Une taxe Internet envisagée en Hongrie

Une taxe Internet envisagée en Hongrie

Pour renflouer le déficit budgétaire de la Hongrie, le gouvernement annonce vouloir instaurer une taxe Internet, ce qui n’est pas du goût des Hongrois.

Publié le 27 octobre 2014 - 15:52 par François Giraud

La première taxe Internet du monde verra-t-elle le jour en Hongrie ?

10 000 manifestants Hongrois se sont rassemblés dans la rue pour protester contre le projet de leur gouvernement, qui consiste à instaurer une taxe Internet de 50 centimes d’euros par gigaoctet transféré afin de renflouer le déficit budgétaire 2015, de l’un des pays les plus endettés de l’UE indique le ministre de l’Economie.

Internet

Publicité

Une manifestation qui a rassemblé plus de 10 000 personnes

A Budapest, des milliers de manifestants sont descendus dans la rue pour protester contre le gouvernement du conservateur Viktor Orban. Ce dernier veut instaurer une taxe Internet pour renflouer les caisses de l’Etat, ce qui déplaît formellement aux Hongrois. Ce dimanche les habitant ont manifesté pour demander le retrait du texte qui prévoit de taxer la navigation sur le Web à raison de 50 centimes d’euros par gigaoctet transféré. La foule s’est massée devant le ministère de l’Economie et les portes paroles des manifestants ont indiqué que les personnes reviendraient dans la rue si la taxe n’était pas retirée dans les deux jours. Le gouvernement en place souhaite palier au déficit budgétaire du pays et vise à instaurer cette taxe Internet dès 2015. Certains manifestants indiquent que cette mesure a été prise afin de masquer les critiques effectuées à l’encontre du gouvernement, trop souvent exprimées selon l’Etat, via les médias en ligne. Les manifestants ont peur que cette taxe Internet soit négative pour les régions reculées ou pauvre, où l’accès Internet, à l’éducation et à l’information est peu présent. Avec l’instauration de cette taxe ou de et impôt, le gouvernement espère récolter près de 65 millions d’euros. Les manifestants accueille mal cette nouveauté qui, selon eux, empêche de disposer d’une totale liberté en ligne. Ce dimanche soir, les défenseurs du parti du premier ministre Viktor Orban a annoncé le dépôt d’un amendement pour limiter la tawe Internet à 700 forints (2,26 euros) par mois.



Ailleurs sur le web


One Comment

  1. allocerveau

    27 octobre 2014 at 17 h 35 min

    Ça vous arrive de vous relire ? « La foule se’est massée », « limiter la tawe Internet » …

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *