Test du Nokia N73

Test du Nokia N73

Il y a peu, Nokia annonçait son nouveau photophone : le Nokia N73, doté d’un capteur 3,2 mégapixels et d’un objectif signé Carl Zeiss. Cette annonce laissait présager le meilleur, le Finlandais ayant décidé de collaborer avec un grand nom de l’optique photographique, Carl Zeiss, pour le développement de ses objectifs afin d’améliorer la qualité des photos issues des téléphones portables. La résolution de 3,2 mégapixels, suffit, sur le papier, à des tirages 20×30 cm et constituait, il y a peu, souvenez-vous, le must en matière d’appareil photo numérique. Nous avons testé ce cameraphone qui affiche tant d’ambitions photographique qu’il se paya le luxe de sponsoriser les rencontres photographiques en Arles, en 2006.

Publié le 2 février 2007 - 0:00 par La rédaction

Publicité
Ecran 2,4″

La construction du N73 est de qualité comme pour tous les téléphones Nokia. L’expérience en la matière se fait sentir. Le volume est optimal : ni trop long, ni trop petit (110x49x19mm), son poids (119 grs) le fait oublier dans une poche. Malgré ce format réduit, l’écran mesure tout de même 2,4″ et sa qualité d’affichage est à saluer. C’est important pour un téléphone mobile appareil photo. Attention, tout photophone qu’il est, le N73 est dépourvu de viseur optique et l’utilisateur ne devra compter que sur l’écran pour viser, même en plein soleil où il s’avère assez difficile de l’utiliser.

Ergonomie du N73
L’ergonomie du Nokia N73 est assez bien pensée. Nous avons beaucoup aimé le capot coulissant qui active l’appareil photo et sert de protection à l’objectif quand il est refermé. On a l’impression d’avoir un vrai appareil photo. Le joystick, élément vital pour la navigation dans les menus, options et documents, est assez petit et très difficile à manipuler car très lissant. Pas très pratique ! Le plus simple pour activer l’appareil photo est de faire coulisser le clapet et là, il faut rester patient très patient ! En effet, l’APN du N73 s’active en 4 à 5 secondes qui semblent interminables, surtout quand n’importe quel compact premier prix est opérationnel en une seconde à peine. D’ailleurs, à l’utilisation du N73, il faut rester patient car le temps de latence au déclenchement est, lui aussi, excessivement long.

Objectif Carl Zeiss
La prise de vue peut être paramétrée. On peut changer de mode et utiliser quelques modes scènes, passer à la vidéo facilement ou corriger la mesure de l’exposition. Bien que l’objectif du N73 soit signée Carl Zeiss, il s’agit d’une focale fixe. L’appareil est donc dépourvu de zoom optique et ne devra compter que sur un zoom numérique forcément destructeur à n’utiliser que par soucis pratique si on veut éviter une opération de recadrage par la suite. Aujourd’hui, rares sont les compacts numériques, même premiers prix à rester sur une focale fixe.

Qualité photo du Nokia N73
La qualité photo du Nokia N73 nous a agréablement surpris sur certains points et bien déçu sur d’autres. Tout d’abord, la résolution est 3,2 mégapixels, ce qui devrait suffire à des tirages A4 de très bonne qualité. Hélas, la compression JPEG est telle que la photo n’est finalement pas exploitable en d’autres formats que le 10x15cm. Le menu de l’appareil est très optimiste quand il indique, pour aider…, que la résolution de 3 MP est bonne pour des agrandissements A4. Les agrandissements sont possible, mais mieux vaut ne pas être trop regardant et un tirage A4 ne fera illusion que s’il est regardé d’une certaine distance. Les autres formats sont 2 mégapixels, 0,8 mégapixels (pour emails) et 0,3 mégapixels (pour MMS). Nous regrettons d’autant plus cette compressions excessive, comme on peut le voir sur ces échantillons, que celle-ci n’est pas réglable et que la mémoire de l’appareil est de 40 Mo et pourrait déjà stocker pas mal de photos pas trop compressées. En plus, la mémoire peut être étendue avec une carte MicroSD. Nous aurions au moins aimé que Nokia laisse le choix du niveau de compression à l’utilisateur. C’est du gâchis.

Les effets de la compression jpeg trop forte - cliquez pour télécharger la photo en grand format sur flickrMesure de l’exposition et flash
Cette compression excessive est d’autant plus regrettable que le rendu des couleurs est vraiment très bon : fidèle tout en étant très flatteur. Les ciels bleus sont éclatants, les photos de paysages sont réussies. La mesure de l’exposition nous a également agréablement surpris : elle ne s’est pas laissée piéger par les scènes à contre-jour comme on le voit sur cette photo. Le bruit, si on pouvait craindre le pire, est en fait assez contenu et même si les photos en faible lumière sont assez bruitées, les résultats sont finalement corrects. Le flash d’appoint est très utile mais sa faible puissance le rend opérationnel pour des sujets très proches, au delà de 1 mètre, il est inutile. Sur nos prises de vue, nous avons souvent décelé une aberration chromatique assez forte. Etonnant de la part de Carl Zeiss !

Partage des photos
Après la prise de vue, l’appareil offre différents choix : imprimer, transférer, créer un diaporama etc…. Là, le photophone prend tout son sens : rester ludique. Le partage est extrêmement facile du fait de la grande connectivité du Nokia N73 : Infrarouge, Blutooth ou USB. L’envoi vers un ordinateur Blutooth, un PDA ou une imprimante doté d’un port infrarouge ou d’une connectivité Blutooth est enfantin tout comme l’impression à une borne sans fil. Sur l’écran, la disposition des photos en carrousel autour de la photo affiché est très pratique et facilite la navigation.
Même à contre-jour, l'exposition est bonne - cliquer sur la photo pour télécharger la version grand format.
Le N73 est aussi un téléphone !
L’autonomie de l’appareil est excellente et chargé, il tient 4-5 jours avec une utilisation normale du téléphone. Le Nokia N73 est livré avec des écouteurs stéréos de très bonne qualité et au design très sympa. En effet, le N73 est aussi baladeur MP3 et radio FM. Côté téléphone et échange de données, il est 3G (la visio possède un objectif sur la face « téléphone » du N73) ainsi que EDGE/GPRS. Avec tout ça, plus aucune excuse pour ne pas partager ses photos par email avec ses amis et sa famille !

Conclusion du test du Nokia N73 : Le N73 est avant tout un téléphone.
Le Nokia N73 reste avant tout un excellent téléphone mobile doté de puissantes fonctions multimédias : 3G, Symbian S60, radio FM, vidéo et …; appareil photo. Son format est très compact et son autonomie excellente. Malgré ce petit format, l’écran mesure tout de même 2,4″. La réactivité de l’appareil photo est très décevante et on se croirait revenu dans les années 1998-1999 ! 4 secondes pour activer l’appareil et l’écran qui se fige 2 secondes après avoir déclenché, ce n’est plus très acceptable de nos jours. La partie appareil photo est en progression, mais reste bien en deçà d’un compact, même premier prix : L’absence de zoom optique est pénalisante. L’exposition est très bonne, tout comme le rendu des couleurs. Hélas, la compression JPEG gâche les efforts de l’objectif Carl Zeiss et du capteur 3,2 Mégapixels. La qualité photo est sympa pour stocker des tranches de vie, mais ne pourra servir à des agrandissements. Le Nokia N73 reste un APN d’appoint qui ne se substituera en aucun cas à un appareil numérique.

Aberrations chromatiques sur cette scène contrastéeNous avons aimé :
–          Facilité de transfert des photos
–          Connectivité étendue
–          L’exposition
–          Le rendu des couleurs
–          La navigation façon « carrousel »
–          L’autonomie
–          Le capot coulissant

Nous regrettons :
–          la compression JPEG destructrice
–          L’extrême lenteur de l’appareil
–          Le joystick trop glissant
–          L’absence de zoom optique
–          Forte aberration chromatique

L'allure du nokia n73 vu de hautPour qui ?

 

Le photographe amateur : En second couteau pour compléter un compact évolué ou un petit reflex, le N73 a le mérite de toujours être avec son propriétaire. Si le fait de rater une occasion de faire une photo vous angoisse : optez pour le N73.

Le technophile : 3G, EDGE/GPRS, lecteur MP3, radio FM, APN 3,2 mégapixels, OS Symbian, etc.. etc… le tout dans 90 cc. Ça le fait, non ?

 
 

 



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *