Twitter veut aider l'Indonésie avec un système d'alerte en cas de catastrophe naturelle

Twitter veut aider l’Indonésie avec un système d’alerte en cas de catastrophe naturelle

Twitter propose à l’Indonésie un système d’alerte, émises par le gouvernement ou provenant des organisations internationales que la population recevra dans le cadre d’une catastrophe naturelle.

Publié le 26 mars 2015 - 14:53 par François Giraud

Twitter met en place un système d’alertes en cas d’urgence

Le vice-président Indonésien, Jursuf Kalla et le directeur de Twitter, Dick Costolo souhaitent prévenir la population via des alertes lorsque des situations d’urgence telles que des épidémies ou des catastrophes naturelles, comme des inondations par exemple surviennent. Rappelons que Twitter est très populaire en Indonésie et compte 13,6 millions d’utilisateurs sur l’archipel de 250 millions d’habitants. Twitter estime que le nombre d’utilisateurs atteindra 32 millions de personnes d’ici 2018, une grande opportunité de croissance selon Dick Costolo, le directeur du site de microblogging.

Mode de fonctionnement pour recevoir les alertes Twitter

En cas de catastrophe naturelle ou d’épidémie par exemple, Twitter pourrait recevoir les alertes provenant des organisations gouvernementales et internationales comme le centre de prévention des catastrophes ou l’agence fédérale des situations d’urgence américaine (FEMA). Les notifications émises par ces organismes seront diffusées sur Twitter afin d’avertir la population rapidement via les terminaux mobiles des utilisateurs qui s’inscriront au service de notifications.

Dick Costolo directeur de Twitter

Publicité

Le ministre des Technologiques de l’information, a déclaré qu’il attendait de Twitter la mise en place de systèmes d’information qui actualisent régulièrement des situations en cas de catastrophe naturelle dans le pays. Les alertes Twitter sont un nouveau moyen d’obtenir des informations précises et fiables quand il est nécessaire, notamment en cas d’urgence. Ces alertes pourraient permettre de faciliter la gestion humanitaire lors de ces catastrophes. Rappelons que l’archipel est régulièrement victime de catastrophes naturelles, des inondations, des Tsunami ou de séismes. L’Indonésie comporte encore 150 volcans actifs.


Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *