UFC Que Choisir met en garde contre Uber

Déjà à l’origine de la grogne de nombreux taxis, le service Uber continue de créer la polémique, et c’est cette fois l’association UFC Que Choisir qui tire la sonnette d’alarme concernant le célèbre service de VTC. En effet, si le service américain est d’ores et déjà considéré comme illégal dans certains pays, il reste maintenu en France, et ce, malgré de nombreuses clauses abusives, voire illicites selon UFC Que Choisir. Ce dernier déclare en effet : « Pas moins de vingt-deux clauses considérées comme abusives et/ou illicites circulent dans les conditions contractuelles. »

UberPOP

En effet, selon UFC, Uber indique notamment dans ses clauses que sa responsabilité globale ne peut pas dépasser la somme de 500 euros. Uber se dégage également de toute responsabilité en ce qui concerne une éventuelle faille de sécurité, indiquant que cette dernière ne pourrait alors en aucun cas provenir de son propre système. Idem, en cas de litige, Uber impose la compétence juridictionnelle… des Pays-Bas, et ce, peu importe la nationalité de l’utilisateur ou même le lieu de l’accident. Les conditions générales d’utilisation sont elles aussi pointées du doigt par l’association puisque l’utilisateur les accepte automatiquement lors de son inscription, et ces dernières peuvent être modifiées à tout instant, sans le moindre préavis.

Enfin, UFC Que Choisir dénonce également la collecte de données personnelles effectuée par Uber, sans le consentement de l’utilisateur. Ses données personnelles, ses habitudes de consommations ou encore sa position géographique sont automatiquement enregistrées. Pire encore, ces dernières seraient transférées à des tiers, sans possibilité d’en connaitre l’identité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here