Vie privée : Facebook dénonce la multiplication des enquêtes menées à son égard !

Facebook fait l’objet de nombreuses enquêtes concernant la vie privée des utilisateurs et réagit en menaçant de ne plus dévoiler de nouveautés en Europe.

Publié le 3 mai 2015 - 11:11 par François Giraud

Dans le collimateur de la Commission Européenne, Facebook réagit vivement

Facebook, le réseau social de Mark Zuckerberg fait l’objet de nombreuses enquêtes de la part de la Commission Européenne concernant la protection de la vie privée des utilisateurs. Richard Allen, responsable EMEA de la politique de confidentialité du réseau social a récemment indiqué au Financial Times que si l’Europe poursuit ses enquêtes, les utilisateurs européens pourraient attendre plus longtemps que les autres pour recevoir des nouveautés.

Le réseau social en a assez des nombreuses enquêtes et le fait savoir à travers des déclarations de la part de Richard Allen au sein du Financial Times. Ce dernier dénonce la multiplication des enquêtes menées par les régulateurs locaux et estime que cette procédure est contraire à l’esprit de l’Europe. Un récent rapport commandé par la commission belge indiquait que le réseau social dérogeait aux règles de protection et de gestion de la vie privée des internautes. Ce rapport a été très mal perçu par Facebook.

Facebook

Le rapport dénonçait les pratiques du réseau social et indiquait que Facebook manquait de transparence. Facebook dénonce les critiques portées à son égard et indique avoir toujours joué le jeu auprès des régulateurs européens. Richard Allen indique qu’il n’est pas simple de satisfaire aux exigences de chacun des 28 pays européens. Il précise que le but de Facebook est de satisfaire l’ensemble des pays et de respecter une même politique de confidentialité à l’égard de tous les utilisateurs européens, ce qui n’est pas une chose aisée. Le groupe indique respecter les lois européennes et soumettre régulièrement les changements apportés à sa politique de confidentialité, y compris aux régulateurs. Richard Allen conclut en précisant que les start-up Internet pourraient en avoir assez d’un excès de régulation.



Ailleurs sur le web



Article précédent
«
Article suivant
»

Plus dans enquêtes, facebook, Richard Allen
FacebookMessenger_150
Facebook Messenger : la visio également de la partie

Facebook décide d'ajouter les appels vidéo à son application mobile Messenger.

Facebook 400 px
Facebook publie des résultats inférieurs aux attentes ce 1er trimestre

Facebook enregistre des résultats satisfaisant pour ce premier trimestre 2015, même s'ils sont en dessous des espérances des analystes. Le...

newsroom-01-coverimage
Hello : l’application de téléphonie made in Facebook

Découvrez en images et en vidéo Hello, l'application de téléphonie de Facebook.

Fermer