Kodak V803
Première prise en main et première surprise : l’allumage s’effectue très rapidement, du moins la sortie l’objectif est surprenante de rapidité. En effet, l’objectif Kodak Retinar 3x équivalent à un 36-108mm f/2.8-4.9 sort très vite. Ensuite, son écran 2,5″, en plein milieu, est très agréable pour sa grandeur et sa situation.

Ergonomie
Comme nous vous l’avons dit plus haut, cet appareil est réellement très joli et très agréable. Très peu de touches, un grand écran, un design épuré, et un joystick pour naviguer, voilà ce qui se trouve sur cet appareil pour la navigation. En parlant du joystick, il est certes petit, mais très pratique. Petit, c’est ce qui qualifierait le mieux cet appareil, et même les touches sont très petites et sans doute un peu trop ce qui peut gêner les « gros doigts » ou les personnes âgées pour qui les petits boutons sont un problème. Cet appareil ne pèse que 141g sans batterie et a une épaisseur de 25mm. Dernière chose à souligner : la batterie et le chargeur sont livrés avec, ce qu’il faut noter puisque ce ne sont pas tous les appareils qui sont livrés avec cet avantage.

Caractéristiques du Kodak V803
Récapitulons : un capteur CCD de 8 millions de pixels de format 4/3, un écran 2,5″ de 150 000 pixels, un zoom optique 3x, mais nous n’avons pas parlé du zoom numérique 3x, ni de la sensibilité qui va de 80 ISO à 1600 ISO. Nous parlerons plus bas de la sensibilité. Sa vitesse d’obturation va de 8s à 1/5000 s, ce qui est plutôt rapide pour un appareil compact. De plus une mémoire interne de 24Mo vous offre la possibilité de faire 10 photos en pleine résolution sans avoir à insérer de carte. Comme vous pouvez le remarquer, il n’y a pas beaucoup de caractéristiques « évoluées », du moins pas de stabilisateur optique, ni même de viseur, et encore moins de griffe pour un flash externe, preuve que c’est un appareil qui a été conçu pour les amateurs.

Les modes scènes
Aujourd’hui, sur strictement tous les appareils (et même certains reflex numériques), différents modes scène vous sont proposés, et le Kodak EasyShare V803 ne fait pas exception à cette règle. Loin de là même! En effet, ce ne sont pas moins de 23 modes qui vous sont proposés qui passent de « neige » à « discret musée » en passant par « feux d’artifice ». A vrai dire, ces modes ne sont pas très performants. Un exemple: Lorsqu’on se met sur le mode sport, l’appareil monte la sensibilité au maximum pour avoir une vitesse la plus élevée possible. Résultat, certes le sujet est net mais la photo est totalement parasitée par le bruit. Et il y a plusieurs exemples comme celui-ci. « Feux d’artifice » notamment, qui laisse une vitesse très lente, bien, mais étant donné que l’appareil est tout petit et qu’il n’y a pas de stabilisateur, l’image est totalement flou. Trépied obligatoire !

Le mode vidéo
Au contraire des modes scène, le mode vidéo lui, offre de réelles bonnes possibilités. Son enregistrement au format VGA à 30 images par seconde avec une résolution de 640×480 nous permet d’obtenir des vidéos de qualité très raisonnable. De plus, contrairement à certains appareils comme l’Optio M20, le V803 permet de zoomer pendant l’enregistrement (zoom optique !). La plupart des appareils peuvent zoomer mais avant d’avoir commencé à enregistrer ou alors, il faut se contenter d’un zoom numérique, très médiocre.

Le bruit
Si Kodak a mis le paquet sur l’apparence de l’appareil et que la maqrue maîtrise à merveille la gestino des couleurs (son savoir-faire d’origine, hérité de sa tradition de fabricant de films argentiques), il semblerait qu’ils aient un peu négligé de soigner les hautes sensibilités ! En effet, le bruit est le principal handicap de cet appareil photo et comme vous pouvez le voir sur les images ci-contre, le bruit en sensibilité un peu élevée peut devenir encombrant et inesthétique. A 80 ISO, rien à signaler, à 100 et 200 ISO toujours rien, mais c’est dès 400 ISO les premiers parasites commencent à apparaître, cependant, cette sensibilité reste utilisable. A 800 ISO, le bruit est très présent et à 1600 ISO, il vaut mieux ne pas qualifier le résultat. (le petit flash n’est pas assez puissant et ne peut donc pas aider à résoudre le problème). La sensibilité de 1600 ISO, voire 800 ISO dans certains cas, sera à réserver à des photos qui ne pourraient pas du tout être faites autrement, en dépannage, tout en sachant à quoi s’attendre niveau résultat. Aujourd’hui encore, les services marketing de certains (Kodak n’est pas le seul) ventent que les sensibilités montent jusqu’à 1600 ou 3200 ISO mais bien trop souvent, les résultats sont fort désagréables. Ne vous laissez pas avoir pas ces gros chiffres! Il n’y a aujourd’hui guère que FujiFilm (cf F30, F31 ou F40) qui, avec son capteur Super CCD, arrive à proposer des hautes sensibilités (800, 1600 ISO) acceptables.

La qualité d’image
Pour faire simple, il y a mieux mais il y a aussi bien pire (ça c’est dit?). Bien que malheureusement les objectifs des compacts n’offrent pas un bon piqué par rapport à un objectif de reflex, la photo de détails du V803 reste plutôt bonne. Si l’on prend par exemple le ciel ci-dessous, en haute définition, la photo est satisfaisante. Les couleurs sont vives et chaudes, le bleu est bien intense et il n’y a pas de grandes traînées de couleur due à la compression JPEG. Au niveau de la qualité d’image, du moins en journée ou en bonne condition de lumière, cet appareil propose de bonnes images. Et oui, sans lumière, pas de photo !

Support et autonomie
Le V803 lit les cartes SD. Mais pour enregistrer vous pouvez aussi vous servir de la mémoire interne (24Mo, suffisante pour se dépanner). Côté autonomie, le V803 est très satisfaisant et ce, surtout grâce à sa batterie en Lithium Ion, batterie fournie avec l’appareil, rappelons-le.

Prix et disponibilité
Le Kodak V803 est déjà en vente pour le prix assez bas d’environ 179 Euro.

On a aimé
-La qualité d’image
-La rapidité de navigation
-Le design
-L’autonomie
-Le mode vidéo
-La mémoire interne
-Le prix bon marché

On regrette
-Le bruit
-L’absence de viseur
-Le surnombre de modes scène souvent inutiles et inefficaces
-Les boutons trop petits mal adaptés au grand public
-Le flash pas assez puissant

Conclusion
En conclusion, pour 179 Euro, vous aurez un appareil très pratique à utiliser, simple, qui permet de faire de bonnes images en bonne condition de lumière mais qui, dès qu’il sera face à une difficulté (nuit ou sombre) n’est pas vraiment à la hauteur. Ce n’est pas l’appareil du siècle, mais ses photos satisferont les amateurs qui ne prennent leur appareil que pour sortir entre ami ou bien de temps en temps pour les vacances. En tout cas, le design du V803 fera des ravage dans son entourage et rappelons que tous les appareils Kodak sont compatibles avec les stations d’accueils imprimantes à sublimation thermique Kodak EasyShare.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here