Un Internet plus sur et davantage contrôlé par l'État, le souhait des Français

Un Internet plus sur et davantage contrôlé par l’État, le souhait des Français

57% des Français souhaitent que l’Etat contrôle les contenus proposés sur la Toile afin de lutter contre la cybercriminalité

Publié le 16 octobre 2014 - 14:48 par François Giraud

Un Internet plus sur et davantage contrôlé par les autorités

Une récente étude montre que 57% des Français souhaitent que l’Etat contrôle davantage les contenus sur Internet afin de lutter contre la cybercriminalité. Un Internet plus sur, contrôlé par les autorités, serait pour plus de la moitié d’entre eux une solution efficace pour éviter des dérives comme le piratage ou la pornographie.

Vers un Internet plus sécurisé et contrôlé par l'Etat ?

Une autorité indépendante pour protéger les données

Selon le baromètre de l’innovation réalisé par l’institut BVA pour le Syntec numérique et rendu public ce mercredi, 70% des Français seraient favorables à la mise en place d’une autorité indépendante pour protéger les données sur Internet, une autorité comme la Cnil. 16% pensent que des sociétés privées pourraient remplir ce rôle et 57% souhaitent que l’Etat contrôle davantage des contenus disponibles sur Internet. 45% des personnes sondées se disent bien informées des risques au niveau de la protection de la vie privée, et sont souvent des personnes qui sont à l’aise avec les nouvelles technologies. Cette enquête a été réalisée auprès d’un panel de 1 224 personnes majeures. 41% des personnes interrogées indiquent que l’Etat qui jouerait un rôle de gendarme de l’Internet réduirait leur liberté. L’étude indique que cette inquiétude touche en priorité les populations plus âgées à partir de 50 ans et ceux qui vont le moins sur Internet, comme les ouvriers (62%) et les employés (60%). Les moins inquiets sont les jeunes et les cadres indique l’institut BVA. Cette étude pour mieux lutter contre la cybercriminalité a été publiée au moment où une nouvelle loi contre le terrorisme sera prochainement présentée au Sénat et prévoit de permettre à l’Etats de bloquer administrativement tout site terroriste, sans avoir besoin de l’autorisation d’un juge.

Advertisements

Ailleurs sur le web