Tim Berners-Lee, l'inventeur du Web veut trouver des solutions pour une toile moins surveillée

Tim Berners-Lee, l’inventeur du Web veut trouver des solutions pour une toile moins surveillée

Tim Berners-Lee, créateur du Web est inquiet et déplore les dérives sur la toile concernant la surveillance d’Internet réalisée par les Etats et certaines sociétés. Il propose des solutions à l’occasion du Decentralized Web Summit qui s’est tenu à San Francisco dernièrement.

Publié le 13 juin 2016 - 10:42 par François Giraud

Tim Berners-Lee, créateur du Web déplore les dérives de la toile devenue un « outil de surveillance »

Il y a un plus de 25 ans, l’informaticien Tim Berners-Lee, du Centre Européen de recherche Nucléaire (Cern) situé à la frontière franco-suisse décrivait dans un document appelé « Gestion de l’information: une proposition » comment partager entre collaborateurs des informations via des liens hypertexte. L’ingénieur informaticien nome se projet « Mesh ». Le Cern décide d’utiliser le protocole de communication TCP/IP pour communiquer avec l’extérieur: le Web vient de faire son apparition. Tim Berbers-Lee atteint son objectif en créant à la fois un serveur et un navigateur client pourvu de liens hypertexte.

Tim-Berners-Lee

Publicité

Aidé par Robert Cailliau, Tim Berners-Lee intègre le Web au sein du Cern à partir d’un serveur NeXT. Le premier navigateur est créé. Il aura fallu attendre le 6 août 1991 pour que le World Wide Web soit connu du monde à travers Internet. Son code source est rendu public et distribué le 30 avril 1993. Après sa carrière au sein du Cern, Tim Berners-Lee créera le W3C en 1994. Actuellement, il existe plus d’un milliard de sites web sur Internet dans le monde et le créateur du World Wide Web déplore ce qu’est devenue la toile, un outil de surveillance selon ce dernier. A l’occasion du « Decentralized Web Summit » (DWS) qui s’est déroulé les 8 et 9 juin derniers à San Francisco, l’homme a indiqué être désolé du visage affiché sur la toile précisant les problèmes économiques et sociaux.

Décentraliser les plateformes et les hébergements des pages Web

Selon le New York Times, Tim Berners-Lee indique que le web est décentralisé. Le problème réside dans la domination d’un moteur de recherche, Google, d’un gros réseau social et d’un Twitter pour le microblogging. Il précise que ce n’est pas un problème technologique que nous avons, mais un problème social. A l’occasion du DWS, diverses solutions sont proposées comme la décentralisation des plateformes et de l’hébergement des pages Web dans un souci de prévenir des censures. Le père fondateur du Web est inquiet de la surveillance active qui sévit sur le Web par les Etats et les sociétés privées. Il indique que « les revenus publicitaires sont devenus la principale source de revenus d’un trop grand nombre d’acteurs du Web. Tout le monde assume que le consommateur d’aujourd’hui est obligé de passer un deal avec un énorme appareil marketing en échange de services gratuits, quand bien même nous sommes horrifiés de ce qui est fait de nos données. » Il précise également que « le Web contrôle ce que les gens regardent. »



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *