remporte le match sur tapis vert, n’ayant testé que la Kingston. Vu la différence de prix, les 3s sont bien maigres, surtout dans des circonstances extrêmes. 

FIABILITE 

Au début de la photo numérique, IBM a lancé son microdrive au format compact flash, faisant test carte compact flash Kingston Elite pro 4 gigasainsi chuter de manière drastique le prix aux 100 Mo du stockage. Cette technologie utilise un mini disque dur dans une coque de carte Compact Flash. Si l’idée est excellente, elle a deux inconvénients majeurs :

- La surconsommation électrique qui amenuise l’autonomie des batteries.
- La présence d’éléments mobiles qui fragilisent l’ensemble.

La carte Compact Flash Kingston Elite Pro est garantie à vie. Voilà un argument majeur et impressionnant de nos jours. En résumé : aucun soucis de fiabilité en vue.

CAPACITE

Seul le format Compact Flash permet de telles capacités. 4 gigas, comme la carte testée, est une capacité que l’on pourrait juger gargantuesque comparée aux petits 512 Mo des xD par exemple. Mais avec l’inflation des résolutions, il est sage de prévoir. Ainsi, avec le Canon EOS 20D, les fichiers JPEG 8 mégapixels font 3.5 Mo en moyenne. Il faut plus de 1100 photos pour remplir la carte. De quoi tenir me direz-vous ? Mais n’oublions pas que avec le numérique, on a la gâchette facile. Personnellement, après 3 semaines au Vietnam, je suis rentré avec 1800 photos? Il est difficile de supprimer les photos en nomade avec des écrans timbres postes comme le 1,8 pouce du 20D.

Par ailleurs, si l’on shoote en RAW ou RAW + JPEG, on atteint vite des fichiers de 10 Mo, voire plus. Dans ce cas, la capacité descend à 400 photos. Encore correct.

Bref, la capacité est certes confortable, mais 4 gigas, n’est pas forcément un luxe. D’autant plus que l’on trouve la Kingston 4 gigas à 300 euros.

CONSEIL

Lors de l’essai de la carte, soudainement, un incident est survenu : l’écran LCD indiquait le message d’erreur « CF ERROR », impossible de prendre la moindre photo. Fébrilement, on enlève la carte, on la met dans le lecteur de carte de l’ordinateur et là, une fenêtre apparaît et nous indique que la carte n’est pas formate et on nous propose de la formater (donc de perdre les infos et les photos).

On se rapproche des services techniques de Canon et de Kingston, qui, très réactifs, nous rassurent avec le diagnostique suivant : Ayant utilisé la carte sur plusieurs appareils, c’est le système d’allocation des fichiers qui a été perturbé, mais les photos sont toujours sur la carte. En effet, la table d’allocation des fichiers (FAT) est au format de l’appareil utilisé. Passer du Canon EOS 20D au Minolta Dynax 7D l’a contrarié. Après réflexion, c’est très logique.

Le remède :

- Télécharger un freeware de récupération des fichiers (marche aussi pour les photos effacées par erreur) du type PC INSPECTOR.
- Formater sa carte assez souvent. Si possible à chaque fois qu’on la vide. Cela remet le système de fichiers bien en place et évitera des drames si vous êtes en voyage. (D’où peut-être l’intérêt de 4 cartes de 1 giga plutôt que 1 seule de 4 gigas).

Nous avons bien retenu la leçon : formater sa carte mémoire fréquemment. 

CONCLUSION

test carte compact flash Kingston Elite pro 4 gigasUn magnifique accessoire pour un appareil semi pro ou pro, la carte Compact Flash Kingston Elite Pro 4 giga est fiable, solide (garantie à vie !), de grande capacité donc très confortable et rapide, à peu de choses près, autant qu’une carte SanDisk Ultra II. Tarifée très nettement en dessous de ses concurrentes, la carte Kingston est une réelle affaire. La performance et le prix sont réunis : elle mérite sans aucun doute un BEST OF ZONE NUMERIQUE !



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *