Très Haut Débit : les opérateurs sont surveillés de près par Emmanuel Macron

Très Haut Débit : les opérateurs sont surveillés de près par Emmanuel Macron

La ministre de l’Economie, Emmanuel Macron a reçu les opérateurs ce vendredi pour faire un point sur le déploiement du très haut débit en France. Le ministre est rassuré mais va suivre les travaux de très près.

Publié le 3 novembre 2015 - 14:32 par François Giraud

Emmanuel Macron, ministre de l’Economie surveille le déploiement du plan France Très Haut Débit

Emmanuel Macron a reçu les opérateurs télécoms ce vendredi pour vérifier le déploiement du plan France Très Haut Débit. Ce plan a pour objectif de couvrir 80% de l’hexagone  d’ici 2022. Les opérateurs Orange, SFR-Numericable, Bouygues Telecom et Free ont rassuré le ministre de l’Economie qui a remarqué un engagement important des opérateurs. Emmanuel Macron souhaite que les engagements pris soient respectés, avec une couverture de 50% du territoire dès 2017.

Suite à cette réunion, le ministre de l’Economie a déclaré que le déploiement du très haut débit suivait son cours et que les calendriers définis initialement étaient respectés. SFR-Numericable avait pris du retard dans le déploiement de la fibre et avait fait l’objet d’une plainte déposée par Bouygues Telecom. SFR-Numerciable promet de rattraper ce retard et de dépasser les engagements pris. Une carte de couverture du réseau fibré sera mis en place dès l’année prochaine pour vérifier l’avancement des travaux entrepris par les divers opérateurs télécoms.

emmanuel-macron-600

Publicité

SFR revendique aujourd’hui 7,4 millions de prises THD et prévoit d’en installer 12 millions avant 2017. Orange, de son côté devrait compter 12 millions de prises en 2018 et 20 millions en 2022. Bouygues Telecom vise deux millions de prises fin 2015 et Free, 4,5 millions en partenariat avec Orange. Le ministre de l’Economie surveillera l’avancée des travaux via des réunions qui seront organisées tous les deux à trois mois avec les opérateurs.

Au niveau des zones blanches, des zones non couvertes par la téléphonie mobile, une cartographie sera également proposée prochainement. Les zones couvertes en 3G seront répertoriées au cours de l’année 2017. Dès 2016, l’ensemble du territoire devra être couvert en 2G. Un accord entre les opérateurs, l’Arcep et le gouvernement avait été signé en mai dernier.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *