Uber a traqué des millions d'utilisateurs d'iPhone

Uber a traqué des millions d’utilisateurs d’iPhone

Enième scandale pour Uber, accusé cette fois d’avoir espionné les utilisateurs d’iPhone à travers son application…

Publié le 24 avril 2017 - 10:46 par Stéphane Ficca

Le tracking selon Uber

Au coeur de nombreux scandales depuis son lancement, la plateforme Uber a, selon le New-York Times, également pisté les possesseurs d’iPhone jusqu’au début de l’année 2015. Un pistage qui se poursuivait même lorsque l’utilisateur décidait de désinstaller l’application. Selon certaines sources, c’est Tim Cook en personne qui aurait convoqué le patron d’Uber, Travis Kalanick, pour lui indiquer que son application enfreignait certaines règles fondamentales de l’AppStore.

Uber iPhone

Publicité

Concrètement, Uber a employé la technique du « fingerprint tracking« , pour lui permettre de suivre les utilisateurs, et lutter contre la fraude, avec certains conducteurs enregistrant plusieurs comptes Uber. Selon certains experts, Uber aurait tout simplement utilisé le numéro de série des iPhone pour identifier les utilisateurs qui auraient tendance à supprimer et réinstaller l’application.

Evidemment, Uber n’avait pas pour objectif d’espionner ses clients, mais ce dernier conservait néanmoins une empreinte d’identification unique, et avait même tenté d’empêcher les ingénieurs d’Apple de fouiller dans l’application pour éviter que ces derniers ne découvrent cette fonction de tracking. Pour Uber, cette fonction de tracking a bel et bien existé, et existe toujours, mais serait conforme aux réglementations mises en place par Apple.

Uber-Logo

Selon Uber  : « C’est un moyen classique d’empêcher les fraudeurs de télécharger Uber sur un smartphone volé et de réinstaller l’application encore et encore. Nous utilisons des techniques similaires pour détecter et bloquer les connexions douteuses pour protéger les comptes de nos utilisateurs. »

Un énième scandale pour le groupe Uber, qui doit faire face à une vaste campagne #DeleteUber aux Etats-Unis, et qui est au coeur d’un autre scandale, puisque le groupe a été accusé d’avoir espionné les activités de la société Lyft, en rachetant les reçus de certains clients…



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *