Twitter fait marche arrière suite à la modification de ses règles de blocage

Twitter fait marche arrière suite à la modification de ses règles de blocage

Twitter avait modifié ses règles de blocage. Sous la pression des internautes, le site de microblogging a été forcé de revenir à ses anciens paramètres. Twitter avait allégé les conditions de blocage d’un usagé indésirable en lui permettant retweeter ou de suivre l’actualité de la personne qui l’avait bloqué.

Publié le 15 décembre 2013 - 11:51 par La rédaction

Quand les usagers de Twitter sont mécontents, ils le font savoir. Après 24 heures de pression des usagers, le site de microblogging a été contraint de revenir à ses anciens paramètres de blocage. Sur Twitter, quand une personne est indésirable il suffit de se rendre sur le profil et de la bloquer via l’icône signalée par une flèche pointant vers le bas, ou de signaler le profil comme un spam, et le perturbateur ne peut plus accéder à votre profil ni vous ajouter dans une liste. Votre flux d’actualité est cependant toujours visible si vous avez choisi de rendre votre profil visible de tous.

Twitter a allégé temporairement ses conditions de blocage

Twitter a souhaité alléger les conditions de blocage, en autorisant aux personnes indésirables que vous aviez bloqué de suivre quand même votre actualité et de « retweeter » vos messages. Les internautes ont réagi immédiatement à cette modification des règles de blocage du site de microblogging en demandant à Twitter de revenir à ses anciens paramètres. Twitter se défend en indiquant que son site prône pour la liberté d’expression et qu’aucune barrière ne doit être appliquée, ce qui n’est pas de l’avis des usagers du site. Des internautes ne comprenaient pas pourquoi Twitter se préoccupait du ressenti des personnes indésirables et ont demandé au site de remettre en fonction les anciens paramètres permettant de bloquer un usager indésirable. Les responsables de Twitter se sont réunis et ont décidé de revenir aux anciens paramètres comme l’a expliqué Michael Sippey dans un billet de blog en indiquant que Twitter n’a jamais souhaité créer un sentiment d’insécurité auprès de ses usagers.

Advertisements

Ailleurs sur le web