Twitter fait l’objet d’une plainte menée par une Class action aux Etats-Unis. Le site de microblogging est accusé d’espionner les Direct Messages, les messages privés de ses utilisateurs et de modifier leur contenu. Une action collective vient d’être lancée à l’encontre du réseau social. Une plainte a été déposée auprès de la Cour fédérale de San Francisco. Le site espionnerait les conversations privées des utilisateurs

C’est l’algorithme du site de microblogging qui espionnerait les messages privés pour modifier les URL par des hyperliens propres à Twitter. Les liens standard seraient modifiés par des hyperliens se terminant par l’extension « t.co », propre au réseau social. La plainte déposée indiquerait que le groupe intercepte, lit et modifie les Direct Message sans en informer les utilisateurs, ce qui enfreindrait les lois fédérales sur la protection de la vie privée.

twitter

La plainte précise que cette pratique permettrait à Twitter de mieux connaître ses utilisateurs et pourrait ensuite leur proposer des publicités personnalisées. De plus, la modification des hyperliens permettrait de montrer que le site génère davantage de trafic, ce qui l’aiderait à négocier de meilleurs tarifs publicitaires indique Le Figaro. Twitter a indiqué au Wall Street Journal que ces accusations étaient infondées que que le réseau social allait les combattre.

Avec cette pratique, rien de change pour l’utilisateur, mais pas pour Twitter. Selon les plaignants, le réseau social ferait passer l’utilisateur par ses propres serveurs et augmenterait sensiblement son trafic, lui permettant ensuite de négocier plus facilement des contrats publicitaires avec ses annonceurs et les médias. Ces pratiques seraient uniquement appliquées aux tweets privés. L’utilisateur ne verrait pas l’extension « t.co » et Twitter aurait paramétré son algorithme pour que seul le lien original soit affiché.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here