Ventes 2015 : les smartwatches ont davantage la cote que les montres suisses

Ventes 2015 : les smartwatches ont davantage la cote que les montres suisses

A l’occasion du quatrième trimestre 2015, les ventes de montres connectées ont dépassé celles des montres suisses.

Publié le 22 février 2016 - 8:33 par François Giraud

Les montres connectées ont le vent en poupe, Apple en tête

Les ventes de montres connectées ont dépassé celles des montres fabriquées en Suisse lors du quatrième trimestre 2015, pour la première fois de l’histoire. Rappelons que lors de la sortie des premières montres connectées, l’industrie helvète a choisi de ne pas réagir, pensant que c’était un effet de mode et que les montres connectées allaient disparaître  avec le temps.

Selon les résultats des ventes au dernier trimestre 2015 rapportées par le cabinet Strategy Analytics, 8,1 millions de montres connectées ont été vendues contre 7,9 millions de montres Suisses, soit une évolution de 316% pour les montres connectées. On peut penser à un effet de mode, mais les horlogers suisses vont devoir être davantage inventifs pour regagner des parts de marché.

apple-watch-zn-confluence-2015

Publicité

Il semblerait que les fabricants de montres connectées ont une longueur d’avance sur les horlogers suisses et sont davantage réactifs. Les smartwatches séduisent davantage les consommateurs que les montres traditionnelles. L’Apple Watch, commercialisée en avril 2015 a largement contribué à l’essor des autres montres connectées. Les montres suisses quant à elles ont connu un recul des ventes de 4,8 points. Parmi l’ensemble des ventes de montres connectées lors du dernier trimestre 2015, Apple se place comme le leader incontesté avec 63% de parts de marché et 5,1 millions d’Apple Watch vendues.

Samsung enregistre 16% de parts de marché avec 1,3 million de montres connectées écoulées contre 1% de parts de marché pour les montres connectées suisses fabriquées par des marques telles que Tag Heuer. Les Etats-Unis qui sont le second marché des montres traditionnelles suisses ont également enregistré une baisse au cours de l’année 2015.



Ailleurs sur le web


One Comment

  1. KikiNumerique

    22 février 2016 at 12 h 11 min

    Simplement parce que c’est nouveau…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *