Google, sur ordre de la Cour de Justice de l’Union européenne, a mis en place un formulaire le 29 mai 2014 de « droit à l’oubli ». Ce formulaire permet de supprimer des contenus jugés néfastes à l’e-réputation des internautes Européens.  Les contenus disparaîtront des versions européennes du moteur de recherche mais pas du Web mondial. Une information à prendre en compte avant de se lancer dans une demande de suppression de contenus. Si vous souhaitez tout de même lancer une requête, vous devrez vous diriger vers cette page web. Google avait également décidé de faire apparaître les raisons pour lesquelles un contenu est supprimé, à la demande d’un internaute, dans un souci de transparence.

Afaq Tariq lance un site listant les liens censurés

Afaq Tariq, un développeur américain vient de créer un site communautaire qui liste l’ensemble des liens censurés par Google dans le cadre du droit à l’oubli. Ainsi, les internautes peuvent proposer des liens qui ont été supprimés par le géant du Web. De ce fait, les personnes qui ont voulu retirer des informations personnelles des moteurs de recherche se retrouvent malgré eux en première ligne. Les liens actuellement répertoriés sont uniquement ceux qui aboutissent à des articles de presse. Le nombre de retraits demandés auprès des services de Google se chiffre désormais à plus de 70 000 requêtes et ce n’est qu’un début.

Liste des liens censurés par Google (source: site
Liste des liens censurés par Google (source: site hiddenfromgoogle.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here