L'Américain Verizon rachète le cœur de métier de Yahoo pour 4,8 milliards de dollars

L’Américain Verizon rachète le cœur de métier de Yahoo pour 4,8 milliards de dollars

De nombreux groupes souhaitaient mettre la main sur Yahoo. C’est finalement l’opérateur Américain Verizon qui rachète le cœur de métier du groupe de Marissa Mayer pour un montant de près de 5 milliards de dollars.

Publié le 26 juillet 2016 - 8:46 par François Giraud

Yahoo est racheté par l’opérateur américain Verizon pour 4,8 milliards de dollars

Après diverses négociations émanant de groupes comme Microsoft ou encore Google, c’est finalement l’opérateur Américain Verizon qui vient de racheter le cœur de métier du groupe Yahoo!, dirigé par Marissa Mayer, pour un montant de 4,8 milliards de dollars, en cash. Le groupe Telecom a annoncé ce lundi 25 juillet dans un communiqué qu’il était parvenu à un accord avec Yahoo, lui permettant d’augmenter son portefeuille clients d’un milliard d’utilisateurs actifs dont 600 millions dans le mobile.

Marissa Mayer PDG de Yahoo! 600px

Publicité

Marissa Mayer avait pris la direction de Yahoo! en 2012

Dans le communiqué publié ce lundi 25 juillet 2016, Lowell McAdam, CEO de Verizon indique : « Il y a un an nous avons acheté AOL pour améliorer notre stratégie consistant à fournir une connexion cross-écrans à nos clients, créateurs et annonceurs. L’acquisition de Yahoo positionnera Verizon dans le peloton de tête des sociétés de médias, et nous aidera à accélérer le flux de revenus dans la publicité digitale. » Yahoo se positionnera ainsi au sein d’AOL et sera géré par Marni Walden, directeur de l’innovation produit au sein du groupe Américain. Cette acquisition permettra de développer les marques partenaires. Hormis le moteur de recherche, Verizon a été séduit par le contenu de marques dans les domaines de la finance, du sport, de l’actualité ou encore des services e-mails, avec 225 millions d’utilisateurs actifs par mois.

Rappelons que le groupe Verizon avait fait l’acquisition d’AOL l’an dernier pour un montant de 4,4 milliards de dollars, suite à une vente aux enchères qui avait duré 5 mois. Dans le cas présent, Yahoo! a décidé de se séparer de ses activités Web dans le domaine des finances, de l’actualité et du sport, de son service e-mail, mais également de ses outils publicitaires, un domaine qui intéresse beaucoup l’opérateur Verizon. La transaction réglée en cash s’effectuera début 2017 et Verizon compte bien développer ses revenus publicitaires. Marissa Mayer a indiqué que ce rachat marquait une étape importante dans la stratégie de son groupe, permettant de dégager davantage de valeurs pour les actionnaires.

En début d’année, Marissa Mayer avait tenté une ultime restructuration

Marissa Mayer avait tenté en début d’année 2016 de restructurer le groupe qui était en pleine crise. L’objectif était de passer sous la barre des 9 000 salariés d’ici à la fin l’année et Marissa Mayer avait lancé un plan de licenciement drastique en supprimant 1 400 postes, soit 15% de ses effectifs. Elle devait se rendre à l’évidence et accepter que le groupe accuse une perte de 4,7 milliards de dollars sur l’exercice 2015.

Le groupe Yahoo! dirigé par Marissa Mayer est dans la tourmente. Depuis trois ans, la patronne tente de relancer le groupe, sans y arriver. Marissa Mayer ne pouvait que reconnaître son échec et accepter ses erreurs passées, à commencer par l’abandon de la scission de la participation dans le géant du e-commerce Alibaba. On peut également noter que de nombreux talents recrutés par la patronne de Yahoo! ont quitté le navire et sont partis à la concurrence. Le New York Times indiquait au mois de février dernier qu’un tiers des talents de Yahoo! auraient quitté le groupe. Un autre échec est le rachat de Tumblr, que Marissa Mayer a acquis pour la modique somme d’1,1 milliard de dollars. Marrisa Mayer souhaitait investir dans le social pour contrer Facebook ou Twitter mais n’y était pas parvenue. Résultat des courses, le groupe Yahoo! n’affichait plus de croissance et la patronne n’avait d’autres choix que de tailler dans le vif et de lancer un nouveau plan de restructuration.



Ailleurs sur le web


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *