Guerre des brevets : Samsung se voit contraint de payer 120 millions de dollars à Apple

Dans la guerre des brevets qui oppose le géant sud-coréen Samsung et la marque à la Pomme, le tribunal vient de trancher en faveur d’Apple, qui percevra 119,6 millions de dollars de la part de Samsung pour des brevets violés. Ces derniers concernaient entre autres la fonction glisser pour déverrouiller, un geste couvert par un brevet signé Apple. Le groupe de Tim Cook avait en effet déposé plainte contre Samsung en 2011 pour violation de brevets et la justice vient de lui donner raison.

Apple vs Samsung 600 px

C’est un jeu perpétuel entre les deux groupes depuis de nombreuses années. Ils se livrent une guerre des brevets sans merci, aussi bien pour faire retirer de la vente certains modèles concurrents mais également pour protéger les diverses fonctions de leurs smartphones respectifs. Les fonctions « glisser pour déverrouiller », de « correction automatique » ainsi que celle utilisée pour détecter un numéro afin de pouvoir cliquer directement dessus, sont au cœur de ce procès qui oppose les deux groupes. Samsung avait gagné un procès face à Apple après avoir fait appel d’une décision de justice auprès du tribunal de San José en Californie, mais le fabricant de l’iPhone 7 ne s’est pas laissé faire et a demandé au tribunal de rétablir la décision de première instance. Résultat des courses, Samsung est contraint par la justice américaine de payer la somme de 120 millions de dollars à la firme de Tim Cook.

Ce n’est pas une première pour Samsung qui en mai 2014, avait été reconnu coupable de violation de brevets et condamné à verser la somme de 120 millions de dollars à Apple, qui de son côté demandait deux milliards de dollars de dommages et intérêts. Mais les deux ne vont pas en rester là et de nouveaux rebondissements vont avoir lieu. En effet, les deux groupes vont se retrouver face à la justice américaine dans les prochains jours. Un nouveau procès où la marque à la Pomme accuse cette fois Samsung d’avoir copié le design de ses iPhone pour certains de ses smartphones et les sommes demandées par Apple sont bien plus importantes, à hauteur de 548 millions de dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here