Twitter pourrait à nouveau tailler dans le vif en se séparant de 8% de ses effectifs !

Twitter pourrait à nouveau tailler dans le vif en se séparant de 8% de ses effectifs !

Twitter a procédé à une vague de licenciements en 2015, de 8% de ses effectifs et pourrait relancer un nouveau plan de restructuration avec la suppression de 300 emplois.

Publié le 25 octobre 2016 - 10:33 par François Giraud

Twitter pourrait relancer un plan de licenciements : 300 emplois menacés !

Le site de microblogging Twitter aurait intéressé divers groupes dont le très célèbre Alphabet, maison mère de Google, très performant dans la publicité en ligne ou encore Salesforce. Mais le site Re/Code a indiqué le mercredi 5 octobre dernier que le géant du Web n’aurait pas pour ambition de faire une offre pour racheter le réseau social. En début de mois, les éventuels prétendants au rachat du réseau social se retiraient ne souhaitant plus faire l’acquisition de l’oiseau bleu. Pour couronner le tout, on apprend aujourd’hui que Twitter pourrait lancer une vague de licenciements, avec la suppression de 300 postes, soit 8% de ses effectifs.

twitter

Publicité

Twitter ne trouve pas de modèle économique viable !

Un plan de restructuration qui n’est pas sans rappeler celui qui a été réalisé l’an dernier, où le réseau social avait déjà taillé dans le vif en supprimant également 8% de ses effectifs. Rappelons que Twitter voit également son nombre d’utilisateurs stagner depuis plusieurs trimestres, avec 313 millions d’utilisateurs en juin dernier. Le réseau social a déjà supprimé 8% de ses effectifs, mais malgré les économies réalisées avec la suppression de ces postes, le groupe ne dégage toujours pas de bénéfice et la recherche d’un repreneur n’est pas nouvelle. Sans modèle économique viable, le réseau social n’arrive toujours pas à sortir la tête de l’eau avec ses 313 millions d’utilisateurs inscrits et une valorisation boursière qui s’établit à plus de 17 milliards de dollars. Sans solution rapide, Twitter pourrait annoncer une nouvelle vague de licenciement à l’occasion de la publication de ses prochains résultats financiers du troisième trimestre.

ob_86869e_siege-social-twitter

L’oiseau bleu va devoir rapidement trouver de nouvelles solutions

Dans l’état actuel des choses, plus personne ne souhaite faire l’acquisition de Twitter et le groupe ne dégage toujours pas de bénéfice à l’opposé de son principal concurrent, Facebook, qui représente aujourd’hui une capitalisation boursière de 378,94 milliards de dollars. Les groupes Alphabet, maison mère de Google, Salesforce et Disney lorgnaient sur un éventuel rachat mais se sont désormais tous retirés, depuis le début du mois et l’oiseau bleu va devoir trouver de nouvelles solutions pour sortir le bec de l’eau. Le groupe a déjà essayé de séduire ses utilisateurs en assouplissant la très célèbre règle des « 140 caractères ».

1962667lpw-1962935-article-twitter-jpg_3023367_660x281

En septembre dernier, le réseau social a lancé une petite révolution en modifiant cette règle, en vigueur depuis dix ans. Twitter a donc décidé de réserver les 140 caractères aux messages uniquement. Les contenus multimédias, les photos, les images, les gifs ou encore les vidéos ne sont désormais plus intégrés au sein du décompte des 140 caractères ce qui représente un assouplissement des règles du site de microblogging. Véritable identité du réseau social depuis une décennie, il est désormais possible d’avoir davantage de contenus multimédias au sein de ses tweets. Ainsi, les citations, les mentions ou encore les URL de vidéos ne viennent plus s’ajouter aux tweets et ne prennent plus de place, comme c’était le cas avant, ce qui laissait moins de caractères disponibles pour écrire son tweet. Cette modification des règles devrait permettre au réseau social de séduire davantage d’utilisateurs et de « booster » la croissance du groupe face à la concurrence accrue.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *