Leica m8: 10 mégapixelsLeica M8
À l’heure du numérique, Leica qui était resté à l’argentique sur sa reconnue série M, a dû se mettre à l’ordre du jour et a donc réagi en sortant le Leica M8. Le prédécesseur du M8 était un boîtier argentique, le désormais mythique M7, qui a eu son heure de gloire après le M6.

Les changements ergonomiques
Comme vous pouvez le remarquer pour ceux qui connaissent les Leica, le boîtier n’a quasiment pas bougé mis à part quelques changements. Tout d’abord, l’épaisseur du boîtier a sensiblement été augmentée. Étant donné qu’on est passé au numérique, de nombreux boutons ont fait leurs apparitions tels que les boutons Menu, Set, mais aussi une molette et des flèches de direction pour naviguer dans le menu et les images. Bien sûr, la prise de réarmement a disparu étant donné qu’il n’y a plus de pellicule, donc le réarmement se fait automatiquement. Pour les points qui n’ont pas bougé, on peut retenir le petit écran analogique indiquant le niveau de la batterie et le nombre de photos restantes ainsi que la molette pour changer les vitesses. Les Leicaistes apprécieront. Le Leica M8 pèse environ 545 grammes (une fois en main on le sens bien).

Généralités
Le Leica M8 reste un Leica de la série « M », et par conséquent un boîtier à viseur télémétrique donc sans miroir ni autofocus. Le menu est très clair et très bien fait. L’appareil nous offre deux possibilités pour les réglages, soit le bouton « Set » (fond noir), qui nous conduit sur un petit menu pour les réglages les plus fréquents tels que le changement de sensibilité, de balance des blancs, résolution et format de compression, soit le bouton Menu (fond bleu) qui lui, nous guide vers le réel menu, pour des réglages plus précis. Ce dernier nous propose notamment les effets, la luminosité de l’écran et tous les réglages en rapports avec l’appareil. Soulignons aussi le fait que le M8 fait légèrement plus de bruit que le Leica M6.

Le capteur du Leica M8
Leica a bien fait les choses concernant le capteur puisqu’ils ont y ont inséré un capteur Kodak de 10 millions de pixels. Entre le capteur d’un reflex et celui d’un compact, le capteur du M8 mesure 18x27mm ce qui donne un coefficient d’allongement de focale de x1,33. Autrement dit, lorsque vous avez une focale de 28mm, vous avez en réalité un 35mm entre les mains. Cela peut être très gênant pour les gens qui aiment le grand angle, mais qui au contraire, est très pratique pour les adeptes du téléobjectif.

Sensibilité iso du m8Sensibilité
Ah la sensibilité, le bruit? Comment s’en est sorti Leica face à ce problème?  Hé bien à vrai dire plutôt bien, mais il ne faut pas trop pousser (la sensibilité)! Tout d’abord, il faut savoir que la graduation n’est pas « standard » sur le M8. En effet, elle se distingue ainsi: 160, 320, 640, 1250 et 2500 ISO. À 160 ISO, pas de problème, pas le moindre bruit, 320 idem, 640, un très léger bruit apparaît, mais reste très discret. C’est à 1250 que les choses se compliquent: à partir de 1250 ISO, le bruit apparaît assez fortement mais régulièrement et n’est pas sans rappeler le grain d’une pellicule. A 2500 ISO, la photo est envahie par le bruit chromatique, et malheureusement le réducteur de bruit n’y change pas grand-chose. Leica a certainement privilégié la conservation des détails plutôt que le lissage du bruit, il faut dire que 2500 ISO, c’est une sensibilité extrème. Attention, l’écran du M8 à tendance à exagérer les grains du bruit. Ceux-ci seront plus discrets imprimés ou sur un écran d’ordinateur. À 2500, inutile de s’exprimer sur ce sujet, la photo est quasiment rouge sur l’écran du M8! L’écran du M8 est tout à fait classique puisque celui-ci fait 2,5″ (6,35mm) et 230 000 pixels.

Prise de vue
La vitesse d’obturation va de 4sec, jusqu’à 1/8000 (obturateur assez véloce). Comme toujours, le Leica M8 est équipé de la Pose B (Bulb)! Le mode rafale n’est pas très compétitif puisqu’il n’est qu’à 2images/sec sur seulement 10 vues que ce soit en RAW ou en JPEG! Il faut dire que l’esprit Leica est contradictoire avec la photo d’action.

La qualité d’image
Que dire sur la qualité d’image? Déjà quand on s’appelle Leica, on a un gros avantage sur les autres, et cet avantage c’est la qualité des objectifs et leur piqué. Sachant que le M8 est doté d’un capteur 10 mégapixels, on peut s’attendre à un rendu excellent, et en effet, c’est le cas? Le rendu des couleurs est plutôt bon, d’autant plus que le M8 gère particulièrement bien les situations très contrastées, très colorées, comme la nuit à Paris ou les concerts par exemple. La résolution d’image en 10 mégapixels (taille maximum) est de 3916×2634.Photo prise par le m8

Batterie et support
Le Leica M8 embarque une batterie spécifique Li-Ion de 1.900 mah de capacité. On peut réaliser environ 500 prises de vue par charge. Du côté de la carte mémoire, le M8 est compatible avec les cartes SD et SDHC.

Conculsion
La transition du Leica M au numérique est réussie: l’ergonomie traditionnelle est au endez-vous, la qualité d’image reste, comme toujours chez Leica, excellente. Le ticket d’entrée indescent pour le photographe Lambda, mais pour le passionné de la marque, aucun Leica n’est trop cher.

On a aimé
-La qualité d’image
-L’écran très lumineux
-Le fait que le M8 soit resté fidèle à l’ergonomie Leica
-L’autonomie élevée

On regrette
-Le bruit à 2500
-Le visionnage des photos trop lent
-Le mode rafale pas assez rapide
-Le prix beaucoup trop élevé (environ 4000EUR)

Pour qui?
Le Leica est-il pour les amateurs qui débutent dans la photo? Non évident pas, le M8 est assez difficile d’utilisation, et encore plus pour des débutants: pas de programme résultat, et que des modes manuels ou semis-automatique! Le M8 vise les photo-reporters, les Leicaïstes, les amateurs de photos intimistes  les collectionneurs d’appareils Leica, enfin tous ceux qui aiment l’esprit Leica!

 

PARTAGER
Article précédentPanasonic Lumix DMC-FZ8
Article suivantCaméscope HD Canon HV20

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here