La justice Belge ordonne à Facebook d’arrêter de suivre les internautes non inscrits sur le réseau social

Ce lundi, Facebook vient de faire l’objet d’un ultimatum déposé par un tribunal Belge qui estime que le réseau social trace des internautes non inscrits sur le réseau social. Ce dernier dispose de 48 heures pour stopper tout suivi sans quoi il sera passible d’une amende pouvant atteindre jusqu’à 250 000 € par jour.

Cette affaire remonte au mois de juin. Le réseau social utiliserait des cookies pour suivre les internautes, ce qui ne plait pas à la justice Belge et l’homologie de la Cnil française. Cette dernière estime que le réseau social ne doit pas suivre les internautes sans leur consentement. Le réseau social utiliserait des outils pour tracer les utilisateurs, y compris ceux qui ne sont pas inscrits sur le réseau social, ce qui ressort d’une atteinte à la vie privée. Le tribunal précise qu’un internaute qui a donné son accord en s’inscrivant sur Facebook est une chose, mais celui qui n’est pas inscrit ne doit pas être suivi.

facebook-logo-2015-600px

Le juge ordonne à Facebook de stopper tout suivi sans délai. Le réseau social dispose de 48 heures pour  enlever ses cookies et d’arrêter de tracer les internautes Belges sans quoi il sera puni d’une amende de 250 000 euros par jour. Facebook a fait appel de cette décision. Le réseau social joue la carte de la sécurité et indique que ces cookies permettent de protéger les terminaux utilisés pour se connecter et éviter que des faux comptes ne soient créés. Facebook se défend en précisant que les cookies analysent le comportement des utilisateurs et évitent que des comptes ne soient piratés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here