32 888 300 de comptes auraient été piratés sur Twitter et les mots de passe errent dans la nature !

Le site de microblogging Twitter fait l’objet d’un piratage de masse. Un certain Tessa88@exploit.im, cité par le site LeakedSource, serait en train d’essayer de vendre une base de données comportant des dizaines de millions de comptes utilisateurs Twitter avec les mots de passe correspondants. Ce hacker a déjà fait parler de lui en divulguant des données issues du réseau social Russe VK.com il y a une semaine, le Facebook Russe.

twitter

La plupart des comptes piratés et mots de passe dérobés appartiendraient au réseau social Russe, mais pas uniquement. Parmi les 32 888 300 comptes impactés, 4 millions proviendraient de Yahoo Mail, 3 millions au sein de Gmail, 4 millions également chez Hotmail.com, 100 000 chez Yahoo.fr et 100 000 issus de Hotmail.fr. LeakedSource précise que les données auraient été affectées par des malwares présents au sein de Chrome et de Firefox.

La page de LeakedSource, relayée par TechCrunch recense les diverses fuites qui touchent des sites Internet ou des services et des réseaux sociaux. Le site propose également la liste des mots de passe les plus utilisés et ceux qui sont les plus piratés, comme « password » ou encore « 123456 ». Les comptes en @mail.ru sont également les plus touchés par les malwares et les pirates qui se cachent derrière. Le site LeakedSource permet également aux utilisateurs qui le souhaitent de savoir si leurs adresses mail sont inscrites dans sa base de données, ce qui signifieraient qu’elles sont vulnérables. Pour vérifier si votre compte figure dans la base de données du site, il suffit de suivre ce lien, mais de rentrer votre adresse email. LeakedSource a même vérifié à trois reprises si le compte de Mark Zuckerberg figurait parmi la liste des comptes touchés, ce qui n’est pas le cas. Rappelons que le CEO de Facebook a utilisé le mot de passe « dadada » pour protéger ses comptes Twitter et Pinterest, mais également son accès au réseau social professionnel LinkedIn.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here