Un particulier a pu racheter de nom de domaine "Google.com" pour 12$

Un particulier a pu racheter de nom de domaine « Google.com » pour 12$

Sammay Ved, un ex-employé de Google a eu la surprise de pouvoir acquérir le nom de domaine « Google.com » pour la somme de 12 dollars pendant quelques minutes.

Publié le 5 octobre 2015 - 11:52 par François Giraud

Sanmay Ved a racheté le NDD « Google.com » pour 12$…durant quelques minutes

Un ex-employé de Google, Sanmay Ved a été l’heureux propriétaire du nom de domaine « Google.com » durant quelques minutes, pour la somme de 12 dollars. A sa grande surprise, après être allé sur l’interface Google Domains, il a effectué une recherche et s’est aperçu que le nom de domaine du géant du Web était en vente au prix de 12 dollars. Il a acheté ce dernier et assure que son compte bancaire a bien été débité du montant de 12 $. Pour montrer sa bonne foi, il a même publié des copies-écran sur le site LinkedIn où l’on peut voir que ce nom de domaine est bien présent dans son panier.

Il indique qu’il pensait recevoir un message d’erreur après avoir réalisé la transaction bancaire mais que son compte avait bien été débité. Il a donc été l’administrateur de ce nom de domaine durant quelques minutes. En effet, il a reçu peu de temps plus tard un message de « Google Domains » l’informant que sa demande avait été annulée. Diverses sources indiquent que la plateforme d’achat de noms de domaines aurait pu avoir été victime d’un bug ou que le géant du Web aurait simplement oublié de renouveler son NDD.

new-google-logo

Publicité

Ce n’est pas la première fois que le nom de domaine d’un grand groupe est disponible durant quelques minutes. En 2003, un particulier avait pu racheter le nom de domaine « hotmail.co.uk ». Cet internaute avait finalement retransmis ses droits à Microsoft, sans lui demander d’agent. Dans le cas du nom de domaine de Google, Sanmay Ved a certes reçu un email d’annulation de sa transaction, mais, comme il l’indique, il a été l’heureux propriétaire de Google.com durant une minute. Ses 12 dollars lui ont donc été remboursés par la firme de Mountain View. L’ex-employé n’avait pas de mauvaises intentions. Il a d’ailleurs alerté le support du groupe de la situation rencontrée.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *