Après la guerre des brevets entre les géants de l’informatique, c’est au tour d’une société Allemande, IPCom de poursuivre la marque à la Pomme en justice. Le groupe américain est accusé d’avoir violé un brevet permettant aux appels de téléphones mobiles d’avoir une priorité sur les réseaux télécoms surchargés, notamment pour les appels d’urgence. Un procès s’ouvrira la semaine prochaine, le 11 février, au tribunal de grande instance de Mannheim. IPCom réclame la somme de 1,57 milliard d’euros à la marque à la Pomme. Le TDI de Mannheim indique que l’Office Européen des brevets confirme la validité de ce brevet.

IPCom a déjà attaqué d’autres constructeurs comme HTC ou Nokia

Ce n’est pas une première pour IPCom qui a déjà poursuivi HTC ou Nokia pour des problèmes similaires. IPCom pense que son brevet devrait être licencié par l’ensemble des acteurs de l’industrie. HTC et Nokia ont choisi de contourner le brevet dans leurs mobiles. En Allemagne, la guerre des brevets ne cesse d’augmenter car la législation est très protectrice pour es détenteurs de brevets, notamment dans le domaine du high-tech. Les sociétés qui multiplient les plaintes pour violation de brevets sont appelées « patent trolls ». C’est une coutume bien connue aux Etats-Unis. Le gouvernement Américain a d’ailleurs pris des mesures pour limiter les abus et éviter aux start-up de voir leurs finances chuter ce qui les empêche de se développer. IPCom applique la même stratégie en Allemagne mais s’est attaquée cette fois au géant américain Apple. Divers groupes comme Ericsson, Nokia ou encore HTV ont voulu rendre invalide ce brevet mais l’Office européen des brevets a rejeté leurs demandes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here