Tinder : l'appli mobile de "dating" va proposer des options payantes

Tinder : l’appli mobile de « dating » va proposer des options payantes

Lors d’une interview, Sean Rad, cofondateur de Tinder vient d’indiquer que son réseau allait proposer des options payantes.

Publié le 26 octobre 2014 - 9:45 par François Giraud

Un service Premium pour enlever la limitation géographique du réseau Tinder

Tinder est une application de rencontres pour iOS et Android qui propose un service de géolocalisation. Des options payantes sous la forme d’un service Premium devrait arriver en novembre et permettra de supprimer la limitation géographique afin d’effectuer des rencontres hors de nos frontières.

Tinder

Publicité

Rentabiliser le réseau en proposant un service Premium payant

Le réseau de rencontres Tinder n’a actuellement aucun modèle de revenus. Un service Premium payant devrait donc faire son apparition, probablement au mois de novembre selon diverses rumeurs, et permettrait de générer des revenus en offrant aux utilisateurs des options dont une suppression de la limitation géographique. Cette application pour smartphones propose aux utilisateurs de visualiser des photos d’hommes et de femmes avec deux options. Une croix rouge ou un cœur vert en fonction de l’intérêt que vous portez à la photo affichée. A l’époque où les applications de dating se veulent de plus en plus complètes avec des interfaces riches en contenus, Tinder a élaboré une application la plus simple possible où tout a été étudié pour se concentrer sur la photo de la personne et non sur ses divers centres d’intérêt. Une application où les utilisateurs n’ont pas à lire des lignes et des lignes d’informations avant de savoir si la personne leur correspond.

Une photo, un prénom, deux options possibles et c’est tout !

Tinder fait dans la simplicité et serait addictive car elle s’utilise comme un jeu. Et les chiffres montrent que l’appli est populaire. L’entreprise, créée en 2012 revendique 1,2 milliard de profils sont consultés par jour selon une déclaration de Sean Rad au magazine Forbes lors d’une interview réalisée ce lundi 20 octobre 2014 . A l’automne 2013, 85% des utilisateurs étaient aux USA mais le nombre d’Européens augmente de plus en plus, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et dans l’hexagone. 51% des utilisateurs de Tinder ont entre 18 et 24 ans et l’utilisateur moyen se connecte 11 fois par jour. Ce dernier précise que le service Premium intégrera des options qui ont été réclamées par les utilisateurs.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *