Twitter lutte contre le plagiat de blagues publiées sur son réseau social

Twitter lutte contre le plagiat de blagues publiées sur son réseau social

Twitter ne plaisante pas avec les droits d’auteur. Alerté par l’auteur d’une blague publié sur son réseau social, le site a décidé de supprimer les plagiats publiés sur les comptes utilisateurs.

Publié le 28 juillet 2015 - 14:25 par François Giraud

Les plagiats sont supprimés par Twitter

Twitter lutte contre le plagiat. Un utilisateur, auteur d’une blague sur le site de microblogging, a constaté que sa blague était plagiée. Après avoir averti le site, ce dernier a supprimé les copies qui ont été effectuées. A présent, l’auteur d’une blague peut demander à Twitter de retirer les tweets d’utilisateurs l’ayant copié. L’auteure américaine qui avait publié cette blague était Olga Lexell.

Après avoir mis en ligne une blague dont elle est à l’origine, d’autres utilisateurs l’ont copié, sans lui en faire la demande précédemment. Pour respecter les droits d’auteur, le site de microblogging a décidé de supprimer les tweets reprenant son histoire drôle. L’auteure américaine a vu sa demande aboutir après avoir rempli un formulaire en ligne pour demander la suppression des tweets se rapportant à sa publication, indiquant que le copyright n’était pas respecté.

twitter

Publicité

Cette demande émanant d’Olga Lexell fait appel à la loi américaine DMCA qui protège les hébergeurs de contenus tels que Twitter, Facebook ou encore YouTube. Les copies ne sont pas jugées illégales tant que les utilisateurs ne font pas de demandes de retrait. La jeune américaine auteure de ces blagues, sous le pseudo @runolgarun publie régulièrement des histoires humoristiques afin de les tester et de percevoir l’impact qu’elles ont pour évaluer son audience.

Le signalement qu’elle a effectué auprès de Twitter indique : « j’ai simplement expliqué à Twitter qu’en tant que pigiste, je fais mes blagues en direct. J’ai alors souligné qu’en tant que telles, les blagues appartiennent à ma propriété intellectuelle, et que les utilisateurs en question n’ont pas ma permission de les rediffuser, sans même me donner le crédit ». Les tweets concernés apparaissent désormais avec la mention : « ce tweet de « @pseudo » a été supprimé en raison d’une demande du titulaire du droit d’auteur ».



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *