Uber en difficulté en Allemagne

Au coeur d’une très large polémique avec les taxis en France il y a quelques semaines, le service Uber était également dans le collimateur de la justice allemande ces derniers temps, les taxis d’outre Rhin souhaitant écarter cette concurrence des chauffeurs privés (les fameux VTC). Mais le verdict rendu par la justice allemande va plus loin, puisque ce dernier interdit tout simplement à Uber et UberPop de faire office d’intermédiaire entre un chauffeur et un client, chaque infraction étant passible d’une amende de 250 000 euros !

Uber-Taxi-NYC2-1024x615

Les taxis locaux peuvent pousser un sacré ouf de soulagement. La loi allemande stipule en effet qu’il est interdit de conduire une personne en demandant un dédommagement excédant les frais réels engagés par le conducteur. Seuls les taxis (disposant d’une licence donc) sont autorisés à réaliser une marge. Le service d’Uber demandait évidemment aux chauffeurs de réaliser une marge (pour leur compte propre ainsi que pour une commission à reverser à Uber), une marge interdite, et l’activité de la start-up américaine a par conséquent été jugée hors la loi.

Uber ne compte évidemment pas rester sans rien faire, et entend bien faire appel de cette décision. Rappelons que la start-up américaine avait déjà subi quelques difficultés du même type à Berlin et Hambourg. En plus de ces deux villes, Uber est disponible à Munich, Francfort et Dusseldorf, et prépare son arrivée dans d’autres grandes villes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here