TV : la 3D, trop gadget, déjà abandonnée…

Il y a quelques semaines, le CES de Las Vegas a permis à de nombreux constructeurs de dévoiler leur gamme de Smart TV à venir dans le courant de cette année 2017. Parmi eux, Samsung a notamment levé le voile sur sa nouvelle technologie QLED, LG a de son côté officialisé une gamme de TV en mode Nano Cell, tandis que Sony a dévoilé sa nouvelle Bravia A1, le premier écran Sony équipé d’une dalle OLED. Des Smart TV qui font évidemment la part belle au design, à la résolution Ultra HD 4K, au rendu HDR, à la connexion web…. mais pas à la 3D…

Samsung TV 3D

En effet, alors que la technologie 3D était au coeur de tous les arguments de ventes des différents constructeurs il y a quelques années à peine (à compter de 2009), cette dernière, déjà en perdition depuis de longs mois, semble définitivement avoir été jetée aux oubliettes en 2017. Si le cinéma propose encore des films en 3D (certains étant d’ailleurs plutôt réussis), la 3D à la maison n’a jamais su convaincre les utilisateurs, la faute à des équipements assez coûteux parfois (les lunettes actives…), à une 3D très différente selon les constructeurs (avec des lunettes incompatibles d’un modèle de TV à un autre), mais surtout à une 3D très gadget au final, bien loin de faire jaillir les éléments de l’écran comme chacun pouvait s’y attendre.

A cela s’ajoute également un côté assez inconfortable pour certains, avec des yeux mis à rude épreuve, ou même les porteurs de lunettes de vue, pas toujours à l’aise avec une seconde paire de lunettes par-dessus… Du côté des constructeurs, Sony et LG ont annoncé la fin de la production des écrans compatibles 3D, et les constructeurs rejoignent ainsi Samsung ou encore Philips. L’échec de la 3D est également du à un manque cruel de contenus justifiant réellement de regarder du contenu en relief. Cette technologie en relief justifiait-elle le fait de devoir subir une sérieuse baisse de luminosité, et parfois même de qualité d’image ? Pas vraiment… Un échec que l’on retrouve également du côté du jeu vidéo, avec la 3DS de Nintendo. Même si la console reste très prisée des joueurs, rares sont ceux à trouver un réel intérêt à cette 3D, et nombre d’entre eux affirment jouer à leur 3DS avec le curseur 3D sur Off… Nintendo avait d’ailleurs proposé une 2DS (compatible avec les jeux 3DS, mais sans la moindre 3D donc), et certains jeux, très récents, font l’impasse sur la 3D, sans que cela ne cause le moindre manque au final, c’est le cas notamment du tout récent Dragon Quest VIII : L’Odyssée du Roi Maudit.

LG Smart TV 3D

Depuis quelques mois déjà, les constructeurs ont abandonné la 3D pour un autre argument de poids : la résolution Ultra HD 4K. En effet, cette résolution est désormais devenue une « norme » pour les Smart TV actuelles, qui promettent une qualité d’image autrement supérieure à la Full HD, quitte à trafiquer (de manière assez grotesque souvent) les images comparatives Full HD / UHD 4K. Le rendu HDR est lui aussi sur toutes les lèvres, mais là encore, ce dernier n’est pas uniformisé et on compte différentes formes de HDR, et si quelques TV peuvent afficher le HDR, seuls les modèles très haut de gamme (comprenez « les plus chers »), peuvent se targuer de proposer le « vrai HDR ».

lg-oled-4k

Une nouvelle technologie qui apporte néanmoins un vrai plus visuellement parlant, contrairement à la 3D. De même, les contenus Ultra HD 4K (et HDR) se démocratisent, et on peut par exemple en profiter via les Xbox One S et PS4 Pro, sans compter les lecteurs Blu-Ray compatibles UHD. A l’écran, l’image est indiscutablement plus nette, plus profonde, et parfois bluffante de réalisme, même si les yeux peu avertis ne feront pas forcément la différence avec leur rendu Full HD actuel, et ne seront donc en aucun cas prompts à dépenser 1000 euros (minimum) pour remplacer leur TV actuelle par un modèle 4K (milieu de gamme à ce prix).

1 COMMENTAIRE

  1. la 3D a été un échec à cause de l’appât du gain des ayants droits.
    – Un vrais film 3D a un grande profondeur de champ. Or 90% des films 3D sont des films 2D 3Dizés et donc avec une faible profondeur de champ ce qui nuit à l’image car l’oeil cherche a focaliser quelque-chose de flou.
    (En 2D on met une profondeur de champ faible pour faire ressortir la scène et ça n’est pas gênant)
    – Les lunettes actives sont une vraie calamité, car ça fatigue énormément. un film et on a les yeux défoncés
    – Les lunettes actives ont toujours les piles HS car les enfants oublient de les éteindre et à force même en veille auto, c mort.
    – Les réglages 3D sont souvent mauvais (mauvais entraxe) et ça donne des maux de tête. J’ai toujours eu mal à la tête avec les télé samsung (active) ou le cinéma (lunettes passives). Quand j’ai choisi mon téléviseur LG 55UC970V, je l’ai fait pour le curved et la 4K et le HDMI2 et le 10bits (fin 2014 il y avait peu de choix avec toutes les caractéristiques réunies)) et je ne pensais même pas à la 3D. Livré avec 4 paires passives, j’ai été bluffé par le rendu et le réglage entraxe est parfait pour moi (aucun maux de tête et les yeux intactes même après 3 films d’affilée).
    C’est dommage, car s’il y avait eu une norme pour les réglages entraxes, et si les films 3D avaient étés filmés en vraie 3D avec grande profondeur de champ pour permettre à l’oeil de se balader dans la scène…ça aurait peut être pu décoller.
    Espérons qu’une techno sans lunette refasse surface un jour car ce que j’ai découvert avec ma télé était vraiment bluffant.
    En attendant, on a le même appât du gain des « ayants droit » sur la 4K. Les constructeurs (surtout samsung, mais pas que) ont sorti des lecteurs blueray « 4K » en 2014-2015 qui ne lisaient que les blueray standard mais qui décodaient en upscalant du full HD. Grosse arnaque selon moi, car une télé 4K upscale déjà et le gain en décompressant du H264 fullHD en UHD n’est pas ou peu perceptible comparé à l’upscale d’un H264 déjà décompressé en FuLL-HD.
    Idem de nos jours avec les blueray UHD de films tournés et mastérisés en 2K qu’on compresse en UHD-HEVC… Foutage de g….
    Espérons qu’on ne revive pas le coup du 16/9 bâclé qui était une image 4/3 avec des bandes noires sur les côtés ou un aspect ratio foireux d’image aplatie pendant des décennies… Actuellement, les vrais contenu 4K on les comptes sur les doigts d’une main. Combien de blueray UHD se ventant d’être 4K qui ne sont que de vulgaires 2K upscalés remasterisés à coup de script pour un gain rapide des « ayants droits » n’ayant aucun devoir……. 🙁

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here